Toute l'actualité du championnat d'Europe de Septembre au pays du basket. Décisif pour la qualification aux Jeux Olympiques de Londres 2012

Modérateur : Guru

Jusqu'où la France va-t-elle aller ?

#398588
je trouve vos jugements bien trop hatif les gars, j'attends de voir au moins 2autres match de l'EDF pour me faire une idée.....

Ibaka va vraiment avoir un impact ches les Espagnols, un peu comme Noah avec nous.
etrange que Traoré n'ait pas joué du match (il me semble)
par Dirt ans Poe
#398598
Oui franchement la honte, faut pas aller la chercher du côté des arbitres ou de la forme. Ça peut marcher quand t'es dans les dix points. Là l'Espagne est juste supérieure. Ou la France lamentablement au plus bas.

C'est pas forcément un problème d'envie. Mais de culture. Genre on aurait des joueurs typés NBA selon Monclar ? Oui la réputation seulement alors. Assez pour faire mouiller les médias. Parce qu'en dehors de TP, bonjour les champions du monde des places de role players. A former que des roles players, on a ce qu'on mérite. Des morues hagardes dans une parquette en bois. C'est pas l'envie, mais c'est bien psychologique (en dehors du talent en attaque forcément très bas...). Quand la politique de formation et du jeu à la Collet, c'est de se faire des passes à dix mètres du panier, franchement je vois pas où ça mène. Le basket est un jeu de provocation, de contact, de vitesse, de mouvement et... de shots.

La provocation, on l'a pas. Comme dit Monclar, on regarde jamais le panier, on mène jamais très loin les remontées de balle sur rebonds ou balle perdues. On insiste pas pour provoquer des fautes, créer quelque chose quoi. Selon la culture française (tout le contraire de la culture nba donc), la provocation, c'est sale. C'est du jeu perso. On a horreur de ça chez nous. On veut jouer comme les Grecs, demi terrain, avec des benêts. Vous connaissez ces pubs pour un jeu de poker en ligne où il est dit que ce qui compte ce n'est pas les cartes qu'on a mais ce qu'on en fait ? bah c'est tout à fait ça. On a un âne, on joue contre Bobby Fisher, c'est à nous de parler et on choisie de jouer au poker où on est sûr de se faire défoncer plutôt que de filer des coups de lattes.

Parce que Noah poste bas qui a la balle, wow, je serais content de voir ça à Chicago. Sauf que c'est bien pour qu'il crée quelque chose pour les autres. Surtout pas pour lui ! Non mais on veut vraiment gagner un euro avec Noah qui se prend pour Kareem Abdul-Jabbar au poste bas ? On doit bien rire à Chicago. Sauf que l'euro c'est pas un work out.

Il faut jouer avec ses atouts.

La vitesse et le mouvement, il en était question non ? On a vu un meneur qui remonte la balle en regardant quatre poteaux à ne savoir pas foutre comme si la lune allait définir un système... On a trois mecs qui se retrouvent dans la raquette à faire en même temps un écran pour l'homme invisible (on joue à six vous n'aviez pas vu ?) et un quatrième joueur qui est derrière la ligne, les bras ballant, regardant le meneur l'air de dire "non non c'est pas à moi d'avoir la balle". Ils attendant qu'un système tombe du ciel. Un ange passe. C'est Nono qui se retrouve à son cours de piano devant sa méthode rose et qui connait à peine sa leçon. Il cherche dans la salle une aide improbable, puis finalement il regarde son prof, l'œil vide. "Non mais c'est bon je connais, je connais !" Bref, on récite et en plus on connait pas la leçon. Personne sur la même partition...

Faut arrêter de vouloir jouer aux échecs. Le tripotage de ballon à la Collet ça va cinq minutes. "Faire des passes, et encore des passes". Cool. Bah on a que ça des passeurs dans l'équipe. Remise en jeu de boris pour Gelabale qui regarde pas. Wow ça montre le niveau. Multiplions les passes, on a ça dans le sang. Typique de chez nous ça. Nos intérieurs en nba comme ailleurs, ils adorent faire de passes alors qu'ils ont les mains carrés. On a toujours le complexe du gros babar qui n'assume pas sa stature et va nous sortir les lunettes à la Thuram pour faire intelligent. Alors on cherche à faire des néologismes sur chaque passe, des accords jamais entendus... Ah ça on est des poètes ! "Tac tac tac, tic tac"... Ou comment se prendre pour le Barça quand on est taillé comme Adil Rami... Le complexe du malabar.

Faut jouer sur ses points forts. Et ça devrait être la vitesse, la percussion. Seulement avec Collet, la provocation j'y crois pas trop. Pour faire des passes, encore faut-il faire avant des drives, des provocations pour faire un premier décalage. Mais non les drives, c'est sale, c'est du basket de perso... Faut d'abord se tripoter la nouille. "A toi, à moi, à toi. Hi hi c'est marrant le hand". Et oui on est champion du monde... Mais ça devient risible quand plus personne ne veut la balle ou qu'on fait des écrans pour personne. Belle manière de se planquer derrière un grumeau de joueurs et d'attendre de l'autre qu'il y aille. On va pas y manquer. Si on a ce manque d'agressivité dans les prochains matchs ou dès qu'on est mis en difficulté en défense, Parker n'aura d'autre choix que de se la jouer perso. Et encore une fois ce sera de sa faute. Là ils ont des tactiques comme prétexte à se planquer. "Petit a, petit b, etc." On dirait le PSG avec Gameiro tout seul qui n'a jamais le ballon. Sauf que Gameiro, il gueule. "Non j'étais tout seul, mais c'est pas grave. Faudrait pas que ça casse la super ambiance du groupe". Le basket c'est pas les échecs. Surtout quand on joue comme des quilles. Ah ça des strikes on sait faire quand on fonce dans le tas...

