Tennis, Football, Baseball, Ski, Athlétisme, F1 ... Liste non exhaustive ! Avis aux amateurs

Modérateurs : Guru, Mili

Who Dat Gonna Win ?

Atlanta Falcons
1
10%
Baltimore Ravens
4
40%
New Orleans Saints
Aucun vote
0%
Green Bay Packers
Aucun vote
0%
San Francisco 49ers
2
20%
New England Patriots
Aucun vote
0%
New York Giants
1
10%
Pittsburgh Steelers
1
10%
Chicago Bears
Aucun vote
0%
New York Jets... haha, allez, rire collectif.
1
10%
Avatar de l’utilisateur
par L.A47
#437269
Image

Qui pour succéder à Eli Manning en 2013 ?

Previous Super Bowls in New Orleans:
• Super Bowl XXXVI: Patriots 20, Rams 17
• Super Bowl XXXI: Packers 35, Patriots 21
• Super Bowl XXIV: 49ers 55, Broncos 10
• Super Bowl XX: Bears 46, Patriots 10
• Super Bowl XV: Raiders 27, Eagles 10
• Super Bowl XII: Cowboys 27, Broncos 10
• Super Bowl IX: Steelers 16, Vikings 6
• Super Bowl VI: Cowboys 24, Dolphins 3
• Super Bowl IV: Chiefs 23, Vikings 7


C'est un peu tard pour des previews... du coup je vais me contenter de faire un petit point après la Week 3.

UPs !

- Atlanta Falcons

Deux équipes déjà dangereuses l'an passé et qui pour le moment sont en net progression.
Pour les Falcons, je ne suis clairement pas le plus objectif mais il faut admettre que cette équipe brille de milles feux depuis le début de saison. Certes, ils n'ont pas encore affronter de "gros" adversaires, pourtant ils ont quand même tenu à infliger des branlées phénoménales aux Chiefs (40 - 24), Broncos (27 - 21) et Chargers (27 - 3)
Pourquoi ? Tout simplement parce que Matt Ryan (QB) atteint doucement mais sûrement ses meilleurs années. Cette saison est la 5ème pour lui en NFL à 27 ans. Jusqu'ici il a n'a été intercepté qu'un seule fois (contre San Diego) et trouve à merveille ses receveurs (J.Jones, R.White, T.Gonzalez...). Mais au delà de cette éclosion, il faut souligner l'apport considérable de Dirk Koetter en tant que nouveau coordinateur offensif. Si l'attaque des Cons' marchait déjà bien l'an passé, il lui manquait ce brin de folie pour entrer dans la catégorie des attaques imprévisibles de la ligue comme New England ou Green Bay ces derniers mois. Désormais Ryan peut faire mal à n'importe quelle défense avec la force de frappe à sa disposition, à n'en pas douter, il saura s'en servir.
Autre raison, le bon niveau de la défense et pourtant ce n'était pas gagné en pré-saison, nombreux étaient sceptiques et puis finalement, elle est là, elle répond présente. 3 INT contre Peyton Manning en Week 2, et surtout une application parfaite face à P.Rivers jusqu'à le dégoûter. Et ce même avec la perte du pitbull Brent Grimes. En week 4, ils affrontent un adversaire de division (l'une des plus faibles depuis le début de saison, pauvre Saints) les Carolina Panthers de Cam Newton. Ca sent de nouveau le feu d'artifice pour la FalconsNation ! Les playoffs sont obligatoires, maintenant il va falloir dépasser ce cap psychologique des playoffs, ça sera une autre question en temps voulu.

NFC South

1 :arrow: Atlanta Falcons (3-0)
2 :arrow: Tampa Bay Buccaneers (1-2)
3 :arrow: Carolina Panthers (1-2)
4 :arrow: New Orleans Saints (0-3)

Houston Texans

Chez les Texans, le discours est semblable. Déjà bien armé l'an dernier, les Texans sont comme les Falcons, parmi les franchises en net progression depuis plusieurs années. Matt Schaub connait ses coéquipiers par coeur, ils lui rendent bien. Arian Foster s'impose toujours parmi le Top 3 des RB de la ligue (à mon sens avec Ray Rice et MJD). Le vétéran Andre Johnson (WR) est toujours là pour assurer en cas de panique et autour de Schaub ça court vite et bien (Walters, Daniels etc...). La défense, elle, reste sérieuse et appliquée, la preuve : vs. Miami (30 - 10), vs. Jacksonville (27 - 7), vs. Denver (31 - 25). Houston devrait retourner sans trop de soucis en playoffs mais le constat est le même que pour Atlanta, c'est en post-season que l'on devient une grande équipe. Prochain rendez-vous, vs. Tennessee, un adversaire de division, je parie sur eux, leur défense devrait faire le boulot face à Locker, en pleine bourre contre Detroit le week-end dernier. Là aussi, le reste de la division reste super faible.

AFC South Team

1 :arrow: Houston Texans (3-0)
2 :arrow: Jacksonville Jaguars (1-2)
3 :arrow: Indianapolis Colts (1-2)
4 :arrow: Tennessee Titans (1-2)

Ca Confirme !

Baltimore Ravens

Encore une fois, les Ravens sont dans les favoris pour la victoire finale. L'absence de Terrell Suggs en défense se fait pourtant ressentir. Alors comment Baltimore peut garder son niveau. Premièrement, Ray "Paps" Lewis est toujours là pour botter les culs et surtout autour, ça reste solide. Les défenseurs de cette équipe sont quand même plus connus que les attaquants, chose rare. Lardarius Webb, Haloti Ngata, Ed Reed ou encore Bernard Pollard sont peut-être les vrais stars de cette équipe. Quoique, cette année on note une différence chez les hommes de John Harbaugh, la sérénité en attaque. Joe Flacco est meilleur par séquences mais ne m'a pas encore convaincu pleinement (Il se fait encore bien sacker), en revanche, Torrey Smith est un receveur pétri de talent, c'est censé être son année (même si un gros malheur l'a frappé récemment, à savoir le décès de son petit frère). Anquan Boldin est silencieux, pas de soucis, ils nous sortent le TE Denis Pitta. Un Gronkowski du pauvre. Derrière ce panel déjà séduisant il faut ajouter Monsieur RAY RICE ! Le boulet de cannon. Avec un atout de ce genre, Baltimore peut courir contre n'importe qui et surtout enquiller les points sereinement. Si seulement Flacco arrivait à effacer tous ses déchets inutiles de son jeu, Baltimore ferait vraiment peur à tout le monde. Bon jusqu'ici, ils ont torché les Bengals (44-13), perdu (je ne sais toujours pas comment) contre Philly (23-24) pour enfin gagner sur un kick plus que litigieux de Tuck (31-30) contre les Patriots. Jeudi, en opening de la Week 4 ils reçoivent pour la 3ème fois de la saison. Ca sera les Browns de Cleveland, victoire assurée d'avance. Contrairement à Atlanta ou Houston, attention aux rivaux de la division, la AFC North est l'une des plus relevées !

Cincinnati Bengals

Les sophomores sont dans la place, A.Dalton - A.J Green, c'est un duo qui marche, la preuve cette année encore. Ils ont mis une rouste au rookie star RG III (38-31). Ils ont également battu Cleveland, en gros ils font le boulot là où on les attends. Attention tout de même, car des fois c'est un peu le gros bordel comme le TD gentiment offert à la défense des Redskins devant sa End Zone par le rouquin. Jermaine Gresham, s'impose lui à son tour parmi les valeurs sures au poste de TE.

Mention à Ben Roethlisberger et Heath Miller, énormes dans ce début de saison et ce malgré la défaite à Oakland. La défense de Pittsburgh marche au ralenti pour le moment, l'attaque n'a pas encore atteint sa juste valeur, ils seront présents dans le rush final comme chaque année.

