Modérateurs : Guru, DaJuan

#477193
ThaTrigga a écrit :Ah, c'est le fils Nelson le GM. Je pensais que c'était Nelson Senior, mea culpa.


Ouaip, le père Don a été GM-coach entre 1997 et 2005, étant notamment à l'origine du deal Traylor-Dirk, de l'arrivée de Josh Howard en 29ème position, le deal Stackhouse + Harris vs. Jamison, la venue de Jason Terry, celle de Nash (même si celui-ci est reparti ensuite), Van Horn, Dampier ... C'est également lui qui a choisi Avery Johnson comme successeur au poste de coach (il a conservé son poste de GM pendant quelques mois après sa démission du poste de coach). Bref, c'est lui qui a constitué quasi intégralement le groupe de la finale de 2006.

Le fils Donnie est arrivé en tant qu'assistant coach en 98 (il l'avait été à Phoenix avant), est devenu assistant GM de son père et a pris sa succession lorsque celui a démissionné en 2005. C'est lui qui à l'origine de la majeure partie des derniers deals qui ont amené les joueurs du titre (la signature de Carlisle, les deals Harris+Diop vs. Kidd, Dampier vs. Chandler, le sign-and-trade pour faire venir Marion, le deal avec Washington pour Butler+Haywood+Stevenson, l'accord avec Toronto pour Ajinca vs. Stojakovic ou encore la découverte de Baréa). En revanche, ses choix de draft ont souvent été pas terribles (à part peut-être Crowder l'an dernier) à l'inverse du père et c'est une des raisons pour lequelles Rosas avait été embauché car il s'occupait entre autres du player development à Houston.

Maintenant, comme je l'avais écrit sur un message précédent dans le topic, la structure du FO à Dallas est très particulière et très centrée autour du duo Cuban-Nelson. Probablement que c'est ce que a dû ne pas trop plaire à Rosas qui pensait avoir + de responsabilités.
#477197
Merci pour l'information concernant Beaubois, je me demandais s'il était toujours vivant...

Je les vois bien en PO cette année. Un joli casting cet été mine de rien, j'ai un faible pour Calderon donc voilà. Y'a un pivot qui fait le boulot, Kaman franchement c'était décevant.

Surtout j'apprécie que Dallas a eu l'intelligence de prendre du recul et d'admettre ses erreurs de choix par rapport à l'année dernière. Reconnaître ses erreurs, ce n'est pas facile. Là, c'est fait, et ça paye.
#477200
Marc a écrit : le FO a souvent fait des bides dans les drafts depuis 10 ans et le départ de Don Nelson (Dominique Jones, Jared Cunningham, Nick Fakezas, Maurice Ager et Beaubois sont les 1st picks draftés et conservés entre 2005 et 2012 et les Mavs n'ont sorti aucun joueur de 2nd tour)..


Aouch, ça fait peur effectivement. :thum:

Toujours sympa de lire tes résumés Marc, ça fait plaisir. J'espère que tu continueras toute la saison.
#477789
Bilan de 6-4 pour les Mavs sur les 10 derniers matchs, relativement moyen surtout que le calendrier n'était pas exceptionnellement dur. Plusieurs défaites de justesse (Atlanta, Denver) même si à l'inverse, les Mavs ont su gagner quelques matchs serrées (GS, Charlotte, NO). La faute essentiellement à un banc décevant en l'absence toujours d'Harris et de Wright qui devraient revenir d'ici pas trop longtemps maintenant; en gros, il n'y a que 6 joueurs qui évoluent à leur niveau actuellement. Les Mavs en sont donc à un bilan de 12-8 avec la 7ème place à l'Ouest. L'attaque fonctionne moins bien puisque Dallas n'est plus que 9ème aux points marqués et au % mais, à l'inverse, la défense s'est également un peu resserrée avec la 9ème place au nombre de points encaissés (ordre décroissant) et la 10ème au %.
Concernant l'effectif, Larkin a fait son retour de blessure alors que Ledo a été envoyé en D-League ce qui était prévu dès le début de la saison avant la pléiade de blessures. Wright et Harris sont toujours absents même s'ils devraient revenir bientôt (ils ont repris l'entraînement) alors que Bernard James a été peu utilisé.