Il faut voir le nombre de petits shots de merde pris de plus en plus loin sous prétexte que "ayé j'ai la position, ou ayé j'ai drivé". Une fois qu'on a compris qu'il fallait être un peu agressif et qu'on se rappelle qu'il faut shooter, bah là pour le coup faire de la merde ça compte plus. On fait tout soit disant pour avoir une position propre (si ça sert pas à ça tous ces tripotages j'ai rien compris). Mais combien on en a eu des shots tout seul ? On a eu que des shots bidons. Jamais par le bon gars au bon spot. Toujours off balance... Autant driver ou faire du one on one quoi. Tout ça pour ça. 20 secondes dans un boudoir à parler chiffon, à faire des équations savantes, à se triturer les méninges. Pour finir par des shots pourris. De toute façon, les shots, on a compris, c'est tellement sale d'en prendre, tellement sale d'être un shoter, un scoreur, qu'on préfère laisser ça aux roles players. Celui qui marque, il doit le mériter. Et le role player lui, il travaille dur dans l'ombre. Vive le petit peuple. On laisse Mike Pietrus. On fait croire qu'on le prend, on lui invente une blessure, on essaye même pas de voir s'il peut revenir. On a récupérer Gelabale au moins. Alias monsieur propre. Un role player qui a presque la gueule noble d'un aristocrate du shot. Si bien que quand il shote, ça parait jamais forcé. Et le plus souvent, ça parait facile. C'est le Sidney Poitier de l'équipe. La classe. Ca rappelle quand il faisait la paire avec Pietrus et qu'on en mettait vingt aux Espagnoles. La honte, on jouait comme des ânes, il fallait arrêter ça ! Mike était un peu moins baroque que Batum qui devrait soit rester derrière la ligne soit aller jusqu'au dunk. Il préfère jouer les pantins désarticulés avec des shots off balance tout en finissant en finesse. Pratique quand on a les doigts d'un pantin. Éclate moi tout ça merde. On pouvait critiquer Pietrus et ses choix baroques. Batum fait pareil. Sauf que Pietrus a plus de réussite dans ce jeu parce qu'il joue comme ça tout le temps et qu'il est de manière générale plus agressif. Batum, c'est normal, c'est l'école Collet. Le basket propre. Celui qui se tripote la nouille pendant 20 secondes et qui finit par un cake bien laid en dernière secondes. Bravo, on a "joué au basket" pendant 20 secondes, les dernières ça compte pour du beurre, c'est pour les persos qui veulent marquer. C'est beau les rendez vous avec l'équipe de France. Tout le monde se trouve un peu gêné comme dans un diner. Il reste deux cacahuètes, personne n'ose les prendre, tout le monde se regarde, et finalement tout le monde se décide... à les prendre ? non... surtout pas. "Quelqu'un veut finir ?" On appelle ça "une bonne ambiance." Dans les diner en ville, on appelle ça une turn-over, plus connu chez nous par une "aller jusqu'au bout des 24 secondes". On prend au pied de la lettre la règle. Oui oui ça se joue bien en 24 secondes, c'est bien on connait la leçon. Tu peux passer à la leçon 2 de la Méthode rose maintenant.

Voilà où on en est. On veut faire illusion en connaissant à peine la première leçon quand on sait à peine faire les gammes.

Et les gammes, la base du basket. C'est le mouvement, l'agressivité et le shot. Le reste, faudrait apprendre à le laisser à l'âne de Fisher. Bref, aller à l'essentiel.

Le shot, c'est le talent. On ne va pas l'inventer. Mais on peut faire illusion avec la confiance, la lucidité, et... s'il y a le reste.

Le mouvement et l'agressivité... bah si on veut pas, on veut pas. Manifestement le mouvement, on le conçoit que pour faire de belles arabesques autour d'écrans mal posés, pour tourner autour d'une défense toujours au même rythme... et si l'agressivité, c'est sale, c'est être perso, y a rien à faire. C'est culturel. On peut se vanter d'avoir des joueurs nba. L'insep est certainement la meilleure école de role player au monde. Que de bons scouts qui servent la soupe aux stars us. L'humilité ça va cinq minutes. Pour gagner des matchs, il faut être capable de faire croire à son adversaire qu'on est meilleur que lui. Et les paniers, ça nait pas dans les choux.

Allez bonne chance les gars. Restez méchants. Montrez les crocs. Sans foncer dans le tas. La tête haute et l'esprit clair. On sait où est le panier. On agresse. On change de rythme pour déstabiliser. On alterne le jeu. On décale. On réclame la balle, on regarde si la porte est ouverte, si c'est fermée, on a deux choix : quelqu'un la réclame et aura peut-être une ouverture, soit, c'est toi qu'a la balle, faut créer (bon pas pour tout le monde hein...). Le basket, c'est pas une partie de bridge. Y a une espèce d'ovule à éclater qui s'appelle panier. Là, on n'a pas l'impression que vous avez envie de tirer votre coup. Tirez non d'une pipe ! Gesticuler, jouez du flagelle, mais ayez toujours à l'esprit le but, the goal... Mettez-moi ces mains au panier. Go ! Remuez-moi tout ça ! Vous pouvez pas-nier ! Allez ! Tu bouges plus, tu meures ! Un ange passe... prend ta place ! Compte pas sur les autres, te planque pas. Les systèmes c'est pour quadriller la zone. Tu visualises ? Le reste de la partition, c'est toi qui la joue. Clé de sol ? Clé de douze... Croche ! Double croche !... No piano, piano ! Allegro, allegro, presto ! Si si ! No ! piano piano... e prest-issimo !!! Si !!!
#398627
C'est bon j'ai trouvé ! C'est pas Lim, c'est Aimé Jacquet :thum:

Zoibie a raison, attendons la fin de leur prépa, ils seront reposés, auront pu bosser encore un peu plus et joueront face à des équipes "moyennes" (dans le sens ou on a eu le droit à une des meilleures équipes et une pas franchement balèze).

Dans tout ça on peut se repositionner, je pense pas que l'on soit parmi les favoris mais il y a moyen de faire quelque chose avec l'équipe que l'on a.
#398629
Pour un match de reprise, les Espagnols s'y sont mis tranquillement, sans trop forcer les choses, en donnant du temps de jeu au nouveau venu (Ibaka), en essayant de remettre dans le bain le petit Rubio (y'a encore du boulot et de la confiance à retrouver : son tir briqué, son grigri entre les jambes qui finit en turnover et sa tentative de balle en l'air pour Gasol qui se termine dans les tribunes. Faut qu'il se calme, pose un pied après l'autre, il est en NBA désormais, il n'a plus rien à montrer... Enfin peut être que si la saison est annulée... il va falloir qu'il trouve un club lui aussi.... et pas de chance... Barcelona vient de signer un vrai cador de la mène... Comme quoi, tout est de question de rythme...). Ils ont même fait jouer les coupés : Martinez, (le pote de De Colo à Valence... y'en a un qui n'est pas dans les 12... une sorte de 15ème joueur... alors que De Colo est censé (un jour) être un des joueurs clés des lignes arrières... ça situe le fossé...) et Rey. Suarez, Claver, San Emeterio, Llully, Sada ont eu quelques minutes pour essayer de chopper un rôle derrière les boss de la sélection. Je pense aussi que la France aurait pu finir à 10pts si les joueurs avaient mis plus de paniers et que les Espagnols en avaient mis moins. Pour résumé, Parker, Diaw, Pietrus, Turiaf, Gelabale... ça fait un long moment qu'ils jouent ensemble... Batum, De Colo, ça va faire au moins la 3ème fois qu'ils sont là... y'en a qui ont même joué ensemble chez les jeunes... C'est qui les nouveaux : Noah, Seraphin, Kahudi... Diot et Albicy ont fait une épopée bleue déjà chacun. Le corps de l'équipe, ça fait au moins 4 à 5 compétitions qu'ils ont ensemble... Dans 5 ans, peut être qu'ils auront des automatismes...

