Toute l'actualité du championnat d'Europe de Septembre au pays du basket. Décisif pour la qualification aux Jeux Olympiques de Londres 2012

Modérateur : Guru

Avatar de l’utilisateur
par LucAl
#402795
Bon ça y est, la compétition s'est achevée hier après trois semaines de beau basket. C'est donc le moment de faire le bilan.

L'Espagne est donc totalement imbattable en Europe si elle est au complet et si elle ne passe pas à côté de son match. Navarro finit MVP et éclipse un peu la performance de la fratrie Gasol à l'intérieur. Cette équipe va être très difficile à aller chercher et les États-Unis devront batailler pour les faire tomber l'an prochain. Ibake s'est bien intégré et globalement tout le monde apporte son écot. La déception de cette équipe pour moi c'est Rubio qui ne fait vraiment pas son trou (23% au tir) et qui n'apporte pas autant qu'il ne devrait. Je ne comprends pas pourquoi Victor Sada n'est pas plus responsabilisé car à chaque fois que je le vois, je le trouve bien mieux que Rubio (que je trouve surestimé au possible).

La France a donc fait son trou et s'installe dans le gotha européen de la plus belle des manières. Il y a encore du boulot pour arriver au niveau de l'Espagne mais la régularité affichée face aux autres équipes depuis 2009 laisse présager de bonnes choses. Vincent Collet confirme qu'il est des grands coachs européens après un très bon Euro 2009. Il faudra voir ce que ça va donner l'an prochain aux JO avec peut être un effectif renforcé par les blessés de cette année.

La Russie revient fort. Après avoir souffert en 2009 sans Kirilenko, elle se refait en affichant un profil défensif et athlétique. Ils perdent leur seul match contre la France en demi finale. Ils iront au TQO et devraient pouvoir se qualifier s'ils sont sérieux. Le bémol : ils ont battu des équipes qui n'ont pas semblé être à leur meilleur niveau. Ils finissent avec un bilan assez proche de celui de la France en 2009, la médaille de bronze en plus. David Blatt confirme aussi qu'il est un grand coach et le passing game de son équipe a été bon.

La Macédoine finit 4e et grande surprise de l'Euro. Ils iront au TQO mais sans la garantie de pouvoir y briller car ils n'auront pas forcément la même hype et l'effet de surprise ne jouera plus beaucoup. La défense a été très bonne et ils ont limité les pertes de balle (10 par match) ce qui a compensé leur adresse faiblarde (38%). Bo McCalebb a été énorme de bout en bout, ce qui les amené aussi haut avec Antic et Ilievski. Ils sortent la Lituanie en quart, c'est fort. Le soucis c'est qu'il n'y a que 10 joueurs sur 12 qui ont joué durant l'Euro et seuls 8 joueurs étaient réellement dans la rotation. Difficile pour eux d'imaginer un très bel avenir car cette équipe a dû s'employer au max cette année déjà. C'est une sorte de miracle de les voir là et pourtant ils étaient à un panier (facile) près de prendre le bronze.

La Lituanie sauve les meubles en finissant 5e de son Euro. Elle reste une des déceptions de cet Euro : impressionnant sur certains matchs mais se faisant fesser par l'Espagne, subissant contre la France et éliminée par la Macédoine en quart. Il n'y avait pas de leader offensif en l'absence de Linas Kleiza et ça s'est pas mal ressenti. Valanciunas restera comme une des révélations de l'Euro et promet beaucoup. Le jeu offensif est bon mais il va falloir travailler en défense pour espérer plus. Le TQO est quand même assuré et ils devraient pouvoir rallier Londres si le sérieux est de mise.

La Grèce se savait en danger au début de cet Euro sans ses joueurs majeurs mais a quand même réussi à se sauver des eaux en se qualifiant pour le TQO in extremis. Bourousis a dû s'employer à l'intérieur avec Fotsis pour assurer l'essentiel avec Zisis et Calathes pour les épauler à l'arrière. Le jeu est toujours à peu près le même : grosse défense et on met la balle à l'intérieur pour attaquer. La qualif pour les JO est largement envisageable si les Schortsanatis, Diamantidis et autres Spanoulis sont de retour l'an prochain. Le seul fait d'armes restera d'avoir battu la Serbie en match de classement pour garder la porte de l'O2 Arena entrouverte. Les autres victoires ont été acquises face à des adversaires plus modestes.

La Slovénie est une des déceptions de cet Euro : des absents (Nachbar, Brezec entre autres) qui font que le niveau de jeu s'affaiblit pas mal. 4 victoires au début face à des équipes modestes et ensuite plus rien. 20 minutes d'espoir contre l'Espagne en quart et le TQO qui s'envole. Ils finissent bien face à la Serbie mais je n'ai pas vu ce match, difficile donc d'en tirer quelque chose. Le jeu était bien pâle, peu de passes, tout est compliqué. G. Dragic apporte, Lorbek sait faire des choses mais force pas mal, Lakovic en mode arroseur de bout en bout. J'ai bien aimé Begic personnellement et Z. Dragic qui sont assez efficaces. La Slovénie aura donc le droit de refaire une campagne en division A l'an prochain comme toutes les équipes derrière.

La Serbie est certainement la déception principale de cet Euro et finit même avec un bilan négatif. Le démarrage est impressionnant et puis arrive la défaite face à la France. Celle là fait mal et à partir de là, ça donne 6 défaites en 7 matchs. Elle se qualifie pour les quarts en battant la Turquie puis s'écroule face à la Russie et la Grèce dans les matchs qualificatifs pour le TQO. Le jeu offensif n'est pas mauvais mais ça pêche derrière... Teodosic finit meilleur passeur du tournoi mais a une adresse catastrophique. Krstic n'est pas mal (mieux que prévu je dirais car quand on voit sa saison en NBA ça fait peur). Savanovic, Keselj et Macvan sont solides et assez jeunes (sauf Savanovic dans la force de l'âge) tout comme le reste de l'effectif, ça promet donc pour le futur. L'absence de Velickovic a eu son importance dans le système serbe. On passe donc d'une équipe vice championne d'Europe et 4e du Mondial à une vilaine 8e place qui signifie pas de JO et retour en division A pour l'an prochain. C'est dommage pour un effectif aussi jeune et talentueux.

