Modérateur : Guru

Que vont donner les Blazers cette saison ?

Miracle, le titre NBA.
Aucun vote
0%
Passer un tour ou deux en playoffs, révélation générale.
Aucun vote
0%
Accrocher les playoffs, c'est déjà bien.
5
100%
Encore un lottery pick...
Aucun vote
0%
La catastrophe totale et recherche du top pick.
Aucun vote
0%
Avatar de l’utilisateur
par LucAl
#436344
Portland TrailBlazers


Image


Après des années de malchance au niveau des blessures mais avec des résultats en progression, Portland a vu son équipe s’écrouler terriblement la saison passée. Si le début de saison avait fait naitre de bons espoirs quant à la capacité de l’équipe à atteindre les playoffs, la fin a laissé un goût amer aux supporters. Avec un groupe complètement remanié lors du dernier jour des transferts après le début des mauvais résultats, les Blazers ont continué de sombrer, finissant la saison sur sept défaites de rang. Au-delà des mauvais résultats, ce qui a fait mal, ce sont les prestations fournies sur le parquet. La défense autrefois réputée solide s’est délitée et le jeu offensif est devenu ultra stéréotypé. Surtout, il y a une impression de gâchis avec des joueurs mal utilisés et loin de leur niveau véritable. Cette nouvelle saison est donc celle de la reconstruction, concept assez impensable il y a encore un an. Finis les espoirs du passé Roy et Oden trop souvent blessés. Désormais, il 3 joueurs sur lesquels la franchise veut bâtir autour (Aldridge, Batum et Matthews) ainsi qu’une flopée de jeunes talents qui vont essayer de progresser en NBA.


L'effectif


Meneurs

Image

Damian Lillard
24,5 pts ; 4,0 pad ; 5,0 reb à Weber State (NCAA I)

Exit Raymond Felton et son surpoids, c’est vers un rookie que les Blazers se sont tournés pour faire tourner la boutique. Drafté 6e, Lillard est le meneur drafté le plus haut en 2012. Sa première prestation sous le maillot des Blazers en Summer League a été impressionnante. Très dynamique, Lillard a éclaboussé les matchs de son talent : dunks ravageurs, adresse de près et de loin, impression de facilité déconcertante. S’il est prometteur, il faudra voir ce qu’il sera capable de faire contre les vrais meneurs NBA. Ce meneur scoreur à la Westbrook semble en effet chercher d’abord à marquer avant de passer. Or, ce n’est pas forcément ce qu’il faut dans une équipe composée d’énormément de shooteurs nécessiteux de bonnes passes.


Image

Nolan Smith
3,8 pts ; 1,4 pad ; 1,3 reb

Nolan Smith était arrivé avec une bonne cote en NBA. Cependant, il a déçu dans son année rookie dans tous les registres. Toutefois, il devrait bénéficier de la reconstruction pour avoir du temps de jeu la saison prochaine. Contrairement à Lillard, Smith est un meneur passeur doté d’une bonne vision du jeu et pourrait donc être son parfait complément. Reste à savoir si ce joueur est capable d’évoluer en NBA, lui qui était un combo-guard à l’université. Il sera aussi scruté au niveau de son adresse, lui qui est censé savoir scorer un minimum.


Image

Ronnie Price
3,6 pts ; 1,9 pad ; 1,6 reb à Phoenix

Ronnie Price arrive de Phoenix pour jouer à Portland un rôle qu’il connait bien, celui de 3e meneur. Défenseur solide, Price est un attaquant moyen à faible pourcentage et sans vision du jeu particulièrement intéressante. Cependant, avec beaucoup de jeunesse à son poste, il pourrait se créer une place dans la rotation grâce à son expérience de la ligue.



Arrières

Image

Wesley Matthews
13,7 pts ; 1,7 pad ; 3,4 reb

Wes Matthews a connu une saison à l’image de son équipe : quand les résultats étaient là, il l’était également. Par contre, il a vécu un gros coup de moins bien en février comme sa franchise. Cependant, si la saison a été difficile, il a désormais acquis un rôle plus qu’important. Wes Matthews est en effet considéré comme une des pièces majeures de l’équipe avec Nico Batum et LaMarcus Aldridge. Il faut dire que cet arrière a un vrai talent. Même si ses pourcentages ont baissé la saison dernière, il reste un shooteur de loin fiable ainsi qu’un finisseur plus qu’intéressant. À cela, on peut ajouter qu’il défend bien sur l’homme. Il faudra donc surveiller cet arrière talentueux et sous-évalué qui peut faire parler de lui si l’équipe se remet en ordre de marche.