C'est qu'un match amical... l'Europe entière ou presque, exceptée un village gaulois nbaïsé, sait que l'Espagne est au dessus de toutes les nations sur plein de points. Battre l'Espagne, c'est un exploit (Russie en 2007, Serbie en 2010, USA en 2008) ou un miracle (la France en 2010). Seules une ou deux équipes au complet peuvent rivaliser avec l'Espagne en Europe.... et la France ne peut y prétendre pour le moment. Mais bien sur çà ne veut pas dire qu'ils vont gagner l'Euro... Scariolo est un atout pour les adversaires, ses choix de joueurs (il est tout à fait capable de s'appuyer sur les nbaers passés, présents ou à venir et de ne laisser que des miettes pour le reste, donc des joueurs moins en ryhtme, moins concernés avec un apport moindre que dans leur club... Physiquement, ils sont prenables sur les extérieurs... Calderon, Rubio, Navarro, Fernandez, c'est léger, çà défend pas fort... Faut juste trouver l'équipe qui a une bonne force de percution à l'arrière, des bons shooters en même temps qu'un bon jeu collectif.... Serbie pas sur Teodosic de loin, Tripko de loin, Tepic pour la taille... mouais bof, Lituanie... Pocius a des jambes, Kalnietis est vif, Kaukenas s'il est bien a un profil assez "agressif", la Russie est faible à l'arrière, la Croatie aussi, la Grèce va peut être être reléguée en division B l'an prochain tellement ils ont d'absents... Bref pas grand monde... La France... elle se perd dans la passe.... pourtant la passe ça a du bon... c'est chouette l'extra passe pour le shooter dans un fauteuil, c'est le nec plus ultra, c'est un signe d'extreme politesse envers son coéquipier... Mais avec la France, ça marche pas bien... et pas que depuis hier bien sur.... Collet au cas où les affaires tournent mal en septembre, soit il devient un excellent consultant proA, euroleague, basket FIBA (Saint Jacques est partout, il peut lui laisser une petite place), soit il va coacher ou faire assistant coach une équipe ou une nation de l'Europe du jeu de passe et des fondamenteux (prévoir 3h d'avion depuis Paris), soit il fait prof d'EPS. Il a perdu pas mal de crédit depuis 2009. A sa décharge, il n'a pas beaucoup de choix et le potentiel est limité (plus les blessés ou absents) mais ses systèmes sont des oeuvres d'Art effectuées par des joueurs qui ne sont pas à l'aise avec. Y'a un seul joueur de Baballe : c'est Diaw. C'est marrant car personne ne s'en prend à lui cette année parce qu'il a perdu quelques kilos et qu'il met ses shoots, car sinon, c'est exactement le même Diaw... celui qui aime faire des passes, partager la boulette... et on pas peut dire que ce soit le maillon faible des bleus depuis 2005... Par sa seule présence, l'illusion demeure. Donc maintenant, y'a une situation à clarifier... Parker avec un micro, c'est toujours craignos, sa tête est plus grosse que le ballon de basket, s'il veut être entraineur joueur, il peut le dire car si on écoute ce qu'il dit hier, c'est une déclaration ouverte à Collet... "faut qu'on se mette d'accord si je fais plus jouer les gars dans un premier temps... ou si je vais plus provoquer.... mais y'avait dejà 20pts..." en gros Parker, ça l'embete de faire jouer les autres et ne pas avoir son ratio de shoots... et qu'en plus c'est improductif... Comme si ça fait pas 10ans qu'il joue meneur de jeu... Faudrait que quelqu'un lui explique ce que ça veut dire "meneur de jeu"... La meilleure solution étant, tous derrière TP... laissons le jouer tout seul et si ça foire, il pourra toujours dire qu'il était tout seul à faire le job... Ce mec est un col blanc à chaines et bagouses... Attention au double discours.

De Colo est absolument castré avec Parker à ses cotés. Les responsabilité sont peut être partagées ok... Indépendamment du fait que c'est qu'un bon joueur d'ACB et pas vraiment le cador qu'on nous dit... s'en servir comme d'un shooter exter, c'est se priver d'une très grosse partie de son potentiel offensif (qui est de qualité).
Pareil pour Batum, qui n'a pas vraiment le prototype du shooter mais qui est coincé dans un rôle de swingman pas tranchant et qui en plus doit se charger du p'n'roll... Gelabale est bon, heureusement.
Collet s'est dit qu'avec Diaw, Turiaf et Noah, il allait muscler son cinq, pour contenir les intérieurs espagnols et poster du cul le frele ailier espagnol (Fernandez très peu de temps...). Scariolo a changé, a fait entré San Eme ou Claver, je sais plus très bien.... Déjà avec ces 3 gaillards là, ils se donnent des armes pour la défense peut être, pour le combat, pour cadenasser le demi terrain... hors je pensais que Collet voulait faire courrir ses boys... c'est plus facile de courrir contre le Canada, c'est sur... Dès que la France va jouer sur une équipe à peu près dans l'ordre... il semble très peu probable qu'elle arrive à galoper comme prévu... et a fortiori avec 3 gros... dont on veut qu'ils jouent de la passe... En gros, le meneur star n'est pas enchanté à l'idée de la passe à tout va et donc on demande aux molosses de jouer avec la plume... Ca a marché sur la première action... action d'école très propre avec p'n'r puis passe à rebond... et puis une autre fois en 2ème... Noah, Turiaf, Seraphin, Pietrus, pour metter la balle dedans... y'a du travail... je veux dire si la France avait Huertas ou Papaloukas, ça pourrait suffir pour les bonifier. Collet a refoulé Ali Traoré, qui malgré toutes ses lacunes est le seul à pouvoir mettre des paniers par temps d'orage. Collet veut durcir le jeu, la raquette, les ailes, les arrières... j'espère que Diaw décalé en 3, c'était juste pour hier soir au vu de la spécifité espagnole... sinon, c'est une marque de désavoeu.... bon, c'est pas le plus grave... on s'en fout de l'amour propre... c'est juste qu'il y a 3 matchs perdus... L'argument de Tata au sujet de la pénétration, de l'agressivité que les Bleus doivent aller chercher... on peut être d'accord... et un Batum qui est athlétique pourrait faire plus de dégat en pénétrant qu'en shootant ou faire le distribiteur intérimaire... Gelebale c'est bon... De Colo a des cannes à faire valoir... à coté de tout çà, il faut une maitrise tactique et technique des "drives"... Parker en 2ème il a foncé dans le tas... ça a fini en thumble... ok les arbitres étaient complaisants avec l'Espagne blablabla... mais, y'a drive et mise en situation du drive (enfin j'imagine, je suis pas tacticien)...
Le jeu de passe part d'une intention noble mais assez inadaptée au vu du potentiel français... Il faudrait un jeu plus direct... p'n'roll à tout va... p'n'roll et ressorti de la boulette pour les shooters... à ouais, c'est vrai, y'en a pas beaucoup.... genre un 4 dans son coin à 5m ou 6.75m (Fotsis, Velickovic, Savanovic, Nowitzki, Benzing, Vorontsevich, K., Hervelle, Lorbek etc....). Le jeu des Bleus, s'il n'arrive pas à exploiter une certaine transition dès le rebond défensif va manquer d'air et être étriqué. La france n'a pas de shooters naturels (à part Gelabale), ça veut pas dire que Batum ou De Colo ou Parker ne peuvent pas en mettre... ça veut dire que si le score est serré, quand la boulette pésera des tonnes et que le bras sera tremblant...là on verra les vrais snippers sous adrénaline... mieux vaut pas réfléchir et faire le vide en quelques secondes...

Sinon par rapport au message précédent... peut être pris dans son élan mais :

Quand la politique de formation et du jeu à la Collet, c'est de se faire des passes à dix mètres du panier, franchement je vois pas où ça mène. Le basket est un jeu de provocation, de contact, de vitesse, de mouvement et... de shots.