L'Allemagne finit 9e. C'est dur pour eux car ils auraient pu aller chercher un quart voire plus. Nowitzki et Kaman sont arrivé tard et ça s'est ressenti. Je l'avais déjà dit dans un topic mais je trouve ça limite car ça mettait le staff en porte à faux (les accepter ou non et assumer les conséquences). Kaman ne vient que si Nowitzki ne vient aussi, c'est limite, c'est exactement le genre de comportements qu'on a cherché à éliminer en France. Comme si ça ne suffisait pas, elle tombe dans le groupe de la mort et n'arrive pas à battre la Serbie et la France dans le 1er tour. Tout ça l’emmène dans les bas du groupe E avec la Turquie. Reverra t-on la paire Nowitzki Kaman dans la peinture un jour ? Pour le bon côté, il y a des bons joueurs dans cette équipe : Schaffartzik, Benzing, Schwethelm. On peut aussi noter qu'elle a fait bonne impression jusqu'à ce que la France la batte. Par contre, face aux grosses écuries, c'est trop juste.

La Finlande, 10e, est une autre surprise. On ne la voyait pas à cette place et elle a même failli s'offrir un quart (défaite contre la Slovénie dans le match décisif). Je ne l'ai pas vue jouer (ou peut être un peu face aux Slovènes mais j'ai pas de souvenir) donc je n'ai pas grand chose à dire. C'est une sorte de confirmation du potentiel quand même car elle avait battu la France et l'Italie et 2009 dans le tour additionnel, preuve d'un certain potentiel. Elle a éliminé la Croatie au profit du goal average.

La Turquie en finissant 11e a complètement raté son Euro. Les bonnes bases de l'an passé (2e du mondial) ont disparu et le jeu pratiqué a été bien moche. Elle est passée à deux doigts de l'élimination au profit de la Pologne dans sa poule A avant de ressortir vivant et même fort prétendant à un quart avec la victoire face à l'Espagne (le seul grand fait d'armes de la campagne même si le match était tronqué). Finalement, ça n'a rien donné puisqu'elle s'est inclinée face à toutes les équipes du groupe B. Pourtant le coup n'est pas passé loin puisqu'elle avait la balle de qualification face aux Serbes. Mais ce qui s'est passé est finalement logique au vu du jeu pratiqué. Turkoglu a bien déchiré, confirmant sa saison très moyenne, Ilyasova décevant aussi. Les bonnes nouvelles viennent de Kanter, Asik et Preldzic. Tout n'est donc pas noir pour les Turcs même si c'est dingue comment une équipe aussi bonne l'an passé à domicile s'est ratée cette année. Hedo Turkoglu ne devrait plus revenir en équipe nationale. Semith Erden devrait lui faire son retour l'an prochain.

12e place pour la Georgie qui a surpris et a profité de son groupe ouvert pour s'offrir un 2e tour. Pas de chance pour eux puisque Zaza Pachulia se blesse durant le tournoi. Je ne les ai pas vu jouer donc je ne dirais rien sur eux de plus...

Ensuite en vrac...
La Croatie dehors au premier tour après une défaite bête contre la Bosnie. Elle ne va même pas au 2e tour, confirmant ses difficultés déjà rencontrées l'an passé. Elle était 6e en 2009 juste derrière la France.

L'Italie a subi son mauvais tirage au sort. Il y a le trio NBA, Mancinelli voire Hackett et pas grand chose derrière. La défense n'est pas au niveau et le jeu collectif faible, beaucoup d'isolation. Il va falloir trouver des solutions aux postes 1 et 5 pour espérer plus. Une seule victoire au compteur, ça fait pas lourd. Les déconvenues du passé n'ont pas spécialement porté leur leçons même si tous les joueurs NBA étaient là. C'est un peu inquiétant, même si je ne connais pas les générations qui arrivent derrière.

La Grande Bretagne (toujours ce problème au niveau du nom, je ne comprends pas pourquoi il s'appellent pas Royaume-Uni alors que c'est leur vrai nom, même si en foot il y a l'Angleterre, l'Écosse et les autres) a vu le show Deng de bout en bout. Il faudra voir l'an prochain avec Gordon et Mensah Bonsu en renfort ce que ça va pouvoir donner mais je suis sceptique. Il y a Freeland et Reinking qui sont pas mal mais dans le genre one man show, la GB a été top. Elle risque d'être l'adversaire rêvé pour pas mal d'équipes durant les JO avec la Tunisie et l'équipe asiatique. Deng rend une copie plutôt correcte car il est à 44% mais la qualif était loin. La Turquie pourra par contre le remercier car il les a sauvé le temps d'un match.

La Pologne a failli passer le premier tour dans le groupe A ce qui aurait été fort. Une défaite évitable de trop les a eus. Ils ne pratiquent pas un mauvais basket d'attaque, à voir si Gortat revient. Vu le niveau actuel en Europe, ce sera quand même difficile d'espérer un top 10.

La Belgique a coulé mais sans Hervelle c'était trop difficile. Avec lui, un 2e tour était possible.


Il y aura eu de l'ambiance, bien plus qu'en 2009 en Pologne même si les salles n'ont pas été pleines.