Mon bilan individuel sur les 10 derniers matchs (les stats sont sur les 10 derniers matchs)

Bon

Dirk (22.5 points à 51%, 6.3 rbds, 2.5 asts en 33 minutes): revenu très proche de son meilleur niveau, plusieurs fois clutch, il a repris les clés de la maison à + de 35 ans. Son entente avec Ellis fonctionne toujours bien.

Monta Ellis (21.2 pts à 47%, 6.5 asts, 3.7 rbds, 1.5 stls mais 3 TO en 37 minutes): Il continue de montrer son meilleur visage avec un jeu + altruiste que les saisons passés et une meilleure sélection de shoots malgré un match épouvantable face à GS (4 pts à 2/16). Seul bémol, son nombre de TO élevé même s'il a un peu diminué par rapport au début de saison.


Correct à assez bon

Dejuan Blair (7.6 pts à 49%, 7.7 rbds, 1.2 pds, 0.8 stl en 21 minutes): Un peu moins adroit qu'en début de saison, il reste toutefois opportuniste en attaque et ses rebonds aident beaucoup l'équipe. A tel point que Carlisle l'a titularisé 2 fois au détriment de Dalembert. Il a également redressé la barre aux LF et est le seul joueur fiable de la second unit actuelle. Seul bémol: un nombre trop élevé de fautes (4.2 en 21 minutes sur les 10 derniers matchs).

Shawn Marion (11.2 pts à 46%, 6.5 rbds, 2 asts et 1.3 stl en 34 minutes): Toujours important en défense, ses % restent un peu en deça même si cela s'explique par un nombre accru de shoots pris à 3 pts vu le système de jeu de l'équipe. Il prend également moins de rebonds depuis quelques matchs ce qui met l'équipe en difficulté dans le domaine.

José Calderon (11.9 pts à 46% dont 49% à 3 pts, 3.4 asts en 30 minutes): La présence d'Ellis limite clairement son influence sur le jeu par rapport à ce qu'on voyait ailleurs mais il reste un élément non négligeable pour éviter de voir Ellis trop prendre le jeu à son compte. Toutefois, il en est quand même pas mal réduit à un rôle de shooteur extérieur (très adroit) et sa défense reste très friable.

Samuel Dalembert (7.6 pts à 64%, 7.2 rbds, 1.8 blks en 24 minutes): Sorti du 5 à 3 reprises sur les 10 derniers matchs pour des considérations tactiques, Carlisle considère qu'il n'apporte pas assez de dimension défensive. Je trouve le jugement un peu sévère car il n'a jamais été une pure poutre défensive donc on savait à quoi s'attendre et puis, son apport est tout de même intéressant puisqu'il bloque mieux la raquette que Blair et est très opportuniste en attaque. Malgré ça, il continue de faire son travail avec professionnalisme comme hier face à NO où il a été important dans le retour de l'équipe.


Décevant:

Vince Carter (9.8 pts à 35%, 4.3 rbds, 2.7 asts en 26 minutes): Il a été bon hier face à NO mais, à part ça et 1 ou 2 autres matchs, son début de saison est très difficile et il semble assez proche de la fin. Malgré tout, son expérience permet de compenser un peu et de toute manière, les Mavs ont peu d'autres choix.

Jae Crowder (4 pts à 33%, 2 rbds, 1 ast en 15 minutes): Complétement aux pâquerettes sur les 10 derniers matchs malgré 2 shoots importants à 3 pts pour revenir dans le match hier, % dégueu et beaucoup de mauvais choix. Disons qu'avec son début de saison plutôt réussi, ça lui fait la moyenne. Là encore, le manque de concurrence et les absents lui permettent de continuer à jouer pour l'instant.

Gal Mekel (2.3 pts à 30%, 1.7 asts en 10 minutes): Benché par Carlisle après le retour de Larkin, il a profité des mauvaises performances de ce dernier pour lui repasser devant. Mais c'est faible même s'il a limité ses TO; pas de shoot, défense moyenne. Bref, il a été moins mauvais que Larkin mais vivement le retour d'Harris.