AFC North Team

1 :arrow: Baltimore Ravens (2-1)
2 :arrow: Cincinnati Bengals (2-1)
3 :arrow: Pittsburgh Steelers (1-2)
4 :arrow: Cleveland Browns (0-3)

NY Giants

Bizarrement battus, lors du match d'ouverture par les Cowboys de Dallas (17-24), les new-yorkais se sont vite rattrapés les deux semaines suivantes. Eli Manning nous prouve encore une fois à quel point il peut être détestable, tellement il est talentueux et absent à la fois. Ceci dit depuis le début de saison, ses receveurs l'emmerdent profondément, il y a un concours de blessés entre Nicks et Cruz. Du coup il s'en remet à d'autres et puis à ... Martellus Bennett (Tight End power ! ). Un nouveau géant dans la cours des grands ! Bref, la puissance d'attaque des Giants s'est traduite par un (41-34) contre Tampa Bay puis un cinglant (36-7) contre Carolina. Quand les Giants sont au complet et qu'ils jouent leur jeu (en gros faire déjouer l'adversaire et le planter sur des bombes d'enfoiré ^^) et bien cette équipe fait vraiment peur. A voir si la défense tient réellement le coup cette saison tout de même.

NFC East Team

1 :arrow: Dallas Cowboys (2-1)
2 :arrow: New York Giants (2-1)
3 :arrow: Philadelphia Eagles (2-1)
4 :arrow: Washington Redskins (1-2)

Chicago Bears

Jay Culter et sa grande gueule, Matt Forte qui court, qui court et la défense qui fait toujours aussi mal. Du Chicago Bears "pure style". Comme ces dernières années les Bears peuvent compter sur leur tocard de lanceur pour se faire défoncer la tronche par n'importe quelle défense adverse. Heureusement, le point fort se situe au niveau du jeu au sol avec Matt Forte toujours aussi puissant, cette année, soutenu par l'excellente recrue Michael Bush (en provenance d'Oakland). Brandon Marshall apporte également une nouvelle dimension à l'attaque et surtout une nouvelle roue de secours à Cutler l'assisté.
La défense est bien sur au rendez-vous et du coup ça donne (41-21) contre les Colts, une bonne défaite des familles contre les Packers (10-23) et une "rebound victory" contre St Louis (23-6) en Week 3. Le week-end prochain sera plus compliqué, surtout si Matt Forte ne se remet pas de sa blessure car se sont les Cowboys (bien qu'hyper fragiles) qui se dressent sur leur route. En général, Tony Romo se chier dessus un match sur deux donc...mais bon un duel entre Cutler et Romo en week 4, ça vend du rêve, jusqu'à... au moins Imagination Land. Heureusement que Drew Brees affronte Aaron Rodgers ce même week-end...Enfin bon Chiacgo, ça reste solide, attention à l’éclosion de Marshall si Cutler arrive à le trouver.

Green Bay Packers

Bon j'annonce leur victoire sur Seattle ce soir, donc je les vois "confirmer" les attentes en ce début de saison. Pourtant il y a un petit je ne sais quoi de dérangeant chez les Packers. Peut-être les blessés, peut-être une arrogance, une facilité, une nonchalance dans leur jeu. Rodgers est toujours dans le meilleur QB de la ligue, la défense est toujours en forme sauf lors de la première journée contre les Niners (22-30). Green Bay a ensuite écrabouillé Cutler et Chicago (23-10). Honnêtement, ce soir contre les Seahawks, c'est un très bon test pour voir le vrai niveau de cette équipe. Rodgers va se frotter à une excellente défense et Clay Matthews & Co vont découvrir le rookie Wilson. En espérant que Cedric Benson (RB) fasse un peu de dégâts à la course (I had a dream...)

Mention à Minnesota, Adrian Peterson rejoue enfin ! Et surtout Christian Ponder vient de défoncer la défense des 49ers ! Chelou.

NFC North

1 :arrow: Chicago Bears (2-1)
2 :arrow: Minnesota Vikings (2-1)
3 :arrow: Green Bay Packers (1-1)
4 :arrow: Detroit Lions (1-2)

San Francisco 49ers

Justement les Niners, si impressionnant l'an passé. Pas d'inquiétudes, ils le sont toujours. Même si ils ont bizarrement perdu contre les Vikings en Week 3, ils ont tout dabord taper les Packers (30-22) avec un David Akers plus chatteux que jamais ! (Arrêtez de vous branlez sur lui, c'est un kicker, il sert à ... presque rien). Ensuite victoire contre Détroit (27-19) :mrgreen: J'ai vraiment kiffé. Detroit qu'on cherche à nous vendre comme le truc super hype. Le jour où les Lions emmerderont beaucoup de monde en NFL, il n'est pas encore arrivé. Equipe de merde (oui je hais les Lions pour ceux qui découvrent). Bref, pour revenir sur les Niners, la défense encore une fois fera la différence. En attaque ça progresse, à l'image d'Alex Smith mais ce n'est pas encore assez transcendant. Ceci dit avec Manningham et Moss ça peut ouvrir des perspectives intéressantes (comme en Week 1). Pour le moment Frank gore tient la route donc tout roule pour SF ! Nouveau gros test pour eux ce week-end face aux NY Jets. M. Sanchez régale moi, les sacks t'attendent. Navorro Bowman style.

Les Surprises

Arizona Cardinals

Toujours dans la même division que SF, Arizona ! Qui défie toutes les lois de la gravité que ce soit en attaque ou en défense cette saison. Les Cardinals, on le savait, avaient une très bonne défense en devenir. En fait elle a bien poussé, elle impressionne clairement cette saison se montrant sans pitié face aux attaques adverses (Michael Vick s'est fait violé en Week 3, la semaine d'avant c'était Tom Brady). Si on ajoute à cette excellente défense (TOP 5 de la ligue) une attaque qui se débride petit à petit. Fitzgerald en pion essentiel. Kolb semble sortir de son "coma footbalistique" donc c'est encourageant pour eux. A confirmer dans les semaines à venir mais sachez-le Arizona n'a pas pris un aussi bon départ depuis 1977 ! Et oui, même avec Kurt Warner ! vs. Seattle (20-16), vs. Patriots (20-18), vs. Philly (27-6) 3 victoires, point barre.

NFC West

1 :arrow: Arizona Cardinals (3-0)
2 :arrow: San Francisco 49ers (2-1)
3 :arrow: Seattle Seahawks (1-1)
4 :arrow: St. Louis Rams (1-2)

New York Jets

C'est fou je sais mais oui, effectivement, ils ont gagné 2 de leurs 3 matchs. (48-28) vs. Buffalo, (23-20) vs. Miami. Et aussi une branlée (10-27) contre Pittsburgh.
S'ils prennent une branlée contre San Francisco, c'est que rien n'aura changé, surtout qu'il se tapent les Texans la semaine d'après...Visiblement l'effet Eva Longoria avec Mark Sanchez. Dès qu'elle va le larguer il retombera dans ce qu'il sait faire de mieux, à savoir lancer des bombes entre les mains de ses adversaires. Et puis Tim Tebow quoi. Fuck Off. Cette division à l'air chiante à tout point de vue.

AFC East

1 :arrow: New York Jets (2-1)
2 :arrow: Buffalo Bills (2-1)
3 :arrow: New England Patriots (1-2)
4 :arrow: Miami Dolphins (1-2)

So Down !

1 :arrow: New Orleans Saints 0-3 What the fuck Drew ? Pas si facile sans Sean Payton hein ?
2 :arrow: Detroit Lions (1-2)Pas foutu de battre Tennessee et son impressionnant C.Johnson à 25 yards/game et ça se veut prétendant au titre.
3 :arrow: New England Patriots Le roman à l'eau de rose "Wes Welker". Plus la poisse contre Baltimore. Plus un trop grand nombre de WR moyens. Plus Gronkowski et Hernandez pas encore au top du top.
#437273
J'ai mis une piécette sur Atlanta...Ils me font forte impression pour le moment.
Sinon je suis derrière les 49ers mais avec un Alex Smith sur courant alternatif ca sera dur.
Y a vraiment beaucoup d'équipes qui peuvent aller au bout quand meme.
#438445
Le Week 5 vient de se finir, une bonne raison pour faire un point sur ce début de saison qui apporte; comme souvent; son lot de surprises.