Il va aussi falloir revoir le format car il y a trop de matchs et c'est vraiment difficile de s'y retrouver pour les néophytes (et donc le grand public). On doit jouer 11 matchs pour l'emporter dont 8 en poule. Ça donne beaucoup de matchs pour pas grand chose car tout se joue sur les 5 derniers jours. Je ne sais pas quelle sera la formule choisie pour le prochain Euro mais je pense qu'il faut que chaque équipe joue dans une seule poule et ensuite directement les matchs à élimination. Là c'est un marathon et jouer 5 matchs en 6 jours nuit à la qualité du jeu.
Avatar de l’utilisateur
par Thias
#402799
Bonne analyse :thumbsup:

LucAl a écrit :La Grande Bretagne (toujours ce problème au niveau du nom, je ne comprends pas pourquoi il s'appellent pas Royaume-Uni alors que c'est leur vrai nom, même si en foot il y a l'Angleterre, l'Écosse et les autres)


Royaume-Uni = Angleterre, Écosse, Galles, Irlande du Nord
Grande-Bretagne = Angleterre, Écosse, Galles

Ça a été un problème majeur, surtout pour les écossais (les Gallois étant globalement plus d'accord à être dépendant de l'Angleterre), de faire une seule équipe pour la GB. Sauf que c'est toujours mieux, ça leur apporte un ou deux talents en plus, et en vue des JO avoir une équipe plus forte c'est toujours bienvenu.
Le problème, donc, c'est que s'ils se présentent aux JO avec une équipe de Grande-Bretagne, pourquoi ne pas faire d'autres équipes de GB, par exemple en foot? Et si ça, ça se fait, pourquoi ne pas faire d'autres choses ensemble? Sachant que l'Angleterre prédominera toujours ces réunions, ça pose un problème pour les Écossais, largement indépendantistes.
Mais les Anglais ont réussi à les convaincre.
Mais je m'écarte du sujet: ce que je veux dire, c'est que Grande-Bretagne et Royaume-Uni ne sont pas la même chose.
Avatar de l’utilisateur
par pillard
#402837
Merci pour le bilan LucAl ! :thum:

LucAl a écrit :Je ne comprends pas pourquoi Victor Sada n'est pas plus responsabilisé car à chaque fois que je le vois, je le trouve bien mieux que Rubio (que je trouve surestimé au possible).

C'est simple. Une histoire de choix pour Scariolo. La hiérarchie en équipe nationale a été établie. Le patron à la mène : Calderon. Logique. Rubio est un cadre en équipe nationale (4ème aux minutes déjà à l'Euro 2009, devant Marc Gasol). Sada apparaît seulement. Il est très bon. Mais sa place c'est meneur numéro 3. Tu verras l'année prochaine : peut-être va-t-il grignoter du temps de jeu, comme il a pris sur Rubio au Barça. Mais bon, sa meilleure chance est tout de même l'absence l'année prochaine de l'un ou l'autre (ou des 2) meneurs indiscutables. Il a 27 ans. Il joue juste et court court court.
Un petit mot sur Marc Gasol : le pivot que j'ai préféré sur cet Euro. Dans les moments "difficiles" des espagnols (hmm difficile :) ), c'est lui qui va au charbon et qui va provoquer les fautes. Et il plante les lf. Son jeu de passe est digne de Sabonis. Son shoot à 3 points contre la France aussi :x . Il est moins pédant que son frère et leurs talents sont complémentaires. Quels frangins !!

LucAl a écrit :La France a donc fait son trou et s'installe dans le gotha européen de la plus belle des manières.

Oui, c'est un événement pour la France. La dernière médialle d'argent à l'Euro remonte à 1949.
Sur wikipédia, on pouvait lire jusqu'à avant-hier, "La période de gloire de l'équipe de France se situe à la fin des années 1940 et au début des années 1950. En 1948, aux Jeux olympiques de Londres, l'équipe de France dirigée par Robert Busnel décroche la médaille d'argent, acquise après une défaite en finale face aux États-Unis, sur le score de 65 à 21. Dans la foulée de cette médaille olympique, l'équipe de France accroche trois podiums européens consécutifs : 2e en 1949, 3e en 1951 et 1953. Le roannais André Vacheresse est le chef de fil de cette génération."
On demande confirmation pour les JO, car sans le gros boulot effectué cette année, on aurait merdé comme d'habitude. On peut se considérer aussi assez verni, car le niveau de jeu montré n'a pas toujours été au top. Le reflet de ça étant les balles perdues bêtement en finale.

LucAl a écrit :La Macédoine finit 4e et grande surprise de l'Euro.
(...) Bo McCalebb a été énorme de bout en bout.

Tu as tout dit. On peut signaler aussi que l'équipe macédonienne existe depuis 1993, mais que leur première participation à l'Eurobasket date de... 2009. Déjà, ils y avaient battu l'Israël (passant ua 2nd tour) puis l'Allemagne au 2ème tour. Pas mal. Donc, ils sont sur une vague, là. Une génération de joueurs qui la porte. Surtout Pero Antić. Quant à Bo McCalebb, c'est peu de dire que sans lui, la Macédoine aurait fait un parcours similaire à 2009.

LucAl a écrit :Valanciunas restera comme une des révélations de l'Euro et promet beaucoup.

Oui, là encore, c'est une question de hiérarchie. A ce niveau, Valančiūnas, n'a pas encore de légitimité. Ca s'est vu aussi sur les fautes qui sont sifflées. Peu à peu, les arbitres vont apprendre à le connaître et le reconnaître. Et lui à grandir. Le gros pivot du futur. Les Lituaniens vont élaguer les vieilles branches, et la vague verte va repartir. Leur force, c'est l'énergie, la taille, l'adresse, la folie. C'est pas aujourd'hui avec des joueurs comme Jasikevičius et Songaila que la Lituanie va reprendre le pouvoir en Europe. Ils seront là dans le futur. Pas de doute.

LucAl a écrit :La Turquie en finissant 11e a complètement raté son Euro.

La vraie place de la Turquie :D Y'a quelque chose de faux dans cette équipe. Je ne sais pas quoi :| Je n'aime pas leur jeu et leur manière de tout ralentir, de roublardiser... je ne sais pas. En fait, ils me rappellent la Grèce, je crois. Mon plus haut cauchemar en basket. Même à l'époque de Nikolaos Galis, pourtant joueur phénoménal, et de Giannakis et Fasoulas, je pouvais pas les voir. Voilà, les turcs me font penser aux grecs.