Shane Larkin (2.9 pts à 28%, 1.7 asts, 1.2 stls et 1.2 TO en 12 minutes): Un bon premier match et là... c'est le drame. Incapable de rentrer un shoot comme ses compères de cuvée et beaucoup de TO, il est repassé derrière Mekel. Parmi les quelques points intéressants, il organise pas trop mal le jeu et est assez vif. Mais le bilan est négatif pour l'instant même s'il est à nuancer par le contexte pas facile (retour de blessure en pleine saison sans avoir fait ni la SL ni la PS).

Wayne Ellington (2 pts à 43% en 6 minutes): Son temps de jeu s'est réduit à 6 minutes de moyenne par match après son retour de blessure tant ses débuts avaient été peu convaincants. Et il est toujours aussi transparent même s'il rentre un peu plus ses shoots.

Bernard James (1.3 pts à 67%, 1.8 rbds et 1 TO en 6 minutes): Un passage épouvantable face à Denver, deux passages corrects face à Philly et Charlotte. A sa décharge, ce sont les 3 seuls matchs lors desquels il est entré en jeu.
#478733
Bilan de 5-5 sur les 10 derniers matchs pour les Mavs qui en sont désormais à 17-13 avec la 8ème place de la conf Ouest, juste au-dessus de la ligne de flottaison.
Le poste de pivot reste un grand chantier puisque Dalembert a été écarté un moment (de manière un peu sévère) avant de revenir dans le 5 et Carlisle semble toujours avoir autant de mal à trouver une solution à ce poste malgré le retour de Brendan Wright.
Comme d'habitude, l'équipe réussit bien offensivement avec seulement 2 matchs sur 10 sous les 105 points marqués mais à l'inverse seulement 2 matchs sur 10 sous les 104 points encaissés.
Il y a quand même eu quelques progrès en termes de jeu, notamment avec Calderon et Carter ainsi que le bon retour de Brendan Wright alors que Devin Harris est toujours à l'infirmerie.

Mon bilan sur les 10 derniers matchs (les stats sont sur les 10 derniers matchs également)

Bien:

Dirk Nowitzki (23 pts à 51%, 6 rbds, 4 asts, 1.3 blk, 1 stl en 34 minutes): Revenu proche de son meilleur niveau, il aligne des performances de haut rang et est plus dangereux que jamais à longue distance (43% de moyenne) et se rapproche de la barre des 50-40-90 sur la saison (49.6 / 42.1 / 92.4). Il a repris le leadership alors qu'Ellis est un peu plus en difficulté et a sorti l'équipe plusieurs fois de la nasse comme face à Houston.

Monta Ellis (19 pts à 44.5%, 6 asts, 3 rbds, 2 stls et 3 TOs en 36 minutes): Un peu moins performant qu'en début de saison, il maintient toutefois un bon niveau de jeu et reste essentiel par sa capacité à attaquer le cercle pour se sortir de situations compliqués même s'il perd encore beaucoup de ballons. Sa petite baisse de régime s'explique également par le fait qu'il est plus surveillé ce qui laisse des espaces pour ses coéquipiers ce qui explique le regain de forme de certains d'entre eux.

José Calderon (14 pts à 55% dont 48% à 3 pts, 5 asts, 3 rbds, 1 stl en 31 minutes): Beaucoup plus impliqué dans les systèmes offensifs grâce à un Ellis plus surveillé, son shoot à mi et longue distance en fait une menace redoutable pour l'équipe et est utile dans une équipe qui manque parfois de shooteurs longue distance fiables à part lui et Dirk. Sa défense reste quand même un peu problématique même si c'est moins catastrophique que ce qu'il a pu montrer par le passé.

Vince Carter (12 pts à 46%, 4 asts, 3 rbds, 1 stl en 25 minutes): Il semble enfin de retour ce qui est important pour une équipe qui manque de banc. Plus adroit, plusieurs fois clutch, il se rapproche de sa forme de l'an passé avec notamment 3 derniers matchs de haut niveau même s'il ne faut pas oublier sa très mauvaise prestation face à Toronto (6 TOs et 0 pts en 18 minutes).


