Modérateurs : Guru, hanamichi sakuragi

Avatar de l’utilisateur
par Black.Mamba
#360710
Image


Il reste quelques secondes à jouer mercredi soir dans le duel des mal-classés entre les Clippers et les Timberwolves. Michael Beasley a la balle, ses coéquipiers s’écartent. Celui que l’on surnomme désormais « Super Cool Beas » (dans le Minnesota tout du moins) part main droite, monte sur ses appuis et inscrit un jump shot plein de sang froid pour donner la victoire au sien. Il finit le match avec 33 points, soit environ sa moyenne sur les 5 derniers matchs (dont une pointe à 42 points face aux Kings).

Les jours de doute semblent s’éloigner à grand pas pour le numéro 2 de la draft 2008. Au sein d’une jeune équipe qui sort d’une saison catastrophique (15V-67D), l’ancien de Kansas State s’éclate enfin et fait parler le talent offensif que l’on désespérait de le voir exprimer.

Car entre temps le joueur s’était perdu. Dans une équipe de Miami qui l’avait drafté par défaut (on se souvient des tentatives de trades avant la draft), Beasley s’est vite mis dans l’embarras. D’abord sur le terrain où il ne tient pas la comparaison avec les autres ailiers-forts de la ligue, puis par ses écarts extra-sportifs.

Il se fait prendre avec de la marijuana, il fait scandale sur Twitter, jusqu’à finir en cure de désintoxication. Comme tant d’autres exemples avec lui, ce gamin prend de plein fouet le choc du passage au monde pro, à tel point que beaucoup le pensent perdu pour le basket. Le Heat en a vu assez pour sa part et le transfert pour des miettes (un second tour de draft) à Minnesota où la situation est si mauvaise que l’on est prêt à tous les paris. Et celui-ci se révèle pour l’instant gagnant.

Repositionné au poste 3, Beasley peut enfin jouer sur ses qualités de slasher et démontrer qu’il a un shoot fiable. A Miami, on désespérait face à son faible rendement au rebond. Avec l’aspirateur Kevin Love dans la peinture, les Wolves attendent avant tout des points de leur ailier, et cela fait toute la différence.

Vos impressions ?

Source basketusa.com
Avatar de l’utilisateur
par yoman35
#360718
Bah pas grand chose à redire :mrgreen: !

Pour le moment, très bonne saison pour lui, maintenant je préfère attendre un peu avant de juger (en bien ou en mal).
Avatar de l’utilisateur
par hanamichi sakuragi
#360734
Son surnom c'est plutôt B-Easy ou Beastley.
Sinon il a vraiment tout pour réussir, le club lui fait confiance et lui a donné les clefs de l'attaque, alors il peut se régaler.
Il a quelques beaux dunks déjà à son actif et commence même à shooter à 3pts avec une certaine réussite.
Le retour de Webster changera peu la donne, Webster sera justement une menace de plus et donc un peu plus de liberté pour Beasley.
Avatar de l’utilisateur
par jordan4ever
#360736
Belle saison, puis la weed doit-être moins facile à trouver dans le minnesota qu'en floride, et les tentations beaucoup moins présente, puis n'avoir que des bras cassés aussi, en gros le Beasley il a la chance de jouer dans une équipe sans ambitions ou il peut artiller à tout va, plus simple comme ça, qu'il fasse de bonnes stats, de toute façon il sera en vacances dès le printemps :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
par DaJuan
#360813
C'est exactement ça. Il joue dans une équipe où il a carte blanche puisque de toute façon elle ne vise rien de sérieux cette année et continue sa "reconstruction" (pour être poli).

C'est tout bénef pour lui, il peut faire un peu comme Monta Ellis à GS auparavant quoi, prendre 40 shoots, artiller à tout va etc.
Avatar de l’utilisateur
par Black.Mamba
#361061
Avant-hier, Ron Artest affrontait le nouveau Michael Beasley, celui de Minnesota. Malgré la défaite, l’ailier des Wolves s’en est bien tiré, inscrivant 25 points. Mais Artest, pourtant limité à 5 points, n’était pas impressionné.

« Il devrait regarder LeBron James, » a-t-il expliqué. « Beasley est un meilleur shooteur que LeBron, mais l’intelligence n’est pas là. Il dit beaucoup trop de conneries au lieu de se concentrer sur le jeu. Il doit devenir un gagnant. »

Et Artest de rajouter que le néo-Wolf doit développer son jeu et non plus se reposer sur un seul mouvement d’attaque, comme il le fait actuellement.

« Il est tellement athlétique, rapide et costaud que ça marche. Mais, un jour, quelqu’un va l’arrêter. »

Michael Beasley, à qui l’on rapportait les propos du Laker sur le fait qu’il ne possède qu’un seul mouvement offensif, a répondu à la Michael Beasley.

« La raison pour laquelle je fais toujours la même chose est qu’ils n’arrivent pas à l’arrêter. Quand ils y arriveront, je ferai autre chose. »

Toujours les memes sources. :paranoid:
Avatar de l’utilisateur
par Daiv
#361106
C'est quoi le mouvement offensif en question?
long long title how many chars? lets see 123 ok more? yes 60

We have created lots of YouTube videos just so you can achieve [...]

Another post test yes yes yes or no, maybe ni? :-/

The best flat phpBB theme around. Period. Fine craftmanship and [...]

Do you need a super MOD? Well here it is. chew on this

All you need is right here. Content tag, SEO, listing, Pizza and spaghetti [...]

Lasagna on me this time ok? I got plenty of cash

this should be fantastic. but what about links,images, bbcodes etc etc? [...]