C'est très bizarre mais alors en voyant les équipes de jeunes depuis 2-3ans en été, on pourrait dire que c'est quasiment l'inverse... et que ça se répercute sur l'équipe A des années plus tard. Les équipes de jeunes font les résultats qu'elles font à cause de leur dimension physique très suppérieure... qui plus est chez les jeunes.... Forte pression physique, domination aux rebonds, disuasion et tout le train train... mais le jeu offensif est très pauvre... c'est beaucoup de un contre un et de vieux shoots briqués quand ça trouve pas la solution au bout de 24sec.... le jeu à la française avec de la passe... pas bien vu... même en tant que stéréotypie stérilisante...
La troupe de Jackson, Diot, Heurtel et Seraphin (de tête, il était pas terrible à l'époque) battue en finale y'a 2ans... c'était méga moche dans le jeu, pas de passes justement... l'an passé ça a fonctionné, un bon soir (l'équipe d'Albicy) et globalement l'attaque est pauvre car les intérieurs ne savent rien faire dos au panier, que les shooters envoient de la croute... Reste quelques individualités et une dimension physique.... Le coaching de Toupane avec les jeunes, humm.... Quelques années après, les autres nations grandissent, prennent du muscle et compensent ce retard... et passent devant car un jeu plus construit, plus collectif, plus de fondamentaux....

Le shot, c'est le talent. On ne va pas l'inventer. Mais on peut faire illusion avec la confiance, la lucidité, et... s'il y a le reste.


Le shot (j'avais jamais capté que ça prenait qu'un "o"...), c'est le travail pour la plus grande partie des non-talentueux (et encore Mozart, peut être génial, mais sans ses gammes répétées... euh, Petrovic pardon... et c'est pas le seul)... Un shot, c'est pas un truc inné qu'on a en sortant du ventre de sa maman... t'as plus d'aptitutes à mettre la boulette dans le trou... mais le "travail", la répétition, l'expérience et la confiance accumulée font que tu deviens un shooter, un bon shooter ou très grand shooter. Navarro a toujours été un grand shooter.... mais il en fait des gammes... il ne repose pas sur son talent naturel... qui se perdrait un peu... erodé par le temps... toujours plus à la recherche de la meilleure trajectoire, de la meilleure sensation... Diamantidis n'a pas été un grand shooter au début... chaque saison un peu mieux... un déclic psychologique en 2005 peut être... mais beaucoup de travail... et il devient un vrai bon shooter régulier.


Et puis on peut avoir du talent plein les doigts mais pas de shots (chez les plus jeunes) : Rubio, Calathes, Preldzic... Chez les vieux : Prigioni, Papaloukas, Cook...

Bref, j'ai pas vraiment réfléchi à la question.......


Le Canada et l'Espagne, ça voulait rien dire... Les tests significatifs seront face à la Croatie (équipe moyenne car plumée à l'arrière... mais avec une raquette intéressante, grande et technique) et la Serbie... la Grande Bretagne, la Belgique, la Chine et la Bosnie... c'est pas vraiment du lourd, à quelques exceptions près...

La France a une chance cette année, c'est d'être quasiment au complet, avec un socle de joueurs qui se connait depuis longtemps, une capacité physique intéressante. Et y'a un déclic qui doit avoir lieu. Quand ? Où ? Comment ? Mystère. Sinon tant pis.
Une équipe qui n'a pas de marge, qui n'a pas un fond de jeu ou une attitude commune minimum, ça peut pas prétendre à un titre de champion d'Europe.

Si la France passe le 1er tour, faudrait un maximum de victoires pour espérer dans la 2ème phase où y'aura que du lourd sauf surprise. Israel et Lettonie, même péniblement, ça doit se faire. Face à la Serbie, c'est un exploit. Ensuite y'a l'Italie qui est une équipe d'un coup d'un soir avec tous ses shooters en même temps sur le parquet, mais rotation limitée et lignes arrières légères. Et l'Allemagne qui a plein de grands, qui joue très collectif et avec Nowitzki. Qui pourrait défendre sur lui... Il va user les Turiaf et Diaw qui vont être vite pénalisés... Derrière Nowitzki, y'a les jeunes et grands qui avaient déjà fait chier les Français en 2009... Donc face à l'Italie, pour deux victoires, c'est pression défensive de tous les instants et jeu plus agressifs vers l'intérieur. La Serbie a plus de talents à l'arrière et sait mieux gérer un tempo.

Seules l'Espagne, la Serbie seront au complet il me semble... Lituanie, beaucoup d'absents, Turquie quelques absents, Croatie des absents, Grèce des absents. L'Euro sera pas si relevé que çà... c'est l'année où en profiter... J'ai toujours de sérieux doutes... mais ça peu évoluer.

(Absent = joueur dont on connait la valeur... joueur aguerri).
#398646
Je te trouve quand même sacrément sceptique pour la France. Quand on t'écoute, c'est à se demander si on a un mec qui sait mettre un panier en caricaturant.

Je sais que tu es un partisan du jeu FIBA et peu regardant sur la NBA mais là je trouve que t'y vas un peu fort quand même.

C'est vrai que notre équipe typée NBA fait figure d'OVNI dans le paysage européen. Je pense que c'est une force, on est différent, peut être pas comme tu voudrais qu'on soit. Bon c'est comme ça, on a une équipe qui s'est américanisée et qui va continuer sur cette voie dans le futur. On est une sorte de Team USA du pauvre dans une Europe qui progresse de plus en plus mais pour la plupart grâce à l'Euroleague et son style de jeu. D'ailleurs, quand on regarde bien, à part l'Espagne qui est NBAisée, les autres fortes nations n'ont quasi que des joueurs d'Euroleague.

L'Espagne nous bat souvent car elle est la synthèse quasi parfaite entre le jeu FIBA et NBA. Contre elle, nos forces ne sont plus si différentes que face aux autres équipes. Pourtant, elle n'a pas spécialement des joueurs NBA plus dominants que les notres. TP a à peu près le même palmarès que Gasol, Marc sera all star en même temps que Jooks ou presque et les autres ne sont que des joueurs d'appoint là bas. Fernandez s'est même fait bouffer par Batum à Portland. En jeu FIBA, les cartes sont redistribuées et surtout, les joueurs à la Navarro font la différence. La France a tous ses meilleurs joueurs en NBA, seul Gélabale est pour moi au même niveau que nos NBAers (et il veut y retourner). Les autres joueurs de notre équipe qui sont en Europe sont quand même moins forts alors que les Espagnols ont des joueurs qui jouent en Europe au moins aussi forts que leurs NBAers. La différence se fait là.

Hier, on a manqué cruellement d’agressivité, peut être trop de confiance, peut être la fatigue aussi. L'Espagne joue son premier match et connait une forte excitation comme nous contre le Canada. Tout ça fait qu'on se prend une raclée. On peut baisser le score espagnol de 10 points si on défend bien dès le début et marquer une bonne dizaine de points de plus si ça rentre un minimum. Au final, l'écart ne serait plus forcément le même.

Que conserver d'hier ? Le mauvais match de Nico Batum qui en plus de mal démarrer finit avec 3 points de suture nous plombe à mort. Jooks n'est pas encore apte à jouer 30 minutes alors que c'est notre base défensive. Rien que ça permet de relativiser le truc. En match officiel, jamais l'équipe n'aurait réagi comme ça. Oui j'ai peur de devoir affronter l'Espagne une nouvelle fois car ce sera très très difficile mais je pense que c'est possible si tout le monde est à fond. Cette claque va nous obliger à nous remettre au boulot encore plus fort que d'habitude.