Correct à assez bien:

Shawn Marion (9.4 pts à 44%, 7.3 rbds, 1.3 stls en 30 minutes): Toujours fidèle au poste même s'il est vieillissant et n'est plus au niveau qu'il était autrefois. Il reste utile à l'équipe par sa défense et ses rebonds dans une équipe déficiente dans ses deux secteurs même si les systèmes pour l'envoyer à 3 pts (plus fréquents que les saisons précédentes) ne le mettent pas particulièrement en valeur puisqu'il ne tourne qu'à 31% dans le domaine.

Brendan Wright (11 pts à 76%, 4 rbds, 1.7 blk en 20 minutes): Il est rapidement revenu à un bon niveau même si ses qualités et ses défauts restent toujours les mêmes: très athlétique, honorable en défense mais shoot moyen et peu de rebonds. Son retour est un plus pour l'équipe même s'il est un peu dommage que Carlisle n'essaye pas un duo Blair-Wright par séquence ensemble dans la raquette. Il semble comme l'an dernier, en mesure de prendre le dessus sur les autres pivots de l'équipe d'ici à la fin de la saison.

DeJuan Blair (7.6 pts à 60%, 5.7 rbds, 1.2 asts en 20 minutes): Carlisle a tenté de le mettre en starter mais l'expérience n'a pas vraiment été concluante puisqu'il a été moins efficace dans ce rôle face aux pivots starters ce qui n'est pas vraiment une surprise même s'il est resté plutôt correct. Dalembert a d'ailleurs repris place dans le 5 depuis quelques matchs même si la décision devrait se faire en day-to-day en fonction des match-ups d'après Carlisle. Avec le retour de Wright qui devrait prendre pas mal de minutes en pivot et avec un Carlisle qui semble réticent à l'aligner en même temps que Wright sur le parquet, il semble qu'il devra se battre avec Dalembert pour avoir de grosses minutes, l'un et l'autre ayant eu des matchs à petit temps de jeu.

Jae Crowder (5.8 pts à 42%, 3.3 rbds, 1.4 stls en 20 minutes): Incisif en défense, + présent au rebond, son apport à l'équipe est intéressant même si ça reste assez pauvre offensivement en dehors des 3 pts dans le corner ou démarqué. Il a réussi à conserver un temps de jeu important malgré le retour en forme de Carter et semble, par son aptitude à faire le sale boulot, jouir d'une grande confiance auprès de Carlisle.

Shane Larkin (3.6 pts à 40%, 2.1 asts et 1.3 TOs en 13.8 minutes): Alternant le bon et le moins bon, il semble avoir toutefois pris l'ascendant sur Mekel en étant un peu plus propre dans le jeu même si ça reste très irrégulier. Sa capacité à attaquer le cercle est intéressant ainsi que son volontarisme en défense même si c'est parfois brouillon. Il devrait continuer à dépanner d'ici au retour d'Harris qui devrait intervenir courant janvier.

Bernard James (2.3 pts à 39%, 2.8 rbds, 0.5 blk en 8 minutes): Ressorti plusieurs fois par Carlisle lors de ses derniers matchs entre blessures, mis à l'écart provisoire de Dalembert, ..., il s'est acquitté honorablement de sa tâche en prenant quelques rebonds et en défendant dur malgré ses lacunes offensives.


Décevant:

Samuel Dalembert (3.4 pts à 40%, 4.6 rbds, 0.9 stl, 0.9 blk en 17 minutes): Un peu sévèrement mis à l'écart par Carlisle avec un temps de jeu réduit pendant 4-5 matchs à cause de son manque d'impact défensif supposé (partiellement dû au fait qu'il devait se coltiner les starters) et d'un impact au rebond un peu faible, son impact sur le terrain s'en est retrouvé réduit et il a eu du mal à trouver sa place en sortie de banc en devant prouver en peu de temps de jeu. Il a ensuite retrouvé le 5 devant l'échec partiel de Blair en starter et semble un peu mieux depuis 3 matchs. Parmi les points positifs, son attitude a été très positive pendant sa mise à l'écart (au contraire d'un Kaman l'an passé).

Gal Mekel (1.5 pts à 31%, 0.8 asts, 0.8 TO en 6 minutes): Toujours en délicatesse au shoot et avec un nombre de TO restant élevé, il a souffert du petit regain de forme de Larkin pour se retrouver à nouveau derrière lui. Carlisle le ressort ça et là en garbage time ou quand Larkin n'est pas terrible et ça devrait continuer jusqu'au retour d'Harris et il devrait alors probablement faire un détour par la D-League.