SURPRISES

Les Minnesota Vikings est la surprise actuelle, un bilan de 4-1. Ils sont en tête de la NFC North a égalité avec les Chicago Bears mais surtout avec l’une des déceptions, les Green Bay Packers. La cause de ce bon départ ?
Une défense, malgré Jared Allen souvent absent, qui n’encaissent que 15.8pts/match avec Chad Greenway en leader avec 35 tacles 2 sacks & Antoine Winfield 23 tacles.
Mais aussi une attaque avec la polyvalence de Percy Harvin devenu le leader dans le vestiaire après avoir demandé son transfert durant l’intersaison, un changement d’attitude qui déteint sur le groupe, surtout qu’il est impeccable sur le terrain comme en atteste ses statistiques :

- 62 yards 13 courses 4.8/course 1 touchdown
- 407 yards 38 réceptions 10.7/réception 1 touchdown
- 345 yards 9 retours 38.3/retour 1 touchdown

Bien sur, il n’est pas seul, il y a toujours Adrian Peterson qui revient très bien de sa blessure 420 yards 96 courses 2 touchdowns & le tight end Kyle Rudolph 169 yards 19 réceptions 4 touchdowns puis le quaterback Christian Ponder l’autre surprise avec un rating de 95.5 et surtout 69% de ses passes réussies, ce qui le place n°2 de la ligue associé à ses 1082 yards 6 touchdowns & 2 interceptions, sobre et efficace.

Les Arizona Cardinals sont comme les Vikings ou presque,. Un bilan de 4-1, la tête de la NFC West a égalité avec les San Francisco 49ers, une grosse défense aussi qui ne concède que 15.6pts et tout ça malgré un jeu au sol quasi-inexistant avec 63.4 yards/match à cause de Beanie Wells qui fait des allers-retours à l’infirmerie et Ryan Williams qui ne fait que 2.8 yards/course, John Skelton qui se blesse et permet à Kevin Kolb de briller un peu.
Kevin Kolb s’en sort plutôt bien avec 1041 yards mais 60.5% de réussite, 7 touchdowns 2 interceptions mais une Oline désastreuse qui l’a laissé se faire sacker 22 fois. Il a la chance de pouvoir compter sur l’un si ce n’est le meilleur receveur de la ligue, Larry Fitzgerald avec 337 yards 30 réceptions 2 touchdowns et la petite surprise Andre Roberts 268 yards 20 réceptions 4 touchdowns.
Mais revenons à la base de leur succès, la défense dont le leader Daryl Washington confirme son énorme saison dernière avec 34 tacles 4 sacks et son compère Paris Lennon 26 tacles 2 sacks , tout les 2 très bien entouré par Patrick Peterson qui, lui aussi, confirme son excellente saison rookie et se place parmi les tout meilleurs cornerbacks de la ligue mais aussi Kerry Rhodes, William Gay, Calais Campbell & Darnell Dockett.
Mais à la vue de leur défaite lors de ce week 5 chez les Saint Louis Rams 17-3, ils risquent d’avoir du mal à tenir ce standing, la faute à cette attaque au sol stérile et une Oline qui met Kevin Kolb en difficulté.

On en va pas changer de division avec donc les Saint Louis Rams qui viennent de battre les Cardinals jusque là invaincus, grâce aussi à leur défense qui leur permet d’avoir un bilan de 3-2.
Une défense qui ne concède que 18.8pts emmené par James Laurinaitis n°1 de la ligue avec 39 tacles, Cortland Finnegan n°2 de la ligue avec 3 interceptions mais aussi 29 tacles, Robert Quinn n°3 de la ligue avec 6 sacks, sans oublier Jo-Lonn Dunbar 26 tacles, Craig Dahl 24 tacles et Quintin Mickell 21 tacles.
Problème, comme avec les Cardinals, une attaque stérile avec le quaterback Sam Bradford incapable de confirmer sa bonne saison rookie. L’année passée, il souffrait de diverses blessures et là cela semble encore le cas mais cela n’excuse pas tout, seulement 57.5% de passes complétés, 6 touchdowns pour 5 interceptions, il en rassure pas et le pire, c’est que son receveur numéro 1 est out pour 4 à 8 semaines, Danny Amendola qui sort d‘une saison quasi-blanche (1 match joué), vraiment pas de chance à Saint Louis.
Danny Amendola 395 yards 32 réceptions 2 touchdowns, confirme son talent mais enchaine les pépins physiques, il y a bien Brian Gibson 184 yards 13 réceptions 2 touchdowns et le tight end Lance Kendricks 88 yards 10 réceptions 1 touchdown mais ils n’ont rien d’incontournables et les Rams avec la 30ème place avec le jeu aérien 183.4 yards/match, cela ne risque pas de s’arranger.
Pourtant, ils ont un jeu au sol performant avec Steven Jackson 271 yards 77 courses, enfin quand ils veulent bien leur passer le ballon, vu qu’ils ont déjà annoncé qu’il ne serait pas de retour dans le roster pour la prochaine saison……La relève s’appelle Daryl Richardson 170 yards 36 courses sauf qu’aucun d’eux n’a inscrit un seul touchdown, ni à la course, ni à la passe, un gros manque pour espérer mieux dans les semaines qui viennent.

On continue dans cette fameuse NFC West avec les Seattle Seahawks, un bilan de 3-2 encore une grosse défense, ce qui est le maitre mot de cette division ou les 4 équipes ont un bilan positif et s’appuie sur la défense.
Seattle encaisse 14 points/match soit la 2ème de la ligue et se classe aussi dans 3 autres catégories : 3ème aux yards concédés à la course avec 66.6, 5ème aux yards concédés à la passe avec 192 et donc 1ère aux yards total concédés avec 258.6. Quand je vous dis que cela défend dur dans cette division.
Avec Chris Clemons 5.5 sacks et Bruce Irvin 4.5 sacks, ils ont 2 chasseurs de quaterback bien épaulés par K.J. Wright 27 tacles et Kam Chancellor 26 tacles.
Ils ont aussi un excellent running back avec Marshawn Lynch 508 yards 113 courses 2 touchdowns mais eux aussi pêche au poste de quaterback sauf qu’ils ont une bonne excuse, c’est un rookie Russell Wilson qui a surpris tout le monde en étant starter alors que le poste était promis à Matt Flynn en provenance des Packers.
Problème, il est à la peine avec 75.2 de rating, 5 touchdowns pour 6 interceptions et donc les Seahawks sont 31ème à la passe avec seulement 147 yards malgré Sidney Rice 199 yards 17 réceptions 1 touchdown, Zach Miller 150 yards 12 réceptions et Golden Tate 144 yards 10 réceptions 3 touchdowns.
A noter aussi que leur bilan est aussi flatteur avec une victoire volée aux Packers avec touchdown qui aurait dû être annulé de Golden Tate à la dernière seconde du match.