Tu parles souvent de TP en mal mais sans lui, la France ne peut pas aller au plus haut. Il n'est pas le meilleur mec derrière le micro, on le sait mais pourtant, je ne pense pas qu'il se permette d'attaquer Vincent Collet de cette façon. J'ai aussi remarqué cette phrase mais c'est lié avec ce qu'il disait en 2009 : éviter de tout faire tout seul dès le début du match et ensuite être en difficulté dès qu'il se repose. Quand on a un super joueur, ça arrive parfois de le laisser jouer et le regarder, Derrick Rose a aussi connu ça en playoffs cette saison. Notre équipe est construite de façon quasi symétrique à celle des Bulls, le parallèle est facile à faire.

Tu envoie aussi un pic à Boris Diaw mais il est quand même mieux qu'il n'a été et pas qu'au niveau du poids. Je pense que ça se verra plus tard.

Hier la France a déjoué complètement, pourquoi ? Je ne sais pas mais il faut relativiser. Si un boxeur bat deux mecs assez faibles par KO et qu'on lui donne un match de championnat d'Europe ou du monde dans la foulée, il se fait démolir à coup sûr. Là c'est pareil, on passe du coq à l'âne en matière de niveau de jeu et on se fait détruire. En plus, on n'était pas à 100% donc ça situe le truc...
#398691
Je te quote pour être direct dans les réponses, ne le prend pas comme une agression sémantique ;)
En 2009, on avait eu une sorte de mini débat sur à peu près le même sujet, si je me souviens....
A mes yeux les choses sont les mêmes depuis 2006... 1ère campagne française sans Rigaudeau, Julian...

LucAl a écrit :C'est vrai que notre équipe typée NBA fait figure d'OVNI dans le paysage européen. Je pense que c'est une force, on est différent, peut être pas comme tu voudrais qu'on soit. Bon c'est comme ça, on a une équipe qui s'est américanisée et qui va continuer sur cette voie dans le futur. On est une sorte de Team USA du pauvre dans une Europe qui progresse de plus en plus mais pour la plupart grâce à l'Euroleague et son style de jeu. D'ailleurs, quand on regarde bien, à part l'Espagne qui est NBAisée, les autres fortes nations n'ont quasi que des joueurs d'Euroleague....


Je vois pas pourquoi on prend la NBA dans son ensemble comme la valeur de référence. La NBA, c'est la non valeur absolue par excellence, y'a tellement de chiffres que ça veut plus rien dire. Les joueurs, ce ne sont plus des joueurs, ce sont des statistique ambulantes, qui doivent produire toujours les mêmes choses... Attention si untel a deux mauvais matchs d'affilée, va falloir qu'il se refasse la cerise sur les 3 suivants... Pour que sa moyenne ne soit pas si éloignée des attentes... Ce sont plus de joueurs, ce sont des acteurs d'un spectacle intéressant pour certains, pour d'autres non... Quand t'aime pas la NBA, c'est pas parce que tu penses que les mecs sont mauvais dans leur genre, c'est juste que la méchanisation du truc, la stéréotypie des matchs, les mecs qui shootent 30 fois par matchs, ben, tu trouves ça très chiant... Sans saveur.. Trop de cinéma tue le cinéma... Parait que c'est sucré... on préfère le sel... On préfère le spectacle vivant au photo montage... Le bordel carnavaleque des ligues du tiers monde européen à l'esprit de sérieux du pasteur Stern.
Bien sur l'Euroleague lorgne de plus en plus vers la NBA pour le coté papier cadeau... pour attirer le regard... et peut être qu'un jour, elle en deviendra NBA européenne... Ben, on verra les contenus des matchs... Pour le moment, y'a encore des "poches de résistance" dans les petits pays éclatés par la guerre, et ailleurs, où si les jeunes sont très tentés par les concours de smatchs, ils ont encore des cours de techniques fondamenteux et s'y attellent avec sérieux...
En gros, ils ont une identité basketballistique propre qui perdure encore (jusqu'à quand)... En France, si le seul horizon indépassable, c'est la NBA, et bien, c'est bien pour les concernés.

LucAl a écrit :L'Espagne nous bat souvent car elle est la synthèse quasi parfaite entre le jeu FIBA et NBA. Contre elle, nos forces ne sont plus si différentes que face aux autres équipes. Pourtant, elle n'a pas spécialement des joueurs NBA plus dominants que les notres. TP a à peu près le même palmarès que Gasol, Marc sera all star en même temps que Jooks ou presque et les autres ne sont que des joueurs d'appoint là bas. Fernandez s'est même fait bouffer par Batum à Portland. En jeu FIBA, les cartes sont redistribuées et surtout, les joueurs à la Navarro font la différence. La France a tous ses meilleurs joueurs en NBA, seul Gélabale est pour moi au même niveau que nos NBAers (et il veut y retourner). Les autres joueurs de notre équipe qui sont en Europe sont quand même moins forts alors que les Espagnols ont des joueurs qui jouent en Europe au moins aussi forts que leurs NBAers. La différence se fait là....


Donc là, y'a pas grand chose avec lesquelles je sois en phase. D'abord, face à l'Espagne qui a beaucoup de joueurs NBA soit, mais qui pour certains d'entre eux ne sont pas des phénomènes physiques (Calderon, Fernandez, Rubio...). Donc, les forces qui tendraient à s'effacer, je pige pas trop (à par si tu parlais pas de la notion physique...). Si tu parles au niveau du jeu proprement dit... ben les Espagnols de NBA ne sont pas vraiment des archétypes de joueurs NBA... les Gasol ont plus de mooves, de technique, d'intelligence que tous les autre pivots réunis. Calderon est un super meneur, Fernandez est un flop depuis son arrivée (du moins, tout le monde le voyait bien plus haut). Donc, justement, les Français ont un avantage physique sur les postes extérieurs (en considérant les Batum et Gelabale sur les postes 2-3), du moins ils ont des armes à faire valoir en reponse à la virtuosité shootesque (Navarro c'est un des cracs du shoot toutes ligues confondues).

Ensuite, Parker vaut ce qu'il vaut en NBA... les bagouses et tout, c'est bien pour lui... mais comparer les mecs en fonction des titres acquis et des nominations aux Oscars... c'est pas super tranchant comme arguments.... Alors ligne par ligne... Calderon est un supeur meneur de jeu en NBA... il est beaucoup plus organisateur-passeur que Parker... Il joue dans une équipe en bois, mais bon quand il revient en Europe, c'est un des cadors (et pourtant il me gonfle passablement ce mec...)... Il est bien meilleur shooter que Parker notamment, après il est moins scoreur... Mais ça on s'en fout à la limite... Moi, je les mets au minimum sur la meme marche, sauf que je préfère les meneurs du genre Calderon car il arrive à faire briller ses coéquipiers... du moins ça le dérange pas de devoir laisser les autre shooter...