Wayne Ellington (2.5 pts à 30%, 1.2 stls en 7.2 minutes): On attendait de la défense et du shoot extérieur et on n'a aucun des 2. D'ailleurs, Carlisle l'utilise de moins en moins.
#479385
Les Mavs viennent d'atteindre la mi-saison sur un bilan de 24-17 et une 7ème place à l'Ouest, un bilan relativement moyen sachant que le calendrier de la deuxième partie de saison est plus corsé et que Phoenix est juste derrière avec également Denver et Memphis qui reviennent fort. Le gros défaut de cette équipe reste son inconstance et sa faiblesse défensive (comme prévu) qui la conduit à se faire remonter de gros avantages comme ça a encore été le cas récemment face à LAC; des défaites qui pourraient compter cher dans le décompte final, même si à l'inverse, l'équipe gère mieux les money times que l'an dernier et que le potentiel offensif est plutôt bon. Carlisle a également du mal à trouver la bonne formule, que ce soit à l'intérieur dans l'utilisation de Dalembert et Blair même si les progrès de Larkin règle à l'inverse le problème sur le poste de guards

Mon bilan joueur par joueur sur la première moitié de saison (les stats sont sur la mi-saison)

Très bon

Dirk Nowitzki (21.3 pts à 48.4/41.1/90.3, 5.8 rbds, 3 asts, 1.1 stls en 32.5 min): Revenu proche de son meilleur niveau, il s'accommode bien de la présence d'une deuxième option offensive avec l'arrivée d'Ellis et leur entente fonctionne très bien. Il reste un leader essentiel de l'équipe capable de faire des pointes au scoring pour la sauver de la panade.

Monta Ellis (20.1 pts à 45.9/29.8/80.9, 6 asts, 3.4 rbds, 1.9 stls, 3.2 TOs en 37 min): Clairement le upside le plus significatif par rapport à l'an dernier. Sa capacité à attaquer le cercle pour libérer les shooteurs et à driver le jeu sont un plus énorme par rapport à Mayo surtout qu'il est relativement constant, ce qui lui a parfois manqué par le passé. Il a même réussi à limiter son nombre de pertes de balle depuis quelques semaines même s'il reste un peu élevé. Seul bémol: son shoot extérieur est un peu léger.


Bon

Shawn Marion (11.5 pts à 47.5/36.4/78.3, 7.1 rbds, 1.7 asts, 1.2 stls en 31.5 min): Toujours fidèle au poste même s'il n'est plus un top defender de la ligue, sa capacité à peser dans différents domaines du jeu (défense, rebond et parfois scoring) reste essentielle pour une équipe justement défaillante dans les domaines du rebond et de la défense; il parvient même à être régulier à 3 pts même si ça n'est évidemment pas un spécialiste du domaine (il fait tout de même 4 tentatives par match il me semble). Il revient fort depuis quelques matchs avec plus pointes au scoring malgré une blessure qui l'avait écarté quelques jours.

DeJuan Blair (7.7 pts à 56.6/0/54.4, 6.3 rbds, 1.2 asts, 1.1 stl en 19.6 min): Revenu à un niveau proche de ses premières années, il est important par ses rebonds, son énergie et son opportunisme en attaque. Toutefois, alors que Carlisle l'a essayé dans le 5 à cause de l'inconstance de Dalembert, il n'a pas réussi à s'y maintenir à cause de sa défense moyenne. Il a perdu un peu de temps de jeu depuis le retour de Wright même si Carlisle semble désormais plus enclin à les associer en même temps dans la raquette par séquence.

Brendan Wright (9.6 pts à 67.6/0/67.7, 4.4 rbds, 0.9 blk, 0.6 stl en 19.5 min): Revenu au bout d'une vingtaine de matchs suite à une blessure, il a démarré fort avant de baisser un peu de pied puis de revenir. Ses qualités et ses défauts sont toujours les mêmes: qualités athlétiques et détente incroyables, bonne énergie, bon contreur mais un shoot très moyen et de grosses carences au rebond.