Ma dernière surprise, ce sont les Indianapolis Colts avec un bilan de 2-2. Surprenant car ils ont fait le grand ménage à l’intersaison en coupant le contrat de leur ex-star Peyton Manning pour faire place nette à leur first pick Andrew Luck, laissant aussi partir Pierre Garçon et Dallas Clark signant la fin d’une époque et le début d’une autre.
Donc la nouvelle star des Colts est un quaterback rookie, Andrew Luck. Son rating n’est pas fameux avec 77.1, son % non plus avec 54.2% mais il compense avec déjà 1208 yards 7 touchdowns 5 interceptions et un jeu de course correct 104 yards 16 courses 1 touchdown.
Il a aussi une chance énorme, c’est de s’appuyer sur un des meilleurs receveurs de l’histoire de la NFL avec Reggie Wayne 506 yards 36 réceptions 2 touchdown qui prouve qu’il brille avec ou sans Peyton manning. Donnie Avery en provenance des Rams avec 198 yards 17 réceptions 1 touchdown, le rookie tight end Coby Fleener 139 yards 13 réceptions et le spécialiste des jeux longs, T.Y. Hilton un autre rookie avec 165 yards 8 réceptions 1 touchdown.
Une escouade offensive quasiment remanié dont Austin Collie aurait été un des rescapés avec Reggie Wayne mais enchaine les commotions depuis la saison dernière. Mais il y a aussi un bon running back Donald Brown 239 yards 60 courses 1 touchdown qui est devenu titulaire avec un autre départ, celui de Joseph Addaï.
Mais contrairement aux autres équipes, la défense n’est vraiment pas efficace. Certes, c’est une habitude chez les Colts ou le jeu offensif prédomine comme chez les Saints, il y a aussi l’absence pour blessure de Dwight Freeney qui pèse malgré Robert Mathis avec 5 sacks mais autour, c’est vraiment léger. Jerrell Freeman s’affirme pour sa 2ème saison avec 35 tacles 1 sack 1 interception, ils ont réussi à contenir les Packers à 27 points et la victoire au bout en hommage à leur entraineur Chuck Pagano hospitalisé et ils ont la chance d’avoir un calendrier assez facile : Jets, Browns, Titans, Dolphins, Jaguars avant de rendre visite aux Patriots, de quoi se mettre en confiance.

DECEPTIONS

Les New Orléans Saints évidemment avec un bilan de 1-4 surtout que les 3 premières, c’est face aux Redskins et pire encore les Panthers et Chiefs qui ont obtenu leurs seules victoires pour l’instant face à eux.
Comment peut-on tomber si bas ? Le Bountygate a laissé des marques avec la suspension pour la saison de leur emblématique coach Sean Payton, un jeu au sol désastreux malgré Pierre Thomas et Darren Sproles puis Mark Ingram qui ne décolle pas pour sa deuxième saison dans la ligue, qui cumulent 75.2 yards/match. Pourtant Pierre Thomas c’est 182 yards 37 courses soit 4.9 yards/course mais la passe reste la priorité de l’attaque des Saints.
Drew Brees vient de battre le record de Johnny Unitas avec 48 matchs consécutifs avec au moins un touchdown à la passe et ce sera surement le seul fait de gloire pour son équipe cette année. Il fait une bonne saison : 1720 yards 58.9% 14 touchdowns 6 interceptions. Son receveur n°1 Marques Colston aussi avec 444 yards 28 réceptions 4 touchdowns, Darren Sproles plus efficace en receveur qu’à la course avec 235 yards 28 réceptions 2 touchdowns, le tight end Jimmy Graham 252 yards 25 réceptions 3 touchdowns, Lance Moore 287 yards 19 réceptions 2 touchdowns, bref Drew Brees s’amuse bien avec eux. Cela en fait les N°1 à la passe avec 326.8 yards/match et 5ème au total avec 402 yards/match malgré leur jeu au sol transparent.
Seulement cette année ce sont les défenses qui ont pris le contrôle du jeu, ce n’est pas une nouveauté mais sans une défense correct, les équipes au jeu offensif ont du mal en ce début de saison et celle des Saints et la pire de la ligue avec 456 yards concédés par match et donc la dernière place, tout comme à la course avec 172.8 yards concédés, un vrai gruyère.
Pourtant, ils ont recrutés cette saison avec Curtis Lofton en provenance des Falcons 36 tacles mais David Hawthorne des Seahawks est blessé puis leur leader Jonathan Vilma touché par le Bountygate et suspendu, Roman Harper 31 tacles et Malcom Jenkins 27 tacles ne suffisent pas à combler toutes les brèches, la saison va être longue pour eux.

Les Detroit Lions, c’est un peu le même profil : N°2 à la passe de la ligue mais n°24 pour le jeu de course et une défense correcte n°9 de la ligue pour le total de yards encaissés mais un bilan de 1-3 qui en font les derniers de la NFC North.
Matthew Stafford fait donc un festival dans les airs avec 1182 yards 65.9% mais, et c’est là que ça fait mal, seulement 3 touchdowns pour 4 interceptions, après une saison dernière flamboyante, il semble frappait du syndrome « Philip Rivers ».
Forcement, Calvin Johnson en souffre avec seulement 1 touchdown mais 423 yards avec 29 réceptions, le Tight End Brandon Pettigrew 223 yards 23 réceptions 1 touchdown et Nate Burleson 200 yards 22 réceptions 1 touchdown, efficace mais stérile.
Comme le jeu de course ou là, les blessures s’enchainent avec Jahvid Best out rejoint à l’infirmerie par Kevin Smith 115 yards 29 courses 1 touchdown puis le rookie Mikel Leshoure faisant ses débuts après 3 matchs de suspension, 126 yards 39 courses 1 touchdown, ils ont le potentiel mais ils sont fragiles.
La défense est correct mais Ndamukong Suh est en chute libre depuis sa saison rookie, seulement 7 tacles mais 2.5 sacks ce qui en fait de lui le meilleur de son équipe, c’est dire si le quaterback adverse n’est pas trop dérangé. DeAndre Levy est plus efficace 24 tacles, tout comme Justin Durant 22 tacles mais comme Suh, les « cadres » se font discrets, Cliff Avril 6 tacles 1.5 sacks et Kyle Vanden Bosch 6 tacles 2 sacks puis avec 28.5 points/matchs encaissés, il y a encore du travail à faire.

Une autre équipe de la NFC North déçoit, les Green Bay Packers avec un bilan de 2-3 et sans une énorme erreur d’arbitrage, ils seraient 3-2 mais cela n’empêche qu’après une saison à 15-1, je ne les attendais pas si fragiles.
Et là, pas vraiment besoin de statistiques pour expliquer leur irrégularité surtout au niveau défensif et un départ poussif du dernier MVP de la saison, le quaterback Aaron Rodgers.
Premier point, Greg Jennings 78 yards 12 réceptions 1 touchdown, leur receveur n°1 depuis 5 ans qui enchaîne les grosses saisons mais a finit la dernière sur une blessure, ce qui a sérieusement handicapé les Packers lors des play-offs et cela se répète en ce début de saison pusiqu’il n’a joué que 3 matchs sur 5 dont l’un ou il s’est bléssé rapidement et le problème c’est que sans lui, Jordy Nelson est moins efficace vu qu’il doit se taper le cornerback adverse n°1, il fait quand même 289 yards 23 réceptions 1 touchdown mais ça reste moyen.
Les autres receveurs ont aussi du mal, James Jones 237 yards 20 réceptions mais 5 touchdowns, très efficace dans la end-zone, Randall Cobb 244 yards 22 réceptions 1 touchdown et le tight end Jermichael Finley 198 yards 22 réceptions 1 touchdown.
Ils sont un peu tous au même niveau mais aucun n’a celui de Greg Jennings d’où un manque d’efficacité dans le jeu à la passe 242.4 yards/match n°15 de la ligue et seulement 22.4 points/match n°18 de la ligue, bien loin du festival offensif de la saison dernière, le fait que leur coach offensif Joe Philbin soit parti chez les Dolphins pour en être le coach, en est la raison, possible ?
La venue de Cedric Benson était un bon coup, le jeu au sol étant une des faiblesses des Packers mais celui-ci vient de se blesser pour 6-8 semaines, avec 248 yards 71 courses 1 touchdown, il permettait de varier le jeu offensif, à voir si Alex Green peut le remplacer mais comme la blessure de Greg Jennings, cela risque de leur faire très mal.
Alors la défense ? Clay Matthews en est à 12 tacles et 8 sacks ce qui en fait le n°2 de la ligue, DJ Smith 26 tacles 2 sacks, AJ Hawk 23 tacles, Morgan Burnett, Charles Woodson, Tramon Williams et Nick Perry assurent aussi, seul BJ Raji est loin de son niveau avec 2 tacles mais lui aussi s’est bléssé. Puis elle est assez irrégulière, capable de mettre au supplice les Bears en les laissant à 10 points, interceptant 4 fois Jay Cutler et de le sacker 7 fois mais aussi de se prendre 30 points par les Colts lors du dernier week.
Pour finir, la star de l’équipe Aaron Rodgers a eu du mal en début de saison mais il s’est bien repris depuis avec 1307 yards 68.8% 10 touchdowns 4 réceptions mais sa Oline est toujours aussi désastreuse avec 21 sacks concédés, il est vraiment solide car depuis ses débuts après le départ de Brett Favre, c’est devenu récurrent, à croire que les dirigeants de Green Bay ne veulent pas le garder en bonne santé et pourtant, elle peut le faire après avoir concédé 8 sacks en première mi-temps face aux Seahawks, elle n’en concèdera aucun.
Le problème aussi c’est que le calendrier n’est pas tendre avec eux, 2 matchs extérieurs face à des équipes défensives, les Texans et les Rams mais la réception des Jaguars & Cardinals, ils peuvent faire un 3-1 et stabiliser leur bilan avant d’être en bye mais l’infirmerie se remplit : BJ Raji, Cedric Benson, Jermichael Finley et Greg Jennings, à qui le tour ?