Image

Will Barton
18,0 pts ; 2,9 pad ; 8,0 reb à Memphis (NCAA I)

Will Barton a été drafté 40e en 2012 et sera donc un rookie de plus dans cette équipe. Cet arrière-ailier est plutôt agréable à voir jouer car très élégant. Il est en effet une sorte de Nicolas Batum en encore plus maigre. Vu en Summer League, il a montré des choses intéressantes. Son shoot n’est pas encore très fiable mais sa mécanique semble bonne. Surtout, il faudra qu’il sélectionne mieux ses tirs que ce qu’il n’a l’habitude de faire. Par contre, il est à priori un bon défenseur et efficace en pénétration. S’il a l’envergure de l’ailier, son faible poids devrait le contraindre à jouer arrière en NBA. Tant mieux pour lui en quelque sorte vu la forte concurrence sur l’aile comparée à une ligne arrière peu confirmée.


Image

Elliot Williams
3,7 pts ; 0,3 pad ; 0,8 reb

Arrivé en NBA avec une belle cote, Elliot Williams n’a pas décollé dans les charts. Blessé pour la saison dès le camp d’entrainement 2010-11, il a effectué son arrivée en NBA la saison dernière. Malgré la saison ratée, il n’a pas vraiment eu sa chance en match. Le peu de minutes dont il a bénéficié n’a pas non plus marqué les observateurs. Si bien qu’aujourd’hui, Williams reste un joueur à potentiel mais n’ayant rien prouvé chez les pros. L’explosivité est sa force première avec la fluidité. S’il a travaillé son shoot qui n’était pas encore fiable mais à la mécanique acceptable, il rattrapera peut être son retard. Mais il ne faudra pas rater le train trop souvent cette saison car il n’aura pas forcément d’autre chance en NBA.



Ailiers shooteurs

Image

Nicolas Batum
13,9 pts ; 1,4 pad ; 4,6 reb

À nouveau contrat, nouveau statut dans l’équipe pour Nicolas Batum. Quatre années pour $46M, c’est de la trempe des très bon ailiers NBA. C’est ce que Nico Batum est. Maintenant, il va falloir le prouver et assumer un rôle de numéro 2 dans cette équipe très jeune. Batman sait faire énormément de chose sur un parquet : défendre dur, tirer de loin ou à mi-distance, jouer en pénétration, passer voire même poster ses adversaires. Son court passage à Nancy l’a prouvé. Le défi de cette saison sera de faire la même chose en NBA. Pour cela, il devra être mieux utilisé par son coach. Si Nico parvient à montrer l’étendue de sa palette alors il pourrait presque prétendre au All-Star Game et accomplir son rêve de le jouer avec Tony Parker. Un de ses autres objectifs pourrait être d’essayer de retrouver une image de joueur propre. Son coup sur JC Navarro n’est pas passé inaperçu et ne ressemble pas vraiment à l’homme.


Image

Victor Claver
8,4 pts ; 1,3 pad ; 3,5 reb à Valence

Malgré ses 2 titre de champion d’Europe et sa médaille d’argent olympique avec l’Espagne, Victor Claver sera rookie en NBA la saison prochaine. Drafté en 2009, il a passé 3 ans de plus en Europe pour s’aguerrir avec Valence. À 24 ans, il était semble-t-il temps pour lui d’aller en NBA. Capable de jouer également en 4, cet ailier est un shooteur de très haute qualité avec également une capacité de finition à l’intérieur plus qu’intéressante. S’il devrait être dans un premier temps utilisé en tant que role player, son potentiel devrait lui permettre de briguer un rôle plus important dans le futur. Pour cela, il faudra qu’il améliore sa défense en 1vs1 notamment. Recrue plus qu’intéressante donc pour les Blazers.


Image

Sasha Pavlovic
2,7 pts ; 0,4 pad ; 1,6 reb à Boston

Peu utilisé à Boston, Sasha Pavlovic va donc changer totalement d’ambition collective pour retrouver du temps de jeu à Portland. Contrairement à ses homologues à l’arrière et sur l’aile, Pavlovic a beaucoup d’expérience en NBA. Cumulée à son shoot et globalement ses qualités en attaque, le Serbe a donc des faire-valoir à sa disposition pour retrouver des minutes qu’il n’a plus beaucoup eu l’occasion d’avoir ces dernières années.