Assez bon:

José Calderon (11.9 pts à 46.3/45.9/88, 4.8 asts, 2.3 rbds, 1.2 stls en 31.6 min): Apporte-t-il un plus significatif par rapport à Collison? Certes, il gère mieux le jeu mais avec un joueur comme Ellis à côté, il est quand même pas mal bridé (même s'il permet aussi de canaliser Monta). Certes, son shoot longue distance d'une grande efficacité est très utile à l'équipe. Mais sa défense d'un faible niveau est un problème pour l'équipe. Bref, son apport est intéressant mais il ne s'est pas imposé comme un joueur indiscutable.

Samuel Dalembert (6.4 pts à 57.7/0/73.3, 6.3 rbds, 1.2 blk en 20.5 min): Beaucoup de haut et de bas dans cette demi-saison, probablement lié au fait que les Mavs se sont trompés dans leur évaluation du profil de Dalembert en le limitant à une simple poutre défensive alors qu'il n'a jamais été un pur spécialiste dans ce domaine. Carlisle a même essayé de le bencher (un peu sévèrement) mais s'est rendu compte qu'il était difficile de remplacer dans le 5 un joueur de 2.13m par Blair. Revenu dans le 5 depuis quelques matchs, il va un peu mieux et est plus efficace défensivement.

Jae Crowder (5.5 pts à 42.8/34.7/71.9, 2.6 rbds, 1 stl, 0.9 ast en 18.9 min): Il est devenu un joueur important du dispositif de Carlisle et un role player défensif de bon niveau. Il apporte sa hargne et une bonne compréhension du jeu avec en plus des progrès offensifs notables par rapport à l'an dernier même s'il ne sera jamais un super joueur offensivement. Son rebonding reste un peu faible pour un 3/4.


Correct:

Shane Larkin (3.7 pts à 38.8/33.3/64.7, 1.9 asts, 1.1 rbds, 0.7 asts en 12.4 min): Revenu en cours de saison après loupé la SL et la pré-saison, il a été en grosse difficulté au début mais a fait de gros progrès depuis dix matchs (5 pts à 51% en 12 minutes) avec en point d'orgue, sa performance face à Phoenix hier. Bon défenseur sur l'homme, son shoot n'est cependant pas toujours hyper fiable et il doit encore progresser dans la gestion du jeu puisque c'est parfois Carter qui gère le rythme quand ils sont ensemble sur le terrain. A voir toutefois s'il va pouvoir conserver du temps de jeu avec le retour d'Harris.

Vince Carter (11.4 pts à 40.5/36/83, 3.3 rbds, 2.9 asts en 24.4 min): Nettement en dessous de son niveau de l'an dernier, il a tout de même un peu progressé après un début de saison très difficile. S'il reste utile par ses qualités dans plusieurs domaines dont la gestion du jeu quand Calderon et Ellis ne sont pas sur le terrain et qu'il reste une bonne option d'appoint au scoring capable de quelques pics, il apparaît tout de même vieillissant.


Décevant:

Wayne Ellington (3 pts à 39.1/35.5/80, 0.8 rbds en 8 minutes): Longtemps très décevant et plus ou moins écarté par Carlisle car il n'était pas franchement adroit et trè moyens en défense, ses dernières sorties ont été un peu meilleures même si elles ne lui pas pour l'instant permis de retrouver régulièrement le terrain. Sa situation ne devrait pas s'améliorer à court-terme avec le retour d'Harris.

Gal Mekel (2.4 pts à 34.5/25/66.7, 2.1 asts, 0.9 rbds en 9.6 minutes): Autant le garçon a des qualités de gestion indéniables (3 asts de moyenne en 7 minutes sur ses 6 derniers matchs), autant son shoot est catastrophique en dehors de son floater (11.1% sur ses 6 derniers matchs) et est une trop grosse lacune pour avoir un rôle important pour le moment. D'abord premier back-up puis longtemps en concurrence avec Larkin quand ce dernier est revenu de blessure, il est passé derrière Larkin depuis que celui-ci a enchaîné les bonnes prestations. Sa saison est désormais compromise puisqu'il vient de subir un arthroscopie qui l'éloignera des terrains pour 4 à 6 semaines et à son retour, vu qu'Harris revient, il pourrait alors finir sa saison en D-League.