Batum et Fernandez... En NBA, je sais pas si y'en a un qui soit si supérieur à l'autre... peut être... Fernandez est exploité comme un shooter alors que c'est vraiment loin que d'être çà... en gros il est exploité à Portland comme Batum ou De Colo sont exploités en EDF... en partie castrés... Et comme, il se la joue prima donna par rapport à ses performances, on peut penser que c'est un bide, compte tenu du niveau sympa qu'il avait à Badalona. Reste qu'en sélection, on peut largement dire qu'il a fait un paquet de gros matchs là où Batoumou, pour l'instant est assez discret sur l'ensemble de son oeuvre.

Par contre au niveau des intérieurs, Gasol et Gasol sont les mecs les plus talentueux de NBA à leur poste... Faut juste voir ce qu'ils peuvent faire avec une boulette en attaque... Tu me mets Noah dans le même panier, waow... que dire de Seraphin, et de Turiaf... Je veux bien que Noah soit un gros rebondeur defenseur booster très utile, suprement utile même (il doit être payé au rebond pris lui), mais bon, les Gasol, soft ou pas... c'est une classe supérieure... Et perso, le Marc, je le préfère à son frère, moins pleurnichard... Il se met au service de son équipe de 2nde zone... Il fait le sale taf sans broncher, shoote peu parfois (et ouais, ça m'intéresse pas la NBA, mais je fais des enquetes et j'ai vu des matchs aussi, pas en entier...), participe au jeu au moins autant que Noah...
Les stats, les nominations à la con... on s'en moque des fois.

La raquette espagnole NBA est très supérieure à la française à mes yeux... je parle même pas en FIBA... Je cherche à la bougie des matchs d'envergure de Turiaf depuis 2006... De toute façon, y'a pas de pivots en france depuis Julian - qui n'était pas non plus une méga pointure, mais un mec assez fiable avec des mains - ... Weis déjà était une "blague" (parfois utile).
On attend Noah et Seraphin, cette année... Voyons voir.

Et les autres non sélectionnés, les Mahinmi, Ajinça, Petro and cie sont des ersatz de joueurs en NBA et FIBA... C'est bien beau d'être en NBA, si c'est pour rien faire pas la suite : ne pas jouer (tous les pré cités et quelques autres), ne pas jouer beaucoup (Turiaf), ben il reste Batum qui est un joueur sympa, Diaw qui est le Roi de la passe, il joue là bas pour s'amuser sans penser au résultat et Parker, le seul vrai joueur qui a un écho dans une bonne équipe. Parmi tous celà, faudrait faire la liste de ceux qui ont progressé... et réflechir à ce qu'ils auraient pu être ne restant en France ou dans une ligue européenne... Mais ils sont libres de leur choix et les assumer... La plupart n'auront pas eu de carrière en NBA... Juste bon à tenir les sacs... Voilà leur rêve américain.

Le reste de la troupe : on a Diot et Albicy, deux espoirs qui font peur à personne en Europe (un jour viendra peut être), De Colo qui stagne gravement en équipe de france, Kahudi qui est moyen joueur de proA, Pietrus qui est un anecdotique joueur d'ACB et d'Euroleague (qui se donne à fond en Bleu... mais que peut il proposer de plus ?) et Gelabale qui est un très bon joueur de pro A... voir mieux, là on peut être d'accord... Par rapport à l'Espagne, ça ne fait pas le poids... sur le papier, sur ce que chacun a fait dans sa carrière and cie... et tout cet effectif... ben mis en parallèle d'autres nations... y'en a un paquet de nations qui passe devant.... Alors après faut faire ses preuves sur le parquet.

Globalement, le potentiel n'est pas énorme. Je vois pas pourquoi, on remet ça en cause. Si j'étais supporter français, je me dirais : "bon, l'équipe n'est pas géniale, esperons qu'on trouve une alchimie, que nos leaders soient à leur niveau et ensuite qu'ils se battent pour arracher les performances... Mais ça va être dur...". Partir avec le costume de "on est potentiellement la meilleure équipes après les USA et l'Espagne et que dans un bon jour on peut rivaliser les yeux dans les yeux", qui est le discours partagé par 90% des personnes en France (faut voir les réactions d'hier soir.... "on est pas si loin... si l'arbitre est plus sympa... etc..." pour voir ensuite une déroute en 2006, en 2007, en 2009 et 2010 avec à chaque fois des excuses assez faibles... D'ailleurs, y'a une phrase qui n'est pas de moi, mais des médias et suiveurs... "On peut perdre contre n'importe qui, on a de marge sur personne"... Pas vraiment le profil d'une équipe sure de sa force... Je me dis qu'un peu de prudence n'est pas plus mal...

On verra la suite des matchs de prépa et la compét, mais avant cette compétition... il n'y a aucune raison de fanfaronner sur la prétendue supériorité ou possibilié de Bleus... On parle d'un équipe qui perd contre le Liban, la Nouvelle Zélande, qui a un nombre incalculable de matchs accrochés contre des équipes vraiment moyennes... L'athétisme et le physique, faut savoir le retranscire en acte, en situation, avec 24sec, des limites spatio temporelles, des adversaires...

La France possède quelques cartes... qui ne sont pas encore exploitées... Elle peut éventuellement faire un bon Euro (être dans les 6)... ça reste l'hypothèse la plus optimiste pour ma part... mais s'ils déchirent tout, on révisera notre opinion, pas de problème...




LucAl a écrit :Hier, on a manqué cruellement d’agressivité, peut être trop de confiance, peut être la fatigue aussi. L'Espagne joue son premier match et connait une forte excitation comme nous contre le Canada. Tout ça fait qu'on se prend une raclée. On peut baisser le score espagnol de 10 points si on défend bien dès le début et marquer une bonne dizaine de points de plus si ça rentre un minimum. Au final, l'écart ne serait plus forcément le même....


Là je trouve que ça manque un peu de lucidité... St Jacques et Cosette, comme tout mauvais journalistes cherchent à faire passer la pilliule... toujours la même en général... dès que la France prend un bouillon (Grèce 2006, Espagne 2009, Turquie 2010, la remontée des Lituaniens en 2010 aussi, doit avoir de la Slovénie en 2007 aussi...), c'est que forcément en face, ils sont dans le match de leur vie, qu'ils peuvent shooter des vestiaires, que "Là Jacques, y'a rien à faire" et autres balivernes.... D'ailleurs, ils sont très forts pour faire passer des équipes en toc comme étant de bonnes équipes... et face aux grandes équipes, l'EDF aurait toujours sa chance... jouer les yeux dans les yeux... Qu'ils soient chauvins, c'est normal, tout commentateur est chauvin (les Espagnols, les Italiens, les Grecs...) mais faut être un minimum compétant aussi...

Bref, hier les Espagnols font un petit match de reprise, ils font tourner, le match perd de l'intensité... les Bleus sont fatigués, pas en forme, blasés du début de match, que sais-je... Les Espagnols se sont tenus, pas trop de tentatives de jouer aux malins... Humbles pour une fois... Sur le match d'hier on voit une très nette différence.


LucAl a écrit :Tu parles souvent de TP en mal mais sans lui, la France ne peut pas aller au plus haut. Il n'est pas le meilleur mec derrière le micro, on le sait mais pourtant, je ne pense pas qu'il se permette d'attaquer Vincent Collet de cette façon. J'ai aussi remarqué cette phrase mais c'est lié avec ce qu'il disait en 2009 : éviter de tout faire tout seul dès le début du match et ensuite être en difficulté dès qu'il se repose. Quand on a un super joueur, ça arrive parfois de le laisser jouer et le regarder, Derrick Rose a aussi connu ça en playoffs cette saison. Notre équipe est construite de façon quasi symétrique à celle des Bulls, le parallèle est facile à faire....


