Le meilleur du championnat espagnol, certainement le meilleur en Europe
Avatar de l’utilisateur
par Le cyclone
#259472
Aujourd'hui débute la Copa del Rey (Coupe du Roi dans la langue de Flo Pietrus, Jo Gomis et Jérôme Moïso), un cousin de notre Semaine des As, le prestige et le niveau de jeu de la Liga ACB. Cette compétition est un évènement majeur du basket, et même du sport espagnol. Alors avant de se plonger dans cette 73ème édition, évoquons l'histoire l'évènement basket du mois (oui, le All Star Game, c'est tout pourri et ils ont volé Rudy ;)).

La Copa del Rey, créée en 1933, est la première compétition opposant tous les clubs espagnols. En effet, à l'époque, les championnats n'étaient que régionaux et il a fallu attendre 1956, soit 23 ans plus tard, pour que naisse enfin le Championnat d'Espagne de basketball.
La 1ère édition a donc eu lieu en 1933 sous le nom de "Copa de España". La finale s'est disputée à Madrid et le Rayo Madrid est venue à bout du Real Madrid sur le score historique de 21-11. Mais cette première fût entâchée de nombreuses irrégularités qui conduirent les clubs catalans à boycotter l'édition 1934 qui, finalement, ne fût pas organisée.
En 1935, pour satisfaire le basket Catalan, bastion historique de la balle orange de l'autre côté des Pyrénées, la finale se disputa à Barcelone et fût remportée par la "Société Sportive Patrie", en français dans le texte, un club de la ville hôte.

Cette compétition était donc bien lancée mais la Guerre Civile (Juillet 1936 - Mai 1939) allait conduire à l'annulation de cette compétition de 1937 à 1940. La Copa del Rey allait donc renaître sous le nom de "Copa del Generalísimo", en référence à Franco, vainqueur de la Guerre Civile et nouveau maître du pays. La compétition est alors dominée par le Barça et le Real qui totalisent 25 titres à deux entre 1940 et 1976. Seul la Joventut Badalone a pu contrecarrer cette hégémonie en s'adjugeant 6 trophées sur cette période.
Bien que Franco soit mort en novembre 1975, la compétition ne change de dénomination qu'en 1977 pour devenir "La Copa del Rey". En 1984, la Coupe du Roi passe sous la coupe de la toute jeune ACB (Asociación de Clubes de Baloncesto) et change de format pour devenir un Final Four.

En 1987, La Copa del Rey adopte son format qui est toujours en vigueur actuellement : une compétition regroupant 8 équipes, les 7 premiers de la phase aller + l'équipe de la ville organisatrice. Si cette dernière ne possède pas d'équipe en Liga ACB, le 8ème est alors convié à la fête.
Depuis 1990, un MVP du tournoi est désigné et de grands noms du basket ont remporté ce trophée : Velimir Perasović, Dejan Bodiroga, Pau Gasol, Jorge Garbajosa ou encore Rudy Fernández, le seul à avoir été couronné à 2 reprises.
Si le Real et le Barça dominent toujours cette compétition où brille également la Joventut, le Tau Vitoria s'est invité à la fête. En effet, les Basques ont soulevé cette coupe à 5 reprises depuis 1995.

Palmarès :
22 titres : Real Madrid (1951, 1952, 1954, 1956, 1957, 1960, 1961, 1962, 1965, 1966, 1967, 1970, 1971, 1972, 1973, 1974, 1975, 1977, 1985, 1986, 1989, 1993).
20 titres : FC Barcelone (1943, 1945, 1946, 1947, 1949, 1950, 1959, 1978, 1979, 1980, 1981, 1982, 1983, 1987, 1988, 1991, 1994, 2001, 2003, 2007).
8 titres : Joventut Badalone (1948, 1953, 1955, 1958, 1969, 1976, 1997, 2008).
6 titres : Tau Vitoria (1995, 1999, 2002, 2004, 2006, 2009).
3 titres : CB Estudiantes (1963, 1992, 2000).
2 titres : Rayo Club Madrid (1933, 1936), Laietà BC de Barcelone (1942 1944), Picadero Jockey Club de Barcelone (1964 1968) et CAI Saragosse (1984, 1990).
1 titre : Societé Patrie Maunier Barcelona (1935), CB L'Hospitalet (1940), RCD Espanyol (1941), TDK Manresa (1996), Pamesa Valence (1998) et Unicaja Málaga (2005).