LucAl a écrit :Pas de chance pour eux puisque Zaza Pachulia se blesse durant le tournoi. Je ne les ai pas vu jouer donc je ne dirais rien sur eux de plus...

Et le super meneur Tsintsadze qui rate les deux derniers matchs sur blessure aussi. 2 grands joueurs en moins, c'était trop gros pour eux. Imaginez la Macédoine sans Antić et McCalebb.... hum...

LucAl a écrit :Elle risque d'être l'adversaire rêvé pour pas mal d'équipes durant les JO avec la Tunisie et l'équipe asiatique.

Attends, ne les enterre pas si vite pour les JO à domicile. D'abord d'un point de vue basket, ils jouent pas mal et ont de très bonnes individualités. Deng était obligé d'en surfaire. Leur prestation contre la Lituanie n'était pas ridicule. En tout cas, les lituaniens ne se marraient pas. Avec une bonne préparation (ce dont je ne doute pas) pour les JO, à domicile, ils seront pas facile à prendre. Mais c'est évident que ce n'est pas l'Espagne, hein !

Le Montenegro participe à sa première compétition internationale. C'était à noter. 1er match première victoire. Et après défaits 4 fois. Dommage. Mais ce n'est que partie remise, j'espère.

Personnellement, je suis quand même content que ça se finisse. Fatigué. J'ai fait l'expérience de voir tous les matchs. Quand il y en avait 4 en même temps, j'en prenais les 2 plus intéressants, et je passais aux autres si un des matchs était plié, ou si le match était serré dans le 4ème.
Donc, oui un beau niveau dans cet Euro, et je suis très heureux qu'il y ait 24 équipes, car de nombreuses nations européennes méritent (et l'ont prouvé) d'être ici. La Bulgarie et la Géorgie, par exemple.
Avatar de l’utilisateur
par dorian
#402847
J’ai une question sur le bilan de l’équipe de France, est-il juste de faire un bilan aussi différent de celui qu’on faisait pour l’Euro 2009 quand la différence de résultat (finale vs . quart) est largement due à la position de l’Espagne dans le tableau du tournoi ?

Un peu comme la médaille de Sydney doit beaucoup à la présence des Américains dans l’autre moitié de tableau. Non pas que ça enlève du mérite mais ça explique qu’aller loin soit beaucoup plus faisable certaines années que d’autres.
Avatar de l’utilisateur
par LucAl
#402860
Je vais essayer de faire un bilan plus approfondi sur la France aujourd'hui ou plus tard.

C'est sûr que d'éviter l'Espagne "facilite" l'arrivée en finale mais d'un autre côté, on a pu le faire car on a eu de bons résultats et non pas à cause d'un concours de circonstances. En 2009, on avait eu un tirage bien plus favorable que celui de cette année et on avait évité pas mal de grosses écuries en poule. Il y avait la Grèce mais il n'y avait pas eu de match. Avant c'était la Croatie qui nous avait posé des problèmes. On avait eu des équipes diminuées avec l'Allemagne, la Russie et des plus faibles avec la Macédoine et la Lettonie.

Pour moi, il y a eu un réel progrès. Après, c'est clair qu'en 2009, on n'a pas pu réellement évaluer notre véritable niveau à cause de l'Espagne. Je pense qu'on aurait pu aussi aller chercher une finale dans l'autre partie de tableau mais peut être avec moins d'assurance qu'on a pu en avoir cette année.
par PBC^^
#402973
Bah je trouve que la Finale contre l'Espagne a été minable; les arbitres voient des fautes là ou il n'y en a pas et ne sifflent même pas Pau Gasol qui pourrait contourner le joueur pour aller marquer au lieu de lui fourrer 3 ou 4 coup de coudes. Euh, franchement, l'Espagne craint à mort; avez-vous vu la "manchette" de Rudy sur Tony Parker??? et il est quand même resté sur le terrain. C'est une honte :(
Avatar de l’utilisateur
par yoman35
#402986
pillard a écrit :Oui, c'est un événement pour la France. La dernière médialle d'argent à l'Euro remonte à 1949.
Sur wikipédia, on pouvait lire jusqu'à avant-hier, "La période de gloire de l'équipe de France se situe à la fin des années 1940 et au début des années 1950. En 1948, aux Jeux olympiques de Londres, l'équipe de France dirigée par Robert Busnel décroche la médaille d'argent, acquise après une défaite en finale face aux États-Unis, sur le score de 65 à 21. Dans la foulée de cette médaille olympique, l'équipe de France accroche trois podiums européens consécutifs : 2e en 1949, 3e en 1951 et 1953. Le roannais André Vacheresse est le chef de fil de cette génération."


'Tain :shock: ! Si je ne m'abuse, c'est le grand-père d'un de mes potes au lycée (un certain P.Busnel) ! Il faudra que je redemande confirmation, mais il me semble qu'il en avait parlé...
Avatar de l’utilisateur
par Micha
#403793
Image


D'après ce que je me souviens, cet Euro 2011 ne m'a pas vraiment emballé.
En fait y'a eu Navarro avec ses pointes en 1/4 et 1/2.
Trop d'équipes décevantes, surcotées ou sans gros moyens.
L'ARYM pour la rime est la sensation de la compétition avec de bons joueurs à la base (Antic, Gecevski, Ilievski...) + l'addition de Mac Calebb + dynamique positive après être passée près de la catastrophe en phase... Ils ont surfé sur la réussite et ont donné un intérêt accru aux matchs (jusqu'où iraient-ils...?). Mais bon, 4ème équipe à l'Euro, comme un symbole de cet "Euro décevant" (sans rien retirer à leur combativité, qualités et chants tout en harmonie et poésie dans les vestiaires...).