Favoris AFC

Les Houston Texans sont invaincus avec un bilan de 5-0, dans la continuité de la saison dernière, leur défense reste l’atout numéro avec JJ Watt en leader avec ses 20 tacles et 7.5 sacks et Brian Cushing 22 tacles mais out pour la saison la 4ème défense contre la passe avec seulement 190.2 yards concédés, la 3ème au total de yards concédés et 4ème aux points encaissés avec 14.6.
Il y aussi Arian Foster, l’atout offensif n°1 avec ses 532 yards soit le n°2 de la ligue et 5 touchdowns, Matt Schaub bien remis de sa blessure en fin de saison dernière avec un rating de 99.2 1162 yards 63.8% 8 touchdowns 2 interception et une excellente Oline qui n‘a concédé que 3 sacks, tient sa place avec le receveur Andre Johnson 17 réceptions 283 yards 3 touchdowns et le tight end Daniels Owens 23 réceptions 311 yards 3 touchdowns. Ce qui donne aussi une bonne attaque avec 29.8 points/match 3ème de la ligue et 143 yards/match à la course 6ème de la ligue.

Les Baltimore Ravens ont un bilan de 4-1, ils ont toujours une excellente défense, qui n’encaisse que 17 points/match 7ème de la ligue, dont le meilleur reste Ray Lewis avec 36 tacles n°2 de la ligue et malgré Terrell Suggs toujours out, Ed Reed répond toujours présent, les anciens ne baissent pas le pied et sont bien aidés avec Dannell Ellerbe 26 tacles 2.5 sacks, Bernard Pollard 25 tacles, Lardarius Webb & Cary Williams 24 tacles puis Haloti Ngata 19 tacles 2 sacks.
Ray Rice toujours aussi efficace dans le jeu de course avec 419 yards 81 courses 3 touchdowns et à la réception avec 23 pour 190 yards. Joe Flacco ne progresse pas, il n’a toujours pas eu son extension mais mérite-t’il d’avoir un salaire à la hauteur des Brady ou Manning ? Surement pas, un rating de 89.9 1456 yards 61.2% 7 touchdowns 4 réceptions et cette fâcheuse tendance à disparaitre dans les matchs serrés.
Pourtant, il est bien entouré avec Anquan Boldin 23 réceptions 331 yards 1 touchdown, Dennis Pitta 210 yards 21 réceptions 2 touchdowns et Torrey Smith 370 yards 19 réceptions 3 touchdowns, sans oublier Ray Rice cité plus haut. Une Oline qui a concédé 13 sacks mais Joe Flacco ne passe toujours dans la catégorie des quaterback d’élite et ne le fera sans doute jamais.

Les New England Patriots, un bilan de 3-2 qui s’appuie sur l’attaque avec leur quaterback Tom Brady avec un rating de 102.8 4ème de la ligue 1450 yards 67% 8 touchdowns 1 interception, ce qui fait de son équipe, la n°1 aux points/match avec 33 et aux yards/match avec 439.4 et la nouveauté, un jeu de course très efficace avec 165.4 yards/match et n°3 de la ligue.
Benjarvus Green-Ellis parti aux Bengals, Stevan Ridley explose dans sa 2ème saison avec 490 yards 102 courses 4 touchdowns et le rookie Brandon Bolden 206 yards 37 courses 2 touchdowns.
Mais Tom Brady fait toujours autant briller ses receveurs et malgré Aaron Hernandez out, il pet toujours compter sur Wes Welker, mis sur le banc en début de saison, il a repris sa place grâce aux blessures et continue de démontrer qu’il est le receveur n°1 avec 484 yards 38 réceptions 1 touchdown, tout comme Brandon Lloyd nouveau venu avec 321 yards 28 réceptions 1 touchdown, le tight end Rob Gronkowski 295 yards 23 réceptions 3 touchdowns.
Autre nouveauté, une bonne défense contre la course avec 82.2 yards/match n°8 de la ligue. Jerod Mayo en leader avec 32 tacles, et Devin McCourty 21 tacles mais malgré ses tacles, la défense contre la passe est catastrophique avec 290 yards/match concédés n°30 de la ligue, les cornerbacks ne sont pas au niveau de leurs coéquipiers et qui na fait que 9 sacks depuis le début de saison.

Favoris NFC

Les San Francisco 49ers, un bilan de 4-1, une défaite chez les surprenants Vikings qui semble être une erreur de parcours et dont les 2 adversaires suivants en ont subi les conséquences : 49ers@Jets 34-0 et Bills@49ers 3-45.
Comme souvent, c’est la défense qui est la clé de ce bon début de saison mais aussi dans la continuité de la précédente depuis que Jim Harbaugh en est le coach. Elle n’encaisse que 13.6 points/match n°1 de la ligue, 181.2 yards/match concédés à la passe n°2 de la ligue, 81.4 yards/match concédés à la course n°7 de la ligue et donc n°2 au total de yards/match concédés avec 262.6.
NaVorro Bowman et Patrick Willis 27 tacles chacun en sont les fers de lance, Aldon Smith 13 tacles 4.5 sacks s’occupe de mettre la pression sur le quaterback adverse, Carlos Rogers, Dashon Goldson et les 2 Smith Aldon et Justin complètent une des meilleurs défense de la ligue, il y a débat avec les Bears & Texans.
L’attaque n’est pas en reste, Jim Harbaugh a métamorphosé Alex Smith, au point qu’il est n°1 au rating 108.7! 1087 yards 68.6% 8 touchdowns 1 interception, sobre et efficace, il joue ne passes courtes 7.9 en moyenne par passe et peut s’appuyer sur le jeu de course n°1 de la ligue avec 196.2 yards/match grâce à Frank Gore 434 yards 79 courses 4 touchdowns et Kendall Hunter 201 yards 37 courses 1 touchdown et dire que Brandon Jacobs venu des Giants est gardé au chaud à l’infirmerie, c’est dire la force au sol des 49ers.
Cette attaque est aussi n°5 aux points avec 29.8 et n°6 en yards 401.6 et pour une fois, je vais aussi parler d’un kicker, David Akers, arrivé depuis la saison dernière, jeté par les Eagles et qui est d’une efficacité redoutable, le meilleur de la ligue, capable de mettre des fields goals de 50 yards et plus sans trop de difficultés, il fait du bien dans les matchs sérrés.
Bien sur, les receveurs sont aussi à la fête avec Michael Crabtree 311 yards 27 réceptions 1 touchdown, Mario Manningham 186 yards 19 réceptions 1 touchdown, Randy Moss 99 yards 9 réceptions 1 touchdown; bon lui il ne fait pas de grosses stats mais c’est Randy Moss donc je ne pouvais pas le zapper; puis l’un des meilleurs tight end de la ligue, Vernon Davis 303 yars 20 réceptions 4 touchdowns.