Voici le programme de cette 73ème édition qui aura lieu à Madrid :

Jeudi 19 :
- Real Madrid – Regal F.C. Barcelona
- TAU Cerámica – Pamesa Valencia

Vendredi 20 :
- Unicaja Malaga - Kalise Gran Canaria
- MMT Estudiantes – DKV Joventut

Samedi 21 :
- Vainqueur Real Madrid – Regal F.C. Barcelona vs Vainqueur TAU Cerámica – Pamesa Valencia
- Vainqueur Unicaja Malaga - Kalise Gran Canaria vs MMT Estudiantes – DKV Joventut

Dimanche 22 :
Finale
Dernière modification par Le cyclone le 25 févr. 2009, 11:59, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
par Daiv
#259476
D'où ma question: ce soir, je vais jouer au poker ou je mate Real-Barça?

Merci en tous cas pour cette présentation des plus instructives.
Avatar de l’utilisateur
par GAVROCHE27
#259507
4pt play pour Bullock!!!! Très joli match!
Lien de très bonne qualité sur atdhe.net
Avatar de l’utilisateur
par Le cyclone
#259582
Et le Barça s'est imposé à Madrid 75-83 grâce, notamment, à un festival de son leader Juan Carlos Navarro : la Bomba a fait exploser le Real avec ses 28 points et 10 passes.
Le Barça prend sa revanche sur la rencontre d'Euroligue d'il y a deux semaines et retrouvera en demis Vitoria (saleté de tirage au sort :evil:), large vainqueur de Valence dans l'autre quart (82-66).


Real Madrid 75 - FC Barcelone 83

Navarro est donc le grand bonhomme de cette partie et semble plus déterminé que jamais pour remporter à nouveau le dernier trophée qu'il ait gagné avec Barcelone avant de partir pour la NBA. Sur la rencontre d'hier, il a contribué à 47 des 83 points de son équipe :shock:.
Mais il ne faut pas résumer cette rencontre aux exploits du seul Navarro car le Barça 2008-2009 est avant tout un collectif. Et sans Santiago, Ilyasova, Vázquez et le très précieux Sada, Barcelone ne l'aurait jamais emporté. Car en face, les Reyes, Bullock ou Hervelle ont répondu présent mais cela n'a pas suffi face à la puissance de feu catalane.

Barcelone a commencé la partie en s'appuyant sur la force de son jeu intérieur : si Reyes a inscrit les 4 premiers points du Real, le duo Ilyasova-Santiago, bien épaulé par Barton, allait dominer les débats. A la fin du 1er quart, 21 des 23 points du Barça avaient inscrits par ce trio. Sada et Navarro se contentant de les servir sur un plateau. Mais Joan Plaza trouvait vite une solution en alignant le duo belge Hervelle et Van den Spiegel. Après avoir concédé un écart de 7 points, le Real finissait revenait à 19-23 à la fin de cette 1ère période, avant d'égaliser à 23-23 à l'entame du second quart-temps.
Mais le Real allait payer cette débauche d'énergie pour revenir au score. Grimau met un 3 points, Santiago un 2+1 et Navarro inscrit 5 points d'affilée : le Barça creuse l'écart (28/36) car seul Bullock (10 points à la pause avec 5/5 aux tirs) est mesure de répondre à l'estocade du Barça. Barcelone rejoint les vestiaires en menant 38-44 en ayant inscrit 7 paniers primés contre un seul à son adversaire.
L'écart a continué à se creuser après la pause, sous l'impulsion de l'inévitable duo Navarro-Ilyasova. Et en défense, le Real se heurte à la terrible défense de zone du Barça : 43-56 après 25 minutes de jeu. Mais ce Real a de la ressource et est prêt à rééditer l'exploit réalisé face à Vitoria samedi dernier. Car le Real peut aussi s'appuyer sur un duo de haut vol (Bullock-Reyes) qui lui permet de signer un 7-0 : 54-59 (29ème minute). Et le 3+1 évoqué par Gavroche met le Real à seulement 2 points du FC Barcelone (58-61). A la fin du 3ème quart, l'écart est presque le même qu'au retour des vestiaires (59-64).
Mais Barcelone s'attendait sûrement à ce sursaut d'orgueil Madrilène et avait les armes pour y répondre : Vázquez et Santiago pour cadenasser la raquette et Navarro et Basile pour artiller. Grâce à 4 paniers primés consécutifs (un de l'Italien, 3 de La Bomba), le Barça prenait le large de manière définitive : 63-76. Dans un ultime effort, le Real revenait à 8 points (68-76) mais un dernier 3 points à 8m de Navarro allait mettre fin aux velléités de retour du Real : 68-79 à la 37ème minute. Score final : 75-83.