Hypothèse : Scariolo ne coache pas l'équipe d'Espagne.
A peine la gère t-il.
Cette équipe joue très en deçà de ses capacités.

Quand on dit, tout le monde est impliqué, ils ont un banc à rallonge. Pas vraiment d'accord : c'est le cinq de base et deux trois rotations. Les autres font de la figuration. On a même vu des matchs de première phase où l'Esapgne avec 20pts d'avance avait encore les Gasol ou Fernandez sur le parquet.
Est ce qu'on voit le FSE de Vitoria : non.
Est ce qu'on voit le Llull du Real : non.
Les deux ont quelques minutes... de temps en temps (on parle de deux des meilleurs joueurs à leur poste sur le sol européen).
Est ce que Claver a joué ? Non
Est ce que Sada a joué ? Pas vraiment.
Est ce que Reyes a joué ? Un peu et pas vraiment dans les matchs cruciaux.

L'Espagne a remporté facilement cet Euro. Ils l'ont gagné en dilettante... Calderon a fait ses matchs pépères en trottinant. L'Espagne a joué avec un seul meneur (Rubio toujours à la peine, Sada sous utilisé).
Désinvoltes au possible face à la Pologne, +20pts et après, ça se laisse aller, face à la Turquie...

Scariolo par ses choix et ses tactiques ne profite pas de la somme des talents qu'il a. C'est pour çà que des matchs peuvent être un peu accrochés... Heureusement que Navarro a été à un top niveau car, les autres Gasol Pau, Fernandez et Calderon attendaient juste de recevoir la médaille. JCN et Gasol M se sont employés. Ibaka a été décisif en finale principalement.

Ils n'ont pas été ultra dominants dans l'ensemble (à part face aux Lituaniens)... Ils ont effectué le job sans trop de panache en général mais avec quelques pointes de ses individualités (leur adresse générale n'a rien d'exceptionnelle).

Que Scariolo reste le plus longtemps possible coach de l'Espagne donc...

Malgré tout, la concurrence n'était pas assez forte.

La propagande médiatique qu'il est difficile d'ignorer (faudrait se boucher les oreilles, ou écouter de la musique pendant mais on raterait l'ambiance et les bruits du parquet, donc on voit ça en langue étrangère éventuellement, faudrait ne pas lire les news sur les sites internet... donc on se penche sur les langues étrangères ou sur quelques forums, a longtemps affirmé qu'une dizaine d'équipes avaient un haut niveau pour une médaille).

Ressenti personnel : un euro très dense en effet, dans la médiocrité. Deux-trois équipes qui haussent un peu le niveau car plus stables et sur une bonne dynamique.

Y'a eu de bons matchs ou d'autres à suspense mais très peu de choses mémorables à part peut être pour l'ARYM qui trime ou la France qui brise plusieurs grandes nations et concrétise ses fins de matchs (pour le coup, là oui, pour un supporter français, y'a des choses à se rappeler).

On a beaucoup ergoter sur l'intolérable différence entre les groupes A et B avec les groupes C et D, puis avec les groupes E et F.
Ça arrive qu'il y ait des déséquilibres au tirage au sort. Ok sur le papier, y'avait une partie de tableau qui semblait plus dense. Mais en pratique, ces soit disant déséquilibres n'ont pas été si manifestes.
Au final sur les 4 dernières équipes, y'en a deux de chaque groupe. Alors les finalistes étaient du même coté mais en demi ils n'ont pas écrabouillé leurs opposants du groupe des sans grades.
Pareil à la 5ème et 6ème place : deux équipes de parties de tableau différent...

Conclusion partielle : on attend de voir les matchs, on observe ce qui se passe de tous les cotés et après on pose un diagnostic (qui peut s'avérer faux ou parcellaire).

Ne pas se faire bercer par les apparences, les noms ronflants ou pseudo ronflants des équipes ou des joueurs. Un très bon joueur peut passer au travers de son euro. Une somme de pseudo noms peut s'avérer être une des pires équipes de l'euro....


Bauermann qui depuis des années faisait un gros boulot et tirait un max de ses joueurs a renié une grosse partie de ses ficelles gagnantes pour faire de la place à Nowitzki (normal au vu de son apport en sélection) et de Kaman (très discutable). L'Allemagne est passée en quelques semaines d'une équipe qui jouait la zone avec beaucoup de shots extérieurs avec beaucoup de circulation et une affirmation de la jeune garde à une équipe qui joue pas de zone avec monopole de la balle pour Nowitzki et Kaman, en coffre à ballon : tu lui files la balle et il joue systématiquement le panier. Je veux bien lui reconnaitre une certaine faculté offensive (shot mi distance, quelques moves dos au panier) mais il a forcé grand nombre de ballons, s'est enferré plusieurs fois dans les raquettes. Il a fait ses stats, mais son apport réel est très contrasté tant il a vampirisé le jeu de son équipe. Nowitzki a forcé beaucoup de shots aussi. On s'est retrouvé avec une Allemagne très décevante au final, dont la solidité collective n'était plus une force. Schaffartzik et Benzing sont les deux joueurs qui sortent du lot... Les Pleiss et Olhbrecht, tu m'étonnes qu'ils fassent des entrées foireuses, ils n'ont plus joué depuis mi Aout... En gros ils auront perdu 2 ans de compét internationales : n'ont pas joué cette année, joueront pas l'an prochain... Bref un Nowitzki pas en forme + un Kaman qui se la joue homme providentiel + changement de stratégie naguère payante = Fiasco (à la vue d'un effectif prometteur).
Et Hamman à la mène ne progresse plus vraiment aussi....
Je garde Benzing (çà me dérange pas qu'il reste tout fin) et Heiko Schaffartzik, réguliers et talentueux. Ils confirment.