Peu utilisés:

Devin Harris (0 matchs): Attendu pour le début de saison puis novembre puis mi-décembre puis mi-janvier, il revient finalement ce soir face à Portland. A voir comment Carlisle va l'intégrer à la rotation et qui va perdre du temps de jeu pour le faire rentrer.

Bernard James (18 matchs dont pas mal de garbage, 1.3 pts à 47.4%, 1.8 rbds en 5.7 min): Seulement quatrième option au poste de pivot, il souffre d'une densité de 3 joueurs de bon niveau devant lui même si aucun n'est exceptionnel. Il a eu sa chance lorsque Dalembert a été écarté pendant 2-3 matchs mais ses performances étaient trop irrégulières pour changer la donne même s'il a été correct dans l'ensemble. Sophomore à 29 ans, il y a peu d'upside à espérer.

Ricky Ledo (10 matchs, 1.9 pts à 35.3 en 3.3 minutes): Il était attendu pour jouer uniquement en D-League mais les différentes blessures font qu'il est resté dans le groupe jusqu'au retour de Wright. Ensuite, malgré un passage en D-League moyen (14 pts, 7 rbds à 40% en 30 min), il a été rappelé pour pallier à une absence d'Ellington et de Marion et il a eu droit à quelques minutes valuables (cad hors garbage time) où il a été intéressant même s'il est peu utilisé depuis. Il vient toutefois d'être renvoyé en D-League suite au retour d'Harris.
#480815
Je viens de regarder le match d'hier contre les Pacers, ça faisait longtemps que j'avais pas vu jouer les Mavs, et franchement, après Memphis l'an dernier, ça sera mon outsider à l'Ouest cette année je pense.

Alors bien sûr, c'était à Dallas et Indiana est dans un moment de moins bien, mais ce match avait quand même une belle allure de playoffs. J'ai notamment été agréablement surpris par la défense, une belle solidarité, poste par poste on n'a pas forcément les meilleurs stoppeurs de la ligue, mais c'est une belle défense collective efficace. Notamment des joueurs souvent raillés pour cet aspect de leur jeu, comme Carter (qui a bien tenu Paul George) et Calderon, je les ai trouvés vraiment bon en def. Alors Calderon c'est sûr qu'il souffre d'un déficit physique, mais il est toujours bien placé et c'est une bonne teigne.

C'est globalement ce qui transpire de cette équipe : le cerveau et l'expérience compensent des jambes qui ne sont pas de toute première fraicheur. A tous les postes, on trouve des vieux briscards qui ne s'en laissent pas compter et qui jouent juste, je pense vraiment que ça peut faire de gros dégats en playoffs. D'autant que dans les moments chauds, où l'athmosphère devient irrespirable, ils ont avec Dirk et Monta 2 joueurs capables de mettre le panier qu'il faut.

Le joueur qui fait une belle différence c'est Devin Harris, il est s'est remis progressivement en forme après sa longue blessure, et là il est vraiment au top physiquement, on retrouve le joueur qu'on a connu avant son départ de Dallas : le 6e homme qui apporte de l'énergie dans la seconde unit, à ceci près qu'il a vraiment progressé et qu'il est beaucoup plus juste dans son jeu. C'est désormais un vrai PG, capable de mettre des tirs exters et de distiller quelques précieux caviars, à Brandan Wright de préférence. Bref, l'ex croqueur des Hawks est méconnaissable. Et ça permet de remiser les rookies au placard, vu l'age moyen, c'est maintenant où jamais, on verra plus tard pour développer des jeunes. Le banc est d'ailleurs bien solide avec aussi Carter, Blair et Wright, ça permet de faire une bonne rotation et de ne pas trop tirer sur les ressources des vétérans.