Les Chicago Bears, un bilan de 4-1, une défaite chez les Packers 23-10 qui avaient sorti la grosse défense lors du wk 2 après leur défaite face aux 49ers mais sinon, ça reste une valeur sure malgré un certain Jay Cutler.
Le maitre mot de ce point NFL, c’est la défense encore et toujours. 14.2 points/match encaissés n°3 de la ligue, 65.8 yards/match encaissés à la course pour un total de 291.2 yards/match encaissés. Malgré Brian Urlacher handicapé, elle reste une si ce n’est la meilleure de la ligue avec Lance Briggs 26 tacles et qui sort de 2 matchs consécutifs avec une interception pour un touchdown, Tim Jennings 19 tacles et 4 interceptions n°1 de la ligue, Major Wright 17 tacles 3 interceptions n°2 de la ligue, DJ Moore 22 tacles, Chris Conte 20 tacles et les 4 chasseurs de quaterback, Julius Peppers, Israel Idonjie, Corey Wooton et Henry Melton qui cumulent 12.5 sacks.
L’attaque marque 29.8 points/match n°4 de la ligue, l’arrivée de Brandon Marshall en provenance des Dolphins, fait du bien au jeu aérien, il a retrouvé son coéquipier des Broncos Jay Cutler et il en est à 496 yards n°4 de la ligue et 3 touchdowns, le rookie Alshon Jeffery 184 yards 14 réceptions 2 touchdowns tient bien son rôle de n°2.
Mais Jay Cutler, c’est surtout un rating de 78.7, 7 interceptions n°5 de la ligue, 1209 yards 57.7% 7 touchdowns et toujours une Oline pas au niveau avec 14 sacks concédés, ce qui a eu pour effet de voir Jay Cutler s’en prendre à celle-ci en plein match, assez rare mais qui a aussi eu pour effet de la voir plus performante après les 5 sacks de Clay Matthews.
L’atout n°1 reste Matt Forte, même s’il a déjà raté un match pour blessure, il a 270 yards 58 courses 1 touchdown et 106 yards 10 réceptions, bien secondé par Michael Bush arrivé des Raiders avec 206 yards 58 courses 3 courses.

Les Atlanta Flacons, un bilan de 5-0, ils sont les deniers invaincus avec les Houston Texans. J’ai gardé les meilleurs pour la fin (je dis ça pour faire plaisir à Lala, c’est son topic donc voilà….).
Nous avons le MVP de ce début de saison au sein des Falcons, il s’agit du quaterback Matt Ryan avec un rating de 106.1 N°2 de la ligue, 1507 yards N°4 de la ligue, 68.3% N°5 de la igue, 13 touchdowns n°2 de la ligue et seulement 3 interceptions, le bilan de son équipe et ses stats, parlent pour lui.
Mais pour avoir une telle efficacité à la passe, il faut de bons receveurs et ils se trouvent qu’il en a un trio magique avec le Tight End Tony Gonzalez 388 yards 39 réceptions 4 touchdowns, Roddy White 481 yards 31 réceptions 3 touchdowns et Julio Jones qui confirme son excellente saison rookie avec 313 yards 26 réceptions 4 Touchdowns. Michael Turner est toujours présent avec 324 yards 73 courses et 3 touchdowns? et cela nous donne la 6ème équipe aux points avec 29.6 et 7eme aux yards à la passe avec 281.6.
La défense répond aussi présent, certes elle est moins impressionnante que celle des Bears, Texans ou 49ers mais elle est tout de même 7ème aux yards/match concédés par la passe avec 203 et 8ème aux points encaissés avec 18.6 mais elle a un gros point faible, sa défense contre la course qui se prend 142.8 yards/match et sont 27ème dans ce domaine.
Thomas DeCoud est le meilleur intercepteur de la ligue avec 4 mais il répond aussi présent aux tacles avec 20, Sean Wheatherspoon 28 tacles et 3 sacks, Stephen Nicholas 29 tacles, Williams Moore 26 tacles, John Abraham 10 tacles et 3 sacks et Jonathan Babineaux 8 tacles 2.5 sacks complètement une escouade défensive correct mais qui devra faire des efforts pour contenir le jeu au sol de leurs adversaires, surtout qu’ils ont les Bears et 49ers dans leur conférence.
#441833
J'ai misé sur les Steelers... comme chaque année. Honnêtement j'y crois pas plus que ça mais ils seront sans doute en PO et en PO on ne sait jamais.

Ceux que je vois favori numéro 1, ce sont les 49ers. Ils ont la défense pour, un QB qui semble avoir passé un cap, un énorme jeu de course et de très bons receveurs. L'année dernière ils ont appris, cette année je les vois bien conclure. Et puis ça sent l'année SF... après le titre des Giants en baseball. Ca c'est du momentum!

En 2, je mets les Ravens malgré Flacco. Mais avec une défense comme ça et bien sûr le fabuleux RB Ray Rice... Et puis il y a cette âme Ravens... qui fait flipper toutes les attaques de NFL.

Les Falcons sont certes impressionnants mais je doute de leur défense. Ma vision est pt'ête faussée après leur défaite contre les Saints que je viens de voir à l'instant (merci Bein). Sinon à l'image de la connexion Ryan-Gonzalez, cette équipe est belle à voir. Faudrait que je les revois contre une bonne équipe.

Encore une fois attention aux Giants. J'y crois jamais à cette équipe mais ils ont déjà prouvé qu'ils pouvaient déjouer les pronos. Et franchement cette année, ils ont encore les ingrédients pour surprendre tout le monde.

Attention aussi aux Packers. Un début fébrile certes, mais cette équipe n'avait pas pu devenir mauvaise en l'espace d'une inter-saison. Bref ils ont relancé la machine depuis 4 matches. Fallait pas les oublier!

Les Texans, je sais pas pourquoi mais j'y crois pas. Je les vois plus comme une équipe de saison régulière. Mais la pression des PO, l'expérience des moments clés, c'est autre chose...

Les Bears champions avec Cutler à la baguette. Are you kidding me?
Les Patriots, c'est comme mes Steelers, solides mais il manque un ptit quelque chose.

En gros je vois bien une finale AFC Ravens - Steelers et une finale NFC 49ers - Packers ou Giants.
Et au super Bowl, 49ers vs Ravens.

PS: merci de ne pas me brancher sur les Jets :oops:
#441856
En tant que fan des Steelers, j'y crois aussi avec le retour de Rashard Mendenhall ce week end sauf que maintenant, c'est Big Ben qui est out mais aussi toujours Troy Polamalu mais malgré toutes les blessures, ils sont 6-3 et ont leurs chances pour la wild card mais Charlie Batch est flippant!

Les 49ers ? Je mets les Packers et Falcons devant eux. Je n'aurai pas dit cela il y a quelques semaines mais tu parles de Jay Cutler avec les Bears mais Alex Smith malgré de belles stats, il est aux abonnés absents dans les fins de matchs serrés. Puis de bons receveurs ? Pas du tout d'accord. Leurs atouts, c'est bien sur la défense, leur équipe spéciale et le jeu au sol, à voir si Alex Smith est out longtemps car Colin Kaepernick, c'est pas terrible aussi.

Les Ravens ? Malgré la blessure de Ray Lewis, son influence se fait toujours sentir, il motive ses coéquipiers avant chaque match, c'est un leader charismatique et l'équipe tient le cap, de bonnes chances pour le Superbowl malgré Joe Flacco mais comme tu dis, il y a Ray Rice 8)

Les Giants ? Après un bon début de saison, ils s'effondrent comme le bras d'Eli Manning, à voir après ce week en bye, s'ils retrouvent leurs énergies car c'est toute l'équipe qui est contaminée avec Ahmad Bradshaw et Hakeem Nicks cumulant les pépins physiques, Victor Cruz le roi du drop et une défense qui marque le pas.