Pianigiani a lui du composer avec son trio de stars... mais contrairement à Bauermann qui avait un réel choix à faire, Pianigiani ne pouvait que faire un pari sur son trio+un. Malgré tout son talent, il n'a pas pu éviter le désastre.
Déjà, on rappelle que la Squadra Azzura était une équipe repêchée... C'est à dire qu'ils n'avaient pas été dominants l'an passé dans les groupes de qualif' à l'Euro... et d'un coup on nous les a monté comme un épouvantail...
La qualif pour le second tour en soi était très dure.
Sur le parquet, un des jeux les plus prévisibles du tournoi. Et faible. Roulette russe, tout ou rien qui a marché une fois face à la France. Gallinari, Mordente et Mancinelli se sont bien battus. Gallinari amène des points mais c'est pas suffisant. Belinelli a été en travers du début à la fin (mention spéciale pour son art de la brique). Un peu de concurrence à son poste pour les prochaines années ne fera pas de mal. Son niveau global ne devrait pas lui donner des passe-droits. On ajoute Crosariol et Gigli dans la raquette + Aradori et Gentile à l'extérieur, on surveille Melli, Renzi, et après en attente des progrès des jeunes meneurs. Ça fera une équipe bien plus intéressante que cette année... Ca a alterné entre la Hand et le Bowling. Mancinelli a surjoué à faire du jeu dos au panier juste pour prouver que sur les 12, y'en avait bien un qui pouvait le faire, du coup, il perd de création, et bute une fois sur deux... Pas de création.
Pas d'atypie.
Les étés sont douloureux pour Pianigiani.

Y'a un truc qui a cloché avec Maljkovic et la Slovénie. Le coup du -4pts à 30sec de la fin et on laisse jouer sans faire la faute !!! Où bien il avait reçu une petite enveloppe pour laisser le match. Leur joueur phare est dans le dur et toute l'équipe en pâtit. Lorbek a du mal et derrière c'est le vide et en plus comme schéma de jeu c'est bombardement intensif à 3pts... sans efficacité. Dragic, il est assez turbulent et fort en cannes mais il shoote de la brique, prend trop de ftes et perd beaucoup de boulettes. En Turquie c'était pareil, il arrive pas à canaliser son énergie. Pas de révélations de leur coté, à part peut être le frangin Dragic justement. Ozbolt déçoit beaucoup aussi. Peu de shooters au final et pas fiables et pourtant ils font que çà (ex Jaka).

La Turquie a "floppé". Les matchs de prépa étaient donc bien des indices sérieux sur la pauvreté de jeu de l'équipe. Ene, en coach novice et dépassé, doit composer avec un Ilyasova en panne d'adresse et discret par ailleurs. C'est le meilleur joueur de son équipe et donc c'est un grand manque. Preldzic et Kanter ont été globalement positifs mais ont été barré par Turkoglou et Asik. Turkoglou est un poids pour son équipe et depuis longtemps, c'est pas la première année qu'on le voit prendre des vieux shots, bouffer la balle sans rien derrière. Preldzic est un Turkoglou amélioré (moins égoïste, plus fort offensivement...). Asik peut prendre beaucoup de rebonds et claquer des smatchs.
A part çà ?
Rien.
A un moment donné ça suffit pas, le bluff ne fonctionne plus. Gros problème à la mène qui plus est (Tunceri lent, Arslan sans réussite, Guler transparent). Très peu de zone au final... Pas de jeu collectif, beaucoup de vieux shots et un coach à coté de la plaque... Du lot, on garde Onan, Preldzic et Kanter (qui a montré quelques mooves en plus de son solide corps). Tunceri, Turkoglou n'apportent plus rien voir sont négatifs. Y'a de la relève et de la qualité mais faut bosser. Ils ont remercié la Grande Bretagne pour être au second tour (en même temps, la Pologne, c'était pas terrible du tout). Pas d'ame dans cette équipe ou d'esprit de corps.


J'aime bien les Russes. Eux ont un grand coach. Je suis un grand admirateur de Khryapa et Vorontsevich notamment. Ça a bien joué dans l'ensemble car Blatt a trouvé les parades de leur poste 5 déserté. Shved a trouvé des intervalles. Kirilenko apporte à son équipe ce que d'autres nbaers revenus en sélection n'apportent pas : la modestie du poste, le partage des taches et un rôle à respecter. Kirilenko n'est pas vraiment un joueur offensif donc il se concentre sur le reste et ses points venus ont été le fruit du jeu de son équipe. Il a brillé plus que prévu en attaque, s'est un peu laissé aller en défense par moments... Bykov et Ponkrashov, c'est toujours limite pour le haut niveau, mais bon, dans l'équipe c'est K. qui fait le jeu. Le point forward qui se bouge le cul... qui insuffle en défense... ses points sont du bonus. Dommage que Vorontsevich n'ait pas eu beaucoup de minutes en demi finale, son impact physique aurait pu être précieux au moment où les Russes décrochaient. Monya a eu quelques coups d'éclats. Kaun et Zhukanenko ne seront pas de trop pour aider Mozgov qui ne jouera pas l'Euroleague cette année... et là, la Russie passera un cap dans le jeu intérieur.