TP n'est pas là quand ? en 2006 et 2010 ? 1/4 de finale comme en 2007 et 2009... Ok, je rigole... C'est pas tant le niveau de Parker que je remets en cause (surement un bon meneur scoreur en mode FIBA... mais pas vraiment au niveau des Maestros du poste) mais son incapacité à ne pas tirer la couverture à soi en toute circonstance... L'équipe défend fort contre le...... Canada.... "T'as vu, on défend fort cette année... Je dois montrer l'exemple, ça commenca par Moi..."... Quand ça couille en 2009 ou 2007... "T'as vu je joue 35min par match, à la fin, j'en peux plus, je peux pas tout faire, je suis vachement surveillé..." etc.... Il vient en sélection, bonne nouvelle, il se met à la disposition du coach... s'il tombe sur des coachs pas burnés et qu'il impose sa loi... ben, ça le fait moins... pendant des années, les mecs autours le regardait jouer... et il n'étais pas mécontent... Maintenant y'a plus de joueurs (Batum est arrivé, Noah, Gelabale est revenu le bon Gelabale de 2005/2006...).... Donc faut q'il apprenne à les faire jouer.... mais c'est ce qu'on demande à un meneur de jeu... Alors si Collet fait des systèmes qui valorisent pas les capacités des joueurs ok... mais Parker, faut qu'il la mette en veilleuse... Sur le parquet, y'a quelques fins de match importante où il est pas irréprochable (2005, 2007, le 1/4 en entier face aux Spanish en 2009)... C'est pas Nowitzki qui avec une "équipe moyenne" en 2005 arrive en finale en multipliant les exploits. Parker, c'est très bien, mais qu'il pense à l'équipe aussi...

LucAl a écrit :Tu envoies aussi un pic à Boris Diaw mais il est quand même mieux qu'il n'a été et pas qu'au niveau du poids. Je pense que ça se verra plus tard


Diaw, lui, pense à l'équipe... Tu m'as pas bien lu, car justement je le pointe comme la figure centrale de l'EDF depuis 2005... Sans lui, j'imagine meme pas l'état catastrophique de l'EDF... C'est le vrai joueur de basket de l'équipe... Alors des fois, il est en retrait voir transparent... mais sinon il tient le navire à flot.
Et cette année, il a l'air en très grande forme... par rapport à 2009 et 2010... donc une carte suplémentaire.... Justement, je faisais un peu d'ironie pas méchante sur les propose de Tata au sujet "des passes"... l'année dernière, il en avait même fait une chanson... :lol: .... Il critique le trop grand nombre de passes, le fait que les mecs au lieu de provoquer ou autre, jouent de la passe.... justement le portrait de Diaw (critiqué un peu pour çà)... La passe, longue histoire de l'EDF de Collet à Diaw... en passant par les intérimaires forcés et les cols bleus...

Voilà, en gros. Je suis peut être sceptique - ou pessimiste - mais les Optimistes depuis 2006 n'ont pas vraiment eu raison (et puis, on s'en tape). Je suis pas fan de l'EDF pour quelques raisons... et j'avoue que son inclination nbaesque en est l'une des principales tant elle est grossière, exclusive et stéréotypée... D'ailleurs, on peut presque dire la même chose avec l'Italie qui a 3 joueurs pseudo stars... j'aime beaucoup l'Italie, et lorsqu'on voit les mecs revenir en tant que prime donne... eux, carrément, ils se croient encore aux states pour prendre 20 shoots par matchs... J'espère que Pianigini va remettre ça en place... ou du moins optimiser ce potentiel shootesque... En gros, j'attends avec impatience de voir l'Italie - France... pour voir ce que Collet peut faire avec son matos... et ce que proposera Pianigiani avec son matos.... Les français ont la cote sur le papier je pense... L'Italie a une préparation difficile, tout comme la Lituanie (avec les choix de Kemzura super critiqués... ça pourrait faire plouf la Lituanie... chez elle...), tout comme la Grèce notamment.
La France connait ses 12... Noah est arrivé... Collet à le temps et encore plein de matchs... tous les voyants sont au vert.
par Dirt ans Poe
#398693
Fais gaffe, t'as un lim dans la gorge. Ça pique.

Sinon concernant le shot, je disais pas le contraire. Je disais qu'on allait pas l'inventer... en un mois. Et dans mon esprit, le talent sous entendu inné, ça n'existe pas. Le talent si ça existe, c'est à travers le travail qu'on l'obtient. Donc oui en faisant des gammes, en étant perfectionniste, etc.
#398695
Bon je te réponds dans le désordre, il est tard. Je me souviens de notre débat d'il y a deux ans. Je sais qu'on n'a pas la même vision du basket sur certains points mais j'aime bien échanger, c'est toujours intéressant. ;)

En fait le problème c'est qu'on parle de l'Espagne en comparaison alors qu'on sait très bien qu'ils sont quand même au dessus de nous. L'Espagne sera le favori de la compétition à coup sûr et vient même de lancer un message supplémentaire hier.

Mais derrière eux, on n'est pas si loin que ça. Les autres équipes données fortes et capables de faire un podium :
Serbie : j'ai quand même assez peur d'eux. On peut quand même espérer les étouffer en défense.
Slovénie : belle équipe aussi, gagner contre eux sera difficile mais je pense qu'on peut espérer.
Grèce : j'ai pas suivi leur préparation mais t'as l'air d'être inquiet pour eux, je vais donc te croire car tu les connais bien mieux que moi.
Lituanie : pareil tu es sceptique, je te crois.
Croatie : on les a battus en 2009, je pense qu'on peut le refaire.
Allemagne : il y aura Dirk et Kaman (ou en sera-t'il ?), donc danger à l'intérieur mais qu'est ce que ça va donner ? On les avait battus en 2007 (avec Dirk) et 2009.
Russie : à quel niveau vont évoluer les Russes ? Pas dit qu'on soit moins forts.
Turquie : ils ont bien joué l'an passé et ils sont vraiment forts sur les postes 3, 4 et 5. Mais si Turkoglu fait n'importe quoi comme ça lui arrive, est-ce que l'équipe va bien tourner ?
Monténégro : équipe neuve, les femmes ont impressionné avant de se faire sortir rapidement quand ça comptait vraiment. Le même scénario ?
Italie : ça n'a pas été flamboyant ces dernières années et pour le moment c'est pas top. Ils nous ressemblent un peu finalement avec le rapport sur la NBA.


Donc dans le tas, on peut largement espérer quelque chose. Avec un peu de chance, on ne croise pas avec l'Espagne en demies si on y va et elle se fait sortir par la Serbie ou la Slovénie qui sont pour moi les deux équipes les plus susceptibles de les embêter. Après je pense que sur une bonne série, on peut faire finale. Ce sera très très difficile mais à part les Espagnols, je ne pense pas que les autres nations soient très rassurées vis à vis des JO.