Les Texans ? Un peu comme les Bears, une grosse défense, un bon jeu au sol mais un quaterback fébrile. En l'occurence Jay Cutler et Matt Schaub mais a choisir, je mettrais une pièce sur les Texans qui sont la seule équipe à s'être imposé à Chicago, en faisant preuve d'une défense plus régulière, comme au niveau de la course.

Avant ce week 11, mes prétendants pour le Superbowl sont les Texans, Ravens et Steelers (mention spéciale pour les Patriots et broncos) pour l'AFC. Puis les Packers, Falcons (lala est en transe là) et 49ers (mention spéciale pour les Bears et Giants).

PS : je parle pas des Jets donc on ne parle pas des Eagles :crybaby:
#442124
C'était Monday Night Football pour moi. Avant match sur ESPN America et match sur Bein.

Bears vs 49ers: Defense Rules! Quand la meilleure défense contre la course défie la meilleure défense tout court. On pouvait s'attendre à un match fermé et en tout cas serré, il n'en fut rien.

C'était aussi l'occas pour les 2QB remplaçants de se mettre en valeur puisque les 2 titualires étaient out après des gros chocs la semaine dernière. Certains disaient que Kaepernick serait l'avenir de la franchise, il a prouvé qu'il pouvait déjà être le présent. Smith a du souci à se faire. Avec un Kaepernick de ce niveau, SF prend une vraie dimension de favori pour le titre. Car le gamin n'hésite pas à envoyer la gonfle partout sur le terrain quand Smith joue plus en sécurité. En 1ère mi-temps (j'ai été me coucher à la mi-temps, le match étant déjà plié) Kaepernick nous a délivré un récital.

Et comme la ligne défensive a été au diapason avec le monstrueux Aldon Smith auteur de 5.5 sacks, les Bears n'ont jamais existé. Faut dire aussi que le QB Campbell a trop peu tenté. En 1ère mi-temps il n'a presque fait qu'envoyer Forte au charbon. Trop stéréotypé face à une telle défense.

Résultat 20-0 à la mi-temps, 32-7 au final. Et quelle impression dégagée. Les 49ers ont frappé fort. Kaepernick s'est positionné cette nuit. Les LB ont aussi marqué les esprits. Sans doute les meilleurs de la Ligue.
#444377
Quel pied ce multiplex sur Bein!

Les tenants du titre dehors malgré leur grosse victoire. Désolé Jojo. Giants et Steelers dehors ça doit faire mal. Je la ramène pas car moi aussi suis pour les Steelers et ... les Jets.

Peterson qui loupe le record pour 9 yards mais a plus que contribué à la victoire à l'arrache sur les Packers... et donc la qualif en PO pour les Vickings...
Les Bears qui pour une fois devaient supporter le rival Green Bay doit l'avoir bien mauvaise. C'est pas ça qui les rapprocher.
Du coup SF sera excempt du 1er tour... ce qui aurait fait du bien à GB vu le nombre de blessés qu'ils ont.

En AFC Houston perd très gros en chutant chez les Colts. De 1er ils passent 3ème. Adieu avantage du terrain jusqu'au bout et pire ils pourront même pas se reposer au 1er tour. Dur dur.

Bon reste le classique Cowboys@Redskins. Win or die pour les 2. Imaginez la pression.
J'aime beaucoup l'équipe des 49ers donc ils vont me servir de substitution pour ces PO. De toute façon depuis mon passage dans la magnifique ville de SF, j'avoue avoir un faible pour les équipes de cette ville. Donc GO 49ers.
#444390
SAISON NFL 2012

RUNNING BACK

Je ne sais pas vous mais ce fût une superbe saison avec une dernière journée qui se finit en apothéose. Alors certes, Adrian Peterson ne fait pas tomber le record d'Eric Dickerson pour 8 petits yards mais rappelez-vous qu'il s'est déchiré les ligaments croisés en fin de saison dernière et 1 an après, il entre dans le cercle de moins en moins fermé des RB's avec 2000 yards et +.

Il finit avec 2097 yards, sa meilleure saison date de 2008 avec 1760 yards et 23ème all-time, là il finit 2ème et il n'a que 27ans. Il a tout pour être une légende de la NFL, d'ailleurs ne l'est-il pas déjà ? Mais le plus important, c'est que les Vikings vont en playoffs et ça, personne n'aurait mis une pièce sur eux, comme sur la superbe performance d'Adrian Peterson, MVP ? Ce serait légitime et ce serait le 1er RB depuis LadaInian Tomlinson en 2006.

Les running back sont à l’honneur avec 2 rookies qui finissent dans le top 5, Alfred Morris avec 1613 yards et finit 2ème tout en allant aussi en play-offs avec les Redskins et Doug Martin 1454 yards 5ème mais pas de play-offs pour les Buccs. Il y a aussi Trent Richardson avec 950 yards et 18ème, moins impressionant que les 2 précédents mais il finit avec 11 touchdowns, on verra s’ils vont confirmer en 2013.

WIDE RECEIVERS

Calvin « megatron » Johnson tape le record de Jerry Rice datant de 1995 avec 1848 yards du temps de la splendeur des 49ers, il finit avec 1892 yards mais la comparaison s’arrête là car il ne fait pas les play-offs, les Lions finissant avec un bilan lamentable de 4-12 mais surtout avec 8 défaites consécutives, je trouve que cela rend son record moins appréciable mais cela n’enlève rien à son talent. Lors de la saison précédente, il a finit avec 1681 yards soit 8ème all-time, ce n’est pas une performance isolée, c’est un grand receveur mais dans une petite équipe, tout comme le fût avant lui, le légendaire running back Barry Sanders.

Mais ce qui me marque le plus chez les receveurs cette année, ce sont les « anciens », ceux qu’on a enterré trop vite, comme Reggie Wayne 1355 yards et 7ème, tout comme Andre Johnson 1598 yards et 2ème, ces 2 joueurs seront en play-offs, 2 futurs HAF alors que les « jeunes » poussent derrière avec Dez Bryant, AJ Green et Julio Jones mais aussi Demaryius Thomas, moins médiatisé mais avec Peyton Manning, la connexion a fait des étincelles puis sans blessures, il montre son potentiel.

DEFENSIVE

JJ Watt et Aldon Smith n’ont pas réussi à faire tomber le record de sacks 22.5 qui appartient toujours à Michael Strahan. JJ Watt finit avec 20.5 et se retrouve 6ème all-time à égalité avec un autre Giants, Lawrence Taylor et Aldon Smith 19.5 et 10ème all-time. Von Miller ne finit pas loin aussi avec 18.5, le record va-t’il tenir une saison de plus ? Il faut savoir qu’ils n’ont fait aucun sack lors de la dernière journée de la saison mais aussi que Jared Allen a fait mieux en 2011 avec 22.

QUATERBACKS

Matthew Stafford est devenu le quaterback qui a lancé le plus de passes sur une saison avec 727 mais il en a réussi seulement 435 soit 59.8% donc pas de quoi faire le malin puis je rappelle que les Lions finissent avec un bilan de 4-12 mais aussi qu’il a lancé 17 interceptions soit 5ème de la ligue avec pour voisins : Mark Sanchez et les rookies Brandon Weeden et Andrew Luck, ça vous classe un homme (je reviendrais sur le cas Sanchez plus tard et Tony Romo aussi).

Le meilleur rating de la saison revient à Johnny Hekker, Mohamed Sanu et Golden Tate avec 158.3, si c’est vrai, vérifiez sur NFL.com. Sinon dans la catégorie des vrais quaterback, c’est Aaron Rodgers qui finit n°1 avec 108 suivi de Peyton Manning 105.8, Alex Smith 104.1 (et pourtant Colin Kaepernick a pris sa place de starter aux 49ers), le rookie RG3 102.4 et l’autre rookie Russell Wilson 100. Comme pour les Runnings backs, nous avons 2 rookies dans le top five, sans oublier Andrew Luck 76.5 qui me semble avoir l’avenir le plus radieux, à voir. Puis ces trois-là sont en play-offs, sacré performance et plus encore puisque les Redkins ont le duo Alfred Morris et RG3, superbe draft de leur part.