Les Serbes sont l'équipe qui n'a pas eu de circonstances favorables pour pouvoir prétendre à ses objectifs. Y'a des faits sportifs : Teodosic "pas bon" dans le tournoi surtout la 2ème partie (pétages de plomb à la chaine, choix douteux, tirs forcés), une raquette non performante (Markjanovic n'a pas le niveau et il n'a pas joué, Perovic, c'est trop dépendant de qui est son adversaire.... en fait y'a que Krstic qui a été bon.... ça fait léger pour une raquette, surtout que ça doit être leur axe fort.... pour les prochaines années, y'aura Raduljica (blessé cette année et beaucoup plus talentueux que Perovic (à confirmer avec l'Efes cette année en Euroleague...) et après pas grand monde finalement... peut être à la limite un Rakovic pour un travail de taches n'aurait pas été de trop...
Des arrières pas tranchants cette année, des ailes dégarnies (Bjelica) et surtout Savanovic qui a vendangé de façon inattendue... jusqu'à son lay-up manqué face à la France.... Dans la tête, c'est un match a brisé une dynamique... Dans la première poule, les Serbes paraissaient être en mode Euro après une prépa tourmentée... Victoires solides avec une bonne gestion. Le match de la France se joue à peu mais ils le perdent.... Ensuite, ils tombent sur la furia des Lituaniens et des Espagnols, tout en proposant une résistance de qualité... Mais ça fait deux défaites... une dynamique plombée... de plus, Savanovic en difficulté offensive se fait enfoncer au poste 4 en défense et Macvan est utilisé avec parcimonie... Seul Keselj retrouve la mire de loin pour faire encore illusion.
Eliminés en 1/4, pas de TPO... Vents contraires, un poil de malchance, une spirale négative.... quelques défaillances personnelles aussi.... Avec un soupçon d'éléments favorables, une autre dynamique aurait pu être trouvée... Déception au final car y'a pas de fin de cycle ou autre choses. Juste un tournoi qui se goupille mal.
Année pourrie pour Duda.

La Lituanie avait des points faibles ... ils ont eu de grosses soirées, une ivresse de shots (un jour sur deux ou sur trois) mais dès qu'ils redescendent un peu, leur secteur intérieur ne pèse pas assez pour faire la balance... Valanciunas est excellent surtout sur p'n'rolls et Javtokas a toutes les qualités qu'on lui connait mais c'est pas le genre à recevoir sa balle et se démerder tout seul. Lavrinovic a été fantomatique (donc gros manque de pts) et ils ont perdu Petravicius en route.... Saras a sorti de gros matchs et c'est ça la bonne nouvelle du tournoi. Il partira sur une bonne note, en tant que leader de l'équipe. Il perd un peu plus de balles mais son apport est positif. Il souffre face à du physique. Kalnietis a un gaz incroyable mais oublie parfois la balle en route. Jasaitis est l'un des joueurs de l'équipe. Très efficace aux shots, gros apport aux rebonds et en présence défensive. Songaila et Kaukenas ont été bons dans leur registre, mais ça faisait trop courts face à des équipes physiques et avec un peu d'adresse... Les Lituaniens ont trop basé leur réussite sur les shoots lointain, leurs arrières ont du mal parfois à changer les rythmes.
Saras est un cas difficile pour un coach, il a montré qu'il pouvait encore être décisif, bon individuellement en attaque (aux shots et passes) mais à la ramasse en défense (pas un scoop) et des pertes de balles malvenues...
Kemzura avait fait des choix étranges en coupant Gecevicius et Seibutis notamment... Il avait des absents qui auraient amené plus de physique (Maciulis et Kleiza). 5ème place honnête compte tenu des problèmes dans la peinture (une de leur force supposée qui sous-performe).

Plus rapidement : Lettonie dans le moule des denrières apparition, de l'attaque, du shoots de loin mais pas défense et de la jeunesse (intéressante). Blums libéré (et très en réussite) et artificier. Il a des soirs comme çà à Bilbao (là c'était quand même presque tous les soirs... sur son petit nuage en somme).
Israel manque de guerriers (à part Pnini qui lui est une petite frappe), ça joue l'attaque et ça prend des points (avec des joueurs à suivre pour les prochaines fois.... par contre pas de présence intérieure).
La Grande Bretagne galope dans les pas de Deng... Lui et les autres... Too much... Il domine physiquement et tout, et peut être que les arrières sont faibles... mais avec Freeland avec toi, tu peux t'en servir.... Très peu... Pas terrible au final. La Pologne pareil ou encore moins (à part le fait qu'ils aient tapés les Turcs suite à une grosse remontée, mais dans l'ensemble, c'est très très moyen).

Le Montenegro est un très gros flop à mes yeux... Ils passent pas les poules... A-t-on reconnu Pekovic?
Avec 15kgs de biceps en plus... Pas à son aise du tout, ce qui explique les perf de son équipe. Cook pas transendant non plus... Dasic a été superbe, actif tout le temps.
La Croatie a été minée de l'intérieur... conflits, un coach désavoué.... Elle ne passe pas la poule... Même si elle n'était pas candidate au podium... ça pouvait être un 1/4 de finaliste honnête... Mëme pas... c'est dire le niveau de cette poule C (très compliquée, ave des équipes voisines, se connaissant par coeur, etc...) où la Finlande a été super appliquée et a profité des écarts sportifs, manque de confiance des autres équipes... De bons shooters, un bon collectif et une place méritée en 2ème phase.
La Georgie a raté le coche face à l'ARYM... et l'effet surprise s'est désagrégé... Quelques bons joueurs malgré une tendance à forcer un peu les choses (champions des turnovers).


La France est à une très belle 2ème place. Réussite totale.
Ils se sont montrés assez cohérents et réguliers. Leur impact physique leur permet de rester au contact quand c'est dur ou, pour pouvoir faire un petit écart au bon moment.
Avec des soirées avec une bonne adresse de loin. Globalement, elle a bien shooté à mi distance ou à 3pts. Finalement c'est pas trop en mis en exergue mais la France a eu plusieurs grosses soirées aux shots extérieurs (ça contrastait avec d'autres... mais c'était au meilleur moment).
De nets progrès qui cette fois leur fait atteindre leur objectif : J.O.