Les meilleurs joueurs de la rencontre :
- Navarro (Barcelone) : 28 points (4/7 à 2pts, 6/8 à 3pts et 2/3 aux LF), 10 passes, 1 interception, 5 ballons perdus et 27 d'éval.
- Vázquez (Barcelone) : 13 points, 5 rebonds, 1 passe et 19 d'éval.
- Sada (Barcelone) : 3 points, 5 rebonds, 8 passes, 4 interceptions et 15 d'éval.
- Ilyasova (Barcelone) : 14 points, 5 rebonds, 1 contre et 13 d'éval.
- Bullock (Real) : 22 points, 3 rebonds, 2 interceptions, 6 fps et 26 d'éval.
- Reyes (Real) : 16 points, 9 rebonds, 3 passes, 1 interception et 21 d'éval.
- Hervelle (Real) : 10 points, 9 rebonds, 2 passes et 16 d'éval.

Les stats de la rencontre : http://www.acb.com/fichas/CREY73001.php
Le résumé en images : http://acbtv.acb.com/video/1434
La Bomba en action : http://acbtv.acb.com/video/1435
Qui a dit que le basket Européen n'était pas spectaculaire ? : http://acbtv.acb.com/video/1436


Tau Vitoria 82 - Pamesa Valencia 66

Le score final laisse croire que comme à son habitude, le TAU est facilement venu à bout de son adversaire mais comme souvent, les apparences sont trompeuses.
En effet, Valence a livré une entame de match tonitruante avec un Shammond Williams bouillant et auteur de 3 paniers primés en 3 minutes : 4-13. Puis avec un Matt Nielsen omniprésent - au contre et aux rebonds en défense, chef d'orchestre en attaque -, Valence créait un 1er gros écart : 8-20. Mais Vidal et Teletovic mettaient fin à l'hémorragie et permettaient aux Basques de revenir à 16-22) à la fin du 1er quart.
Après un duel à distance entre Nielsen et Vidal au début du 2ème quart, Valence restait devant au tableau d'affichage : 24-28. Et Thiago Splitter, transparent lors du 1er quart, se réveilla pour mettre 10 points quasi consécutifs. Mais Valence résiste et prouve qu'il existe : un 3 points de Rafa Martínez à 5 secondes du buzzer permet aux siens de rentrer aux vestiaires en conservant le commandement de la partie : 33-35 à la pause.
Au sortir, les Basques, remontés comme des pendules, signent un 5-0 qui leur permet de prendre la tête (38-35). Mais les Valencians ne se laissent pas impressionner et ne lâchent rien. Perovic redonne même l'avantage avant que Valence ne subisse un terrible 1-10 : 51-44. Mais un panier primé de Kuqo en fin de 3ème quart leur permet de rester à portée de Vitoria : 54-50 avant le dernier acte.
Kuqo commençait le 4ème quart comme il avait terminé le précédent : par un 3 points (54-53). Le pivot Turc aurait même pu redonner l'avantage à son équipe s'il avait réussi sa tentative suivante derrière la ligne des 6m25. Mais si Flo Pietrus ramenait son équipe à -2 (61-59), Mickeal inscrivait 4 points consécutifs pour creuser un écart qui allait s'avérer définitif (66-59). Le duo Vidal-Splitter allait achever les Valencians qui finirent la rencontre sur les rotules car sans Victor Claver, leur rotation était plutôt limitée. Le score était de 75-61 à la 38ème minute. Tout suspense étant tué, la partie allait se finir tranquillement avec les chants des supporters basques en fond sonore : score final, 82-66.