Mark Sanchez aura rythmé la saison de ses interceptions, fumbles et autres facéties dont lui seul à le secret et qui en fait un quaterback haï par son public, ce qui est normal avec de telles stats : 18 interceptions pour 13 touchdowns, 54.3% de passes complétés et un rating de 66.9. Surement que la présence de Tim Tebow l’a perturbé ou plutôt il s’est dit que sa place de starter était assuré pour toute la saison avec l’autre boulet comme back up mais non, trop confiant et surtout mauvais, il va devenir un habitué du banc sauf un coach plus fêlé que Rex Ryan lui redonne sa chance.

Mais il n’est pas seul, Michael Vick a aussi été étincelant : 12 touchdowns 10 interceptions, 58.1% de passes complétés et un rating de 78.1. Alors c’est moins violent que pour Sanchez mais comme je me suis tapé presque tout les matchs des Eagles, je peux vous dire que c’est une catastrophe et il a encore démontré lors du dernier match chez les Giants ou ils se prennent une fessée 42-7.

TEAMS

Les Giants ne feront pas les play-offs, le champion en titre a voulu refaire la même saison que la précédente avec un début 6-2 puis un gros passage à vide 2-5 pour finir sur une victoire et finir champion de sa division avec un bilan de 9-7 sauf que cette fois-ci, ça n’a pas marché, les Redskins finissant avec un bilan de 10-6 et sur une série de victoires de 7 victoires consécutives. Même pour la wild card, ils sont trop courts, il fallait un bilan de 10-6 et encore, les Bears avec ce bilan sont aussi en vacances.

D’ailleurs, les Bears se font grillés par les Vikings lors de la dernière journée après avoir dominé leur division durant la première moitié de saison mais la seconde fût moins glorieuse, surtout que les Packers et Vikings sont montés en pression ou plutôt remonté pour les Vikings, après un bon début de saison, ils ont eu un passage à vide avec la blessure de Percy Harvin mais avec le retour en forme de Jared Allen et donc de la défense mais surtout les grosses performances d’Adrian Peterson, ils finissent avec 4 victoires consécutives et retrouvent les play-offs.

L’autre surprise, ce sont les Seahawks. Certes ils ont eu la chance qu’en début de saison les arbitres amateurs accordent un touchdown de Golden Tate qui n’était pas du tout valable, créant même une réaction de la part de Barack Obama demandant que la NFL règle vite cette grève des arbitres, montrant à quel point ce sport est le plus populaire aux USA. Bref, malgré tout ils finissent avec un bilan de 11-5 et vont en play-offs grâce à une énorme défense, étant aussi la seule équipe invaincue à domicile grâce à un public qui sait se faire entendre et profitent à fond d’un dôme qui fait écho à leurs performances vocales.
Il y aussi Marshawn Lynch 1590 yards à la course 3ème de la ligue et 11 touchdowns puis le rookie Russell Wilson dont j’ai parlé plus haut et qui à, lui aussi, surpris tout le monde avec sa belle saison. Seul problème pour eux, ils ne joueront pas à domicile pour le 1er tour des play-offs, ça risque de peser dans le score final.

Nous avons aussi les Colts, est-ce dû à l’effet Chuck Pagano ? L’équipe réagissant à ses problèmes de santé, une motivation supplémentaire mais ce serait faire un raccourci ridicule car il y a surtout un lifting complet de cette équipe avec de nombreux rookies dont Andrew Luck qui a la lourde tache de succéder à Peyton Manning mais qui a merveilleusement réussi le challenge avec un bilan de 11-5. Ses stats ne sont pas flambantes à première vue mais il a répondu présent dans les fins de matchs, montrant un sang-froid qui fait la marque des grands dans les moments importants.
Il n’est pas le seul rookie, il y a aussi le running back Vick Ballard, le wide receveur TY Hilton et les tights end Dwayne Allen et Coby Fleener, une équipe jeune avec le vétéran Reggie Wayne et Donald Brown qui avec ses 25ans fait figure d’ancien.

Les Redskins aussi sont une surprise avec un bilan de 10-6 mais j’en ai assez parlé donc je vais passer et faire un point sur les Broncos. Un bilan de 13-3, n°1 de l’AFC et maintenant cela peut paraitre évident qu’ils soient à ce niveau mais pas tant que ça, rappelez-vous des critiques en début de saison « Peyton Manning n’est plus capable de lancer loin et fort, son cou n’est pas guéri, il lance plus d’interceptions que de touchdowns » sauf que c’est peyton Manning, le quadruple MVP de la saison, un des plus grands quaterback all-time donc à moins de découvrir la NFL depuis 1 voir 2 ans, les pseudos analystes se sont bien déchirés.
Je l’avoue, moi aussi je ne croyais pas à une telle réussite de sa part mais de là à l’’enterrer, il y a un pas que je n’aurai pas franchi même s’il joue à Denver, une équipe que je n’apprécie pas, tout comme leur ancienne gloire John Elway mais bon, je m’égare encore.
Demariyus Thomas avec la venue de Peyton est devenu le talent attendu depuis sa draft, il y a 3 ans et même Eric Decker est bon, c’est dire le talent de leur quaterback mais pour que cela puisse fonctionner avec son style « old school » il faut une Oline performante et c’est le cas, il n’a été sacké que 21 fois, à titre de comparaison, l’autre quaterback talentueux Aaron Rodgers en a subi 51 mais lui, il est souvent en mouvement, la faute aussi à sa Oline de gruyère.
La défense est aussi au niveau avec Von Miller et Elvis Dumervil, tout comme le jeu au sol avec Willis McGahee puis suite à sa blessure, c’est Knowshon Moreno qui a pris le relais avec succès, un équilibre qui fait peur, surtout qu’ils entament les play-offs sur une série de 11 victoires consécutives, à voir si la coupure de 2 semaines ne va pas tuer leur rythme.

Je ne vais pas faire un topo sur les flops, cela va souvent avec les performances de leurs quaterback : les Jets 6-10, les Chargers dont Norv Turner est viré 7-9, les Lions 4-12, les Eagles 4-12 et Andy Reid viré suivi de Michael Vick coupé ?

Je ne mettrais pas les Saints dans le lot, le Bountygate les a privé de leur coach Sean Payton, il a été prolongé, restant fidèle à son équipe et devenant aussi le coach le mieux, tout sports confondus, ça aide aussi. Un bilan de 7-9, Drew Brees qui fait encore une énorme saison niveau statistique mais une défense aux abonnés absents et c’est là qu’ils vont devoir bosser pour retrouver les play-offs en 2013.

PLAYOFFS

AFC

Bengals@Texans - Houston devrait tenir grâce à sa défense et son jeu au sol.

Colts@Ravens - A domicile, les Ravens sont difficile à battre avec un bilan de 6-2, les titulaires reposés lors de la dernière journée et un retour possible de Ray Lewis.

Exempts : Broncos & Patriots

NFC

Vikings@Packers - Minnesota est sur un nuage à l’image d’Adrian Peterson, avec une grosse défense, ils peuvent être la surprise de 1er tour mais Aaron Rodgers va avoir tout ses WR’s à disposition et le quatuor : Jennings, Nelson, Cobb et Jones risque de leur faire tourner la tête.

Seahawks@Redskins - la folie RG3 va-t’elle continuer ? Les Seahawks sont des tueurs à domicile mais là, ce sera à Washington mais ils sont prenables.

Exempts : Falcons & 49ers
long long title how many chars? lets see 123 ok more? yes 60

We have created lots of YouTube videos just so you can achieve [...]

Another post test yes yes yes or no, maybe ni? :-/

The best flat phpBB theme around. Period. Fine craftmanship and [...]

Do you need a super MOD? Well here it is. chew on this

All you need is right here. Content tag, SEO, listing, Pizza and spaghetti [...]

Lasagna on me this time ok? I got plenty of cash

this should be fantastic. but what about links,images, bbcodes etc etc? [...]