Image

Luke Babbitt
5,1 pts ; 0,4 pad ; 2,4 reb

Inutilisé au début de la saison, Luke Babbitt s’est vu ensuite proposer du temps de jeu avec le transfert de Gerald Wallace. Jusqu’ici, son seul référencement était son scoring au college. Quand il a eu sa chance, il a surtout confirmé qu’il était un shooteur de (très loin) haut niveau avec une grosse confiance en lui, ce qui est nouveau en NBA car ce n’était pas du tout le cas dans ses rares passages sur le parquet. Pour autant, il ne semble pas être autre chose qu’un shooteur. S’il sait faire autre chose, il le fait avec un pourcentage trop faible pour être utilisé. De plus, il ne semble pas être un défenseur exceptionnel. Avec l’arrivée de Victor Claver et de Sasha Pavlovic, Babbitt devrait voir son rôle réduit et pourrait même de nouveau cirer le banc des Blazers.



Ailiers forts

Image

LaMarcus Aldridge
21,7 pts ; 8,0 reb ; 0,8 ctr

Enfin sélectionné au All-Star Game, LaMarcus Aldridge a fait une saison statistique assez semblable à la précédente. Pourtant, il n’a pas toujours semblé à l’aise dans son rôle de franchise player. Ce qui est surtout gênant, c’est qu’il a privilégié ses stats en fin de saison plutôt que la performance collective. C’est un peu dommage car ce joueur est vraiment exceptionnel en NBA. Doté de mains plus que soyeuses, cet intérieur a un jeu offensif à la Kevin Garnett, ce qui est plutôt exceptionnel. Défensivement, Aldridge est assez solide également mais n’est pas encore un rebondeur de très haut niveau. C’est d’ailleurs un de ses rares défauts à corriger sur le parquet avec sa capacité à tirer toute son équipe vers le haut en permanence. Avec autant de rookies autour de lui, Aldridge devra donc être un leader sur et en dehors du parquet. Ce sera donc intéressant de le voir évoluer dans ce contexte, lui qui, à 27 ans, est le plus ancien de l’équipe.


Image

JJ Hickson
8,4 pts ; 6,2 reb ; 0,6 ctr avec Sacramento puis Portland

S’il y a une satisfaction à retirer de la dernière saison, c’est bien l’arrivée de JJ Hickson en provenance de Sacramento. Malgré qu’il ait été repéré par LeBron James (lui-même) comme talentueux, Hickson avait été transféré par les Cavs aux Kings qui l’ont tout simplement coupé après l’avoir peu utilisé. Dès lors, son choix s’est porté sur les Blazers où il y avait une place à se faire à l’intérieur. Cette place, il l’a gagnée à coup de belles performances puisque ses stats ont explosé dans l’Oregon : 15 points (à 54%), 9 rebonds par match. Très puissant physiquement, doté d’un shoot à mi-distance respectable et de quelques moves au poste bas, Hickson a en effet des qualités. Reste maintenant à prouver dans une équipe qui devrait se structurer. En début de saison, il pourrait être titulaire au poste de pivot, à lui d’en tirer profit.


Image

Joel Freeland
12,9 pts ; 7,5 reb ; 0,6 ctr à Malaga

Encore un rookie et encore un Européen à Portland. Joel Freeland va donc tenter sa chance en NBA dans une équipe à la raquette assez ouverte. D’abord reconnu pour son physique en Europe, on l’a notamment vu aux JO briller dans d’autres secteurs. Offensivement parlant, le Britannique a de vraies qualités et dispose notamment d’un shoot de loin. Par contre, sa défense est encore à améliorer. Freeland est donc encore une pioche plus qu’intéressante mais très jeune (25 ans) et par conséquent avec peu d’expérience. Reste à savoir s’il sera capable de montrer ses qualités en NBA.



Pivots

Image

Meyers Leonard
13,6 pts ; 8,2 reb ; 1,9 ctr à Illinois (NCAA I)

Meyers Leonard est le 11e choix de la dernière draft. Ce choix, il le doit à sa taille (2,16m) qui ne l’empêche pas d’avoir une mobilité de qualité. Aperçu en Summer League, le rookie a laissé entrevoir un potentiel de role player à la Joel Przybilla mais pas beaucoup plus. S’il peut cueillir les rebonds et défendre solidement, son jeu offensif semble limité et sans grande possibilité d’amélioration. De plus, son attitude sur le parquet n’est pas forcément celle du guerrier des peintures et révèle une certaine naïveté sur le parquet. En concurrence avec d’autres rookies et un vétéran, il peut se faire une place mais devra la mériter. Pour cela, il devra faire apprécier ses qualités de role player.


Image

Jared Jeffries
4,4 pts ; 3,9 reb ; 0,6 ctr à New York

Oh, un trentenaire ! C’est fou mais Jared Jeffries est le seul joueur des Blazers à avoir cette particularité. L’ancien Knick est une contrepartie du transfert de Raymond Felton. Très bon défenseur grâce à ses longs segments, Jeffries n’est pas un attaquant hors pair, loin de là