Les meilleurs joueurs de la rencontre :
- Splitter (Vitoria) : 20 points, 10 rebonds, 1 interception, 2 contres, 11 fps et 26 d'éval.
- Vidal (Vitoria) : 17 points, 4 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 24 d'éval.
- Mickeal (Vitoria) : 12 points, 7 rebonds, 1 passe et 17 d'éval.
- Teletovic (Vitoria) : 12 points, 7 rebonds, 1 passe, 1 interception et 15 d'éval.
- Perovic (Valence) : 13 points, 5 rebonds, 4 interceptions et 18 d'éval.
- Flo Pietrus (Valence) : 29 minutes, 4 points 2/3 à 2pts, 0/1 à 3pts), 2 rebonds, 1 ballon perdu, 2 contres, 4 fautes, 2 fps et 3 d'éval.

Les stats de la rencontre :http://www.acb.com/fichas/CREY73002.php
Le résumé en images : http://acbtv.acb.com/video/1439
Avatar de l’utilisateur
par GhostDogASC
#259635
Massey non seuleument ne décolle pas mais il s'enfonce dans ses dernières lignes de stats... après avoir rendu inutile Papadopoulos, Plaza continue avec Massey ou c'est une impression? et quand je vois les passes de Sanchez dans le résumé jme dis que là aussi quelque chose ne va pas (Plaza voulait tout simplement s'en débarrasser il y a qqes semaines), il est niveau potentiel le meilleur organisateur meneur du Real... ptet un retour en grâce tardif?

Le smash de Ilyasova après sa feinte est magnifique (tout le mouvement quoi).
Avatar de l’utilisateur
par Johni John
#259700
Ouah trop bien y a Estudiantes-Badalona qui vient de commencer sur TVE !!! :D

Vamos Estidiantes !!!
Avatar de l’utilisateur
par Bobcat
#259714
Bien vu et merci pour le tuyau JJ.
Ai pu maté que les 3 dernières min. Gros suspense et grosse surprise!
Rhaa Fonseca!! :twisted:
Sur ce que j'ai vu :"Los tres ultimos minutos" comme le dit si bien le commentateur =), il assure pas du tout (mis à part un rebond offensif). Il laisse filer le rebond offensif ce qui profite à Udrih et il fait la faute pile après donc 2 LF.
Après il a l'occasion de ramener Badalone mais il ne fait que 1/2 aux LF ce qui oblige la Joventut à chercher un tir primé sur la dernière possession, le truc compliqué même si Mallet pouvait le rentrer mais il a préférer faire un finte d'abord je crois.

HS: Il y avait une femme qui faisait des interventions au micro mais je ne comprenais pas trop ce qu'elle disait. Sur quoi elle discutait?

Le moment dingue du match: Pau Ribas qui trébuche sur un pied d'un joueur de l'Estudiantes qui posait un écran et qui retombe sur le gars sur qui il devait défendre. Ribas se fait siffler faute et Sito Alonso qui tente d'expliquer à l'arbitre.... :?
Avatar de l’utilisateur
par Le cyclone
#259745
Petit compte-rendu des quarts-de-finale d'hier qui ont vu les qualifications de l'Unicaja et de l'Estudiantes. Il y a donc toujours une équipe de Madrid en course et ce serait amusant qu'ils rencontrent le Barça en finale. Mais pour cela, il faut que ces deux équipes viennent à bout de Vitoria et de Malaga !


Unicaja Malaga 79 - Kalise Gran Canaria 69

Invité surprise de cette Copa del rey, Gran Canaria a donné du fil à retordre à Malaga. Les Îliens étaient même en tête à la pause (34-36) grâce à un 2-11 en fin de 2ème quart-temps.
Mais les Andalous ont en la personne de Marcus Haislip un joueur exceptionnel capable à lui tout seul de faire basculer le cours d'un match : contreur fou en défense et écoeurant les joueurs de Gran Canaria en attaque (4/6 à 3 points). Malaga finit le 3ème quart en tête (60-52) et conservera cette avance jusqu'au bout malgré les efforts d'English et de Savane : 79-69 au final. Joseph Gomis, qui profite de la blessure de Cabezas, sera le dernier représentant tricolore dans cette Copa del Rey 2009.