Une dynamique positive + une réussite forcée par les joueurs, ou heureuse (fin de match face à la Serbie ou la Turquie), des éléments négatifs qui ont des conséquences heureuses ("tout est bien dans le meilleur de mondes") : Turiaf absent (même si c'est un cadre du vestiaire, son apport sur le parquet est inversement proportionnel à ses gesticulations sur le banc) = Traoré de retour = Traoré très bon en 1/4 et 1/2 (des points apportés bienvenus au moment où l'équipe piochait). Dans la même veine : De Colo pas bon et peu de temps au début du tournoi, Gelabale se blesse = temps de jeu récupéré par De Colo qui se met à entrer tous ses putains de shots bordel... Sans cette blessure, pas sur qu'on aurait eu ce même De Colo... Tout s'est bien goupillé.
Noah amène principalement en disuasion et aux rebonds (très surpris par sa panoplie d'attaque assez faiblarde) et en impact psychologique (égal à Turiaf). Et de bien meilleurs mains. Traoré par séquences mais précieuses score, Seraphin a eu des bons moments et d'autres plus diffciles. Dans l'ensemble, il semble progresser par rapport à ses jeunes années.
Diaw n'est pas un shooter ni un scoreur, je sais pas pourquoi tout le monde veut le voir marquer ou prendre de shots (ça fait airball ou croute au final)... Il amène dans d'autres compartiments et même s'il se fait parfois discret, il est un rouage important. Je l'aime bien, je l'ai toujours bien aimé, c'est un bon joueur qui s'exprime dans sa façon distanciée d'aborder son match (ou son sport)... Ca me gene pas, il ouvre pas trop sa gueule, prend du poids accessoirement mais sa lecture du jeu est très bonne.
Alors doit-il jouer P.G ? J'y crois pas vraiment. Différent de mener ou créer ou faire des passes depuis la raquette que d'être le P.G.... Il est bien là où il est pour le moment (meme avec des baisses de régime dans le tournoi).... Pietrus a pris deux-trois rebonds, a donné un peu défense... c'est tout, c'est bien... le résultat final plaide pour l'équipe (et donc un peu pour lui) mais bon son apport général n'est pas terrible... y'a un manque à ce poste en EDF... heureusement qu'il ne joue pas de l'année et arrive toujours à 100% avec les Bleus... Kahudi a peu joué mais a rentré ses shots de loin (preuve que tout a bien fonctionné)... Gelabale est impeccable depuis deux tournois (en terme de réussite), c'est un bon joueur, parfait à l'aile. Batum est bon dans l'ensemble : sur contre attaque, pour aller claquer des smatchs mais surtout en fin de tournoi (principalement) pour shooter à 5m ou plus... Il a eu des irrégularités shootesques mais sa simplicité est une valeur ajoutée à l'équipe. De Colo s'est réveillé face à la Lituanie, il a été l'homme du 1/4 de finale bon en 1/2... Beaucoup de shots extérieurs et au gong... Utilisé en shooter alors que c'est plus que çà... mais très grosse réussite bienvenue sur la fin du tournoi... Parker a produit son meilleur basket en EDF il me semble... Evidemment son impact est très grand sur le parquet... beaucoup de choses sont ramenées à lui... 1ère grosse phase de poule... 2ème phase avec moins d'adresse mais toujours leader.... lors des derniers matchs, il a marqué dans les moments chauds ce qui fait qu'il se démarque encore.
En très très grande forme physique... même en finale et dans le dernier quart temps, il avait un gros gaz pour remonter la balle avec la tentation d'y aller encore tout seul...
Dans le scoring, on peut pas dire qu'il ait trop gaché. Dans la gestion, à partir des matchs importants, c'est plus discutable, jusqu'à la finale où il a bouffé la boulette.
En finale il a surjoué... il voyait déjà la une des journaux avec son nom écrit en grand... Les caméras ont fixé son regard, ses gestes et attitudes, ça sent le mec qui fait un peu du cinoche mais bon... En temps que P.G qui a beaucoup la boulette, y'a des moments où sur possibilité de transition il calme le jeu (et généralement la France n'a pas joué rapidement comme ça avait été annoncé... une fois de plus, en compét officielle, la nervosité et les enjeux sont des freins), il ne voit pas bien tous les missmatchs possibles : très moyen en 1/4 et très perso en finale... sinon, le joueur clé de l'équipe offensivement.
L'association avec De Colo ne me parait pas encore claire et définitive tant, ça n'a pas été un partage de la balle et que c'est la réussite particulière de De Colo aux shots qui fait que De Colo a été positif... Et notamment en finale, on a vu que Parker cherchait peu De Colo... A mes yeux, ils ont le meme style de jeu... et donc il vaut mieux varier les plaisirs...

Je suis partisan d'une doublette Parker-Causeur ou De Colo-Causeur ou De Colo-Bokolo ou Parker-Bokolo.

Pour l'année prochaine... le plus dur sera de confirmer... être régulier et hausser le niveau de jeu global (faut se remémorer les matchs face à la Lettonie, Israel ou Italie... pas de marges que les grandes équipes se doivent d'avoir (au niveau du score ou dans la gestion du match) même face à la Grèce, c'était très poussif).

Collet aura un peu plus de choix : principal problème : Turiaf (au cas où tout le monde est dispo et sort d'une saison correcte). Perso, je l'intégrerai pas... mais ça semble inconcevable qu'il n'y soit pas (depuis le temps qu'il est en Bleu...)... Ensuite comme candidat à l'arrière : Causeur, Bokolo, Heurtel, Diot et Albicy (exit Tchicamboud voire Albicy)


Sinon, voici mon cinq "Art de la Brique" (les mecs qui peuvent reconstruire le Mur de Berlin en un Euro):

Zisis - Belinelli - Turkoglou - Teletovic - Asik

Et puis des coachs pas trop inspirés :

Bauermann
Ene
Maljkovic
Vrankovic
...
Kemzura
Zouros
...
Scariolo
long long title how many chars? lets see 123 ok more? yes 60

We have created lots of YouTube videos just so you can achieve [...]

Another post test yes yes yes or no, maybe ni? :-/

The best flat phpBB theme around. Period. Fine craftmanship and [...]

Do you need a super MOD? Well here it is. chew on this

All you need is right here. Content tag, SEO, listing, Pizza and spaghetti [...]

Lasagna on me this time ok? I got plenty of cash

this should be fantastic. but what about links,images, bbcodes etc etc? [...]