Bref, je pense que sur 7 matchs face à la jeunesse d'OKC ils finiraient par souffrir, par contre, c'est clairement l'équipe anti-spurs, je pense. Une petite surprise à venir au premier tour?
#480832
ça reste à relativiser par le fait qu'Harris est inconstant (il restait sur une série de 4/27 aux shoots sur 5 matchs avec les matchs face à Portland et Indiana), ça reste son meilleur match depuis qu'il est arrivé même s'il est indéniable qu'il apporte un + depuis son retour. Il est finalement assez proche de ce qu'il était aux Hawks en termes de constance, c'est juste qu'il n'avait pas le même rôle (aux Hawks, il jouait souvent 2ème arrière alors qu'il est meneur ici).
Concernant la défense, Indiana n'est pas un très bon exemple pour mettre en relief les lacunes de l'effectif (notamment Calderon). Déjà, les Mavs avaient battu Indiana il y a un mois dans un match très défensif (81-73 je crois ou quelque chose comme ça)
En revanche, je suis d'accord avec toi concernant le banc, la second unit Harris-Carter-Crowder-Blair-Wright, il n'y a pas beaucoup mieux en NBA même si chacun d'entre eux pris individuellement est parfois inconstant et a ses défauts. Je suis également d'accord sur Ellis qui est clairement un gros + dans le money time par rapport à l'an dernier.

Sinon, je n'y crois pas vraiment à ce groupe pour les PO. Ils se font régulièrement remonter des grosses avances (encore face à Portland récemment) et l'équipe est très inconstante, notamment à cause d'une défense défaillante, ce qui me paraît relativement rédhibitoire en PO même si effectivement, l'expérience du groupe peut mettre en difficulté une équipe du haut de tableau. Mais pour ça, il faudra clairement qu'un ou deux joueurs aient un gros coup de chaud (genre une très grosse série d'un Ellis ou d'un Carter, ce qui est du domaine du possible vu leur profil).
Maintenant, tant mieux s'ils me donnent tort.

Après, il faudra déjà s'y qualifier pour les PO car l'écart est maigre avec le 9ème et le calendrier des Mavs est + difficile que celui de ses concurrents directs: ils restent sur 12 victoires sur les 17 derniers matchs mais le calendrier était plutôt clément jusqu'à maintenant; sur les 18 derniers matchs, il y a GS, LAC*2, OKC*2, et surtout un trio San Antonio-Memphis-Phoenix pour finir la saison). Après, il est vrai que Phoenix a un mois de mars facile mais un mois d'avril difficile (LAC-Portland-OKC-NO-SA-Dallas-Memphis-Sacramento) même s'ils vont récupérer Bledsoe sous peu normalement.
#480835
C'est vraiment la chaises musicales entre Phoenix, Memphis et Dallas. Sachant que d'ici là fin de saison, selon leurs résultats Golden State, Portland et Minnesota peuvent se mêler à la danse. La fin de saison va être chaude à l'Ouest.
#481184
Wow! Les playoffs ont commencé?

Grosse victoire des Mavs en overtime face à OKC. Malgré en face Durant qui plante ses 43 points, et Westbrook, diminué mais qui fait quand même 23-7-8 mais 8 turnovers.

Les héros se nomment Nowitzki et Calderon. L'allemand est affuté en vue des playoffs, il a complètement assumé son role de go-to-player en marquant des shoots cruciaux en fin de match. Ses fadeaways c'est de la musique classique franchement. Et l'espagnol on fire qui fait 22-4-8 avec 6/9 derrière l'arc, ça fait du bien de le voir dans une équipe compétitive pour qu'il montre aux ricains ce que les amateurs de compétitions internationales savent : c'est un p*tain de clutch player.

Derrière, les lieutenants sont là, Marion impeccable et même clutch en fin de 4e. Les pivots font le taf, Dalembert en 1e mi-temps, Wright en fin de match. Monta discret marque quand même quelques gros paniers dans le 4e QT. Et sur banc, Carter et Crawder ont mis des paniers importants quand les Mavs étaient en difficulté.

Bref, ça et mes Grizzlies qui se sont bien remis en course, la fin de saison s'annonce hot à l'Ouest!
  • 1
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
long long title how many chars? lets see 123 ok more? yes 60

We have created lots of YouTube videos just so you can achieve [...]

Another post test yes yes yes or no, maybe ni? :-/

The best flat phpBB theme around. Period. Fine craftmanship and [...]

Do you need a super MOD? Well here it is. chew on this

All you need is right here. Content tag, SEO, listing, Pizza and spaghetti [...]

Lasagna on me this time ok? I got plenty of cash

this should be fantastic. but what about links,images, bbcodes etc etc? [...]