Les hommes de la rencontre :
- Haislip (Malaga) : 22 points, 5 rebonds, 1 passe, 2 contres et 23 d'éval.
- Welsch (Malaga) : 12 points, 5 rebonds, 1 passe, 2 interceptions, 4 fps et 2 d'éval.
- Ndong (Malaga) : 9 points, 9 rebonds, 1 passe, 1 interception, 2 contres et 15 d'éval.
- Gomis (Malaga) : 17 minutes, 11 points (3/7 à 2pts, 1/1 à 3pts et 2/2 aux LF), 1 rebond, 1 passe, 1 interception et 8 d'éval.
- Savane (Gran Canaria) : 11 points, 8 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 16 d'éval.
- English (Gran Canaria) : 20 points, 3 rebonds, 1 passe et 13 d'éval.

Les stats du match : http://www.acb.com/fichas/CREY73003.php
La rencontre en images : http://acbtv.acb.com/video/1445
Un homme dans le match : Marcus Haislip


MMT Estudiantes 80 - DKV Joventut Badalona 75

La seule véritable surprise des ces quarts est venue de l'Estudiantes qui a éliminé Badalone, tenant du titre. Un Badalone diminué par les absences de Norel et Jasaitis.
Cette partie a été serrée de long en large et si Rubio s'est démené, ce la n'a pas suffi pour Badalone. Comme l'a déjà dit Bobcat, tout s'est joué en fin de match avec ce 3 points à 5 secondes du buzzer raté par Mallet alors que le score était de 78-75. Rancik met les deux lancers qui suivent : victoire 80-75 de l'Estudiantes qui n'avait pas joué une demi-finale de Copa del Rey depuis 2002.

Les hommes de la rencontre :
- S. Udrih (Estudiantes) : 23 points, 6 rebonds, 2 passes et 24 d'éval.
- R. Rubio (Badalone) : 16 points, 3 rebonds, 7 passes, 6 interceptions et 22 d'éval.
- Hernández-Sonseca (Badalone) : 13 points, 8 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 19 d'éval.
- Moïso (Badalone) : 17 minutes, 8 points (2/3 à 2pts, 4/4 aux LF), 5 rebonds, 1 interception, 1 contre et 14 d'éval.

Les stats du match : http://www.acb.com/fichas/CREY73004.php
Le résumé en images : http://acbtv.acb.com/video/1448
Un homme dans le match : Ricky Rubio
Avatar de l’utilisateur
par Johni John
#259773
Merci pour ces compte-rendus. Perso je me suis endormi hier soir devant la perf d'Estu, que tonto soy :x

Ce soir les demis à 18h puis 20h30, toujours sur TVE I je pense (donc en même temps que les demi des AS français, dur coix :lol:), tous devant sa télé !!! (bon pour ceux qui ont TVE, soit les freebox et livebox ^^)
Avatar de l’utilisateur
par Mili
#259835
J'ai TVE sur Freebox donc j'ai pu regardé^^

Pas aussi serré que prévu, score final 90-77 pour TAU. Prigioni, Rakocevic, Teletovic et Splitter, c'est vraiment du solide! :shock: De l'autres coté, la Bomba s'est débattu pour maintenir son équipe a flot mais Vitoria a été trop forte.
long long title how many chars? lets see 123 ok more? yes 60

We have created lots of YouTube videos just so you can achieve [...]

Another post test yes yes yes or no, maybe ni? :-/

The best flat phpBB theme around. Period. Fine craftmanship and [...]

Do you need a super MOD? Well here it is. chew on this

All you need is right here. Content tag, SEO, listing, Pizza and spaghetti [...]

Lasagna on me this time ok? I got plenty of cash

this should be fantastic. but what about links,images, bbcodes etc etc? [...]