Pour Boris effectivement, j'avais mal lu et j'ai cru que tu lui reprochais d'être trop passif. Il est toujours là et joue toujours plus de 30 minutes, comme quoi il tient toujours une bonne forme malgré son poids. Il n'a plus manqué un match NBA depuis 4 ans je crois. Je pense qu'il doit parfois être plus agressif car il sait aussi finir. Son shoot extérieur est fiable également depuis quelques années et il n'en profite pas toujours. Il a aussi également de bons moves sur sa main droite. Il a un jeu plus ou moins ressemblant à celui de Turkoglu sauf que le Turc préfère shooter à passer dans le dernier recours. Des fois, il rend un vilain pourcentage ce que n'a pas Boris. Avec Boris, j'ai toujours envie de plus car il peut faire plus. Cette année, il semble retrouver un meilleur niveau. J'espère que ça va continuer.

Pour Tony au micro, on se tourne souvent vers lui car c'est le mec emblématique en EdF. Il donne toujours sa version, d'ailleurs plus explicite en Bleu qu'à San Antonio. À SA, c'est souvent "We need to keep focused and agressive (to be more agressive en cas de défaite)". En Bleu, il parle un peu plus, peut être qu'il se sent plus libre. Pour moi ce n'est pas un problème, il y a toujours une double communication medias-vestiaire.
Hier ça n'a pas été top mais j'ai pas trop compris pourquoi le ballon a été si souvent à l'intérieur. On a joué comme si on avait les Gasol à l'intérieur. Je pense que ça va être revu pour que Tony puisse pénétrer quasiment à chaque fois pour marquer ou ressortir et créer un décalage à l'intérieur ou à l'extérieur et profiter des qualités de nos gars.
Sur d'autres possessions, on peut laisser plus le ballon à Nando, Nico ou Boris comme quand TP laisse Manu créer à SA. Il sait aussi se placer en 2 arrière. Sur les vidéos des entrainements, il le fait et pas hier. Je finis par me demander si on n'a pas laissé volontairement certaines armes au frais pour le futur car on n'a pas été très créatifs.

La NBA reste la ligue de référence malgré tout. C'est vrai aussi qu'elle a tendance à modifier la valeur de certains joueurs à tort parfois. Quand un Casspi revient en héros national en Israël comme l'an passé dans les qualifs et se retrouve en "franchise plzyer", c'est vrai que c'est disproportionné. Au contraire, un Navarro, Calderon ou Fernandez se fait descendre sur ses perfs là bas. Oui c'est bizarre mais c'est comme ça. En fait ça dépend de la capacité des joueurs à rentrer dans un effectif où ils ne sont pas les rois avec des joueurs superstars. Beaubois a eu un effet bœuf avec Dirk et Kidd à côté. D'autres s'y cassent les dents (comme Jasikevicius, Fernandez dans le dur).
Personnellement, j'ai envie de voir l'Euroleague copier la NBA sur le décorum. Les règles NBA me plaisent plus (48 minutes c'est mieux), les parquets brillants, les très grandes salles pleines (mais garder l'ambiance européenne), etc. Si l'Euroleague copiait ça, ce qui n'est pas si difficile car avec les joueurs présents maintenant (il n'y a plus qu'à soigner les finitions pour être un top au monde, quasi niveau NBA), alors l'engouement serait bien plus important à mon avis. La March Madness a un gros décorum et un niveau très moyen et pourtant c'est super suivi. Pareil pour le ASG en France que je trouve bien réussi depuis 2 ans. L'emballage est aussi très important pour une compétition. Bon je m'éloigne de l'EdF là, on pourra y revenir ailleurs.

Je commence à fatiguer, j'y reviendrai plus tard mais je disais que nos forces tendent à s'effacer face à l'Espagne car nos joueurs sont connus par les NBAers Espagnols. Rudy connait Nico par cœur, pareil pour les Gasol qui font face toute l'année à notre secteur intérieur. Forcément notre avantage qui est d'avoir des joueurs atypiques s'efface car ils sont connus par l'Espagne.
#398853
LucAl a écrit :Personnellement, j'ai envie de voir l'Euroleague copier la NBA sur le décorum. Les règles NBA me plaisent plus (48 minutes c'est mieux).


Peut-être pour le décorum mais pour les règles: Vraiment pas non, ce serait jeter tout une partie tactique du basket à la poubelle, ni plus ni moins.
Les règles NBA donne l'avantage de l'attaque sur la défense, elle limite l'impact que peut avoir la défense dans le jeu (règle du marché, 3 secondes défensives, encourage peu le recours à la zone, appréciation des contacts) et ce n'est même pas moi qui le dit, c'est JP De Vincenzi (qui même s'il s'est "troué" au JO 2000 reste un technicien de valeur). Hors, il faut garder à l'esprit que le basket c'est
- l'art de s'offrir un shoot (si possible ouvert, de préférence marqué) dans un période de 24 secondes.
- l'art d'empêcher l'adversaire de prendre un shoot ou une position ouverte pour un shoot dans le même laps de temps.

Donner la préséance au règles NBA, c'est se passer de travail de coach partout dans le monde qui imaginent des zones, des match-ups, des boxes, des mix zone-individuelles pour tirer le maximum de leur joueur (pas toujours au physique de cavaleur, de voltigeurs).
Il y a des techniciens qui après chaque match, bosse comme des tarés pour trouver l'élément faible chez l'adversaire, pouvoir s'appuyer dessus. La NBA dans son système (82 matches) empêche cela mais elle s'en fout, ce qui compte chez elle, c'est l'attaque, la voltige. Ça pourrait être la première ligue au Monde à donner des notes artistique sur les paniers. J'en reviens à la remarque de Micha sur Belinelli, jouer au basket, c'est pas faire un festival de shoots en bascule. C'est plus subtil et plus collectif que ça.

Je considère toujours que la NBA est la NBA et que le reste du monde joue au basket. La basket que l'on m'a enseigné (comme joueur; comme coach, comme arbitre), je peux le partager avec n'importe qui dans le monde qui joue dans un club, on aura les même principes, les mêmes règles (la philosophie différa, c'est évident), on se comprendra. Avec la NBA, je ne peux pas: j'adhère pas à la philosophie qui la sous-tend (l'attaque a un avantage plus grand que le fait de posséder la balle).

Je vais même être clair, j'ai plus pris mon pied et appris des trucs en regardant des compétitions internationales qu'en regardant la NBA: plus de variétés, une dimension physique moins indispensable, des coups tactique qui paient, qui foirent mais toujours un enseignement à tirer.

Maintenant chacun à son avis sur le sujet mais si la NBA était la référence en matière de basket mondial (force des joueurs), la France prendrait la médaille d'argent des compétitions mondiales avec tous ses NBAers, ce n'est pas le cas... car le jeu est plus subtil en Europe et dans le monde... je vois pas pourquoi ça changerait
long long title how many chars? lets see 123 ok more? yes 60

We have created lots of YouTube videos just so you can achieve [...]

Another post test yes yes yes or no, maybe ni? :-/

The best flat phpBB theme around. Period. Fine craftmanship and [...]

Do you need a super MOD? Well here it is. chew on this

All you need is right here. Content tag, SEO, listing, Pizza and spaghetti [...]

Lasagna on me this time ok? I got plenty of cash

this should be fantastic. but what about links,images, bbcodes etc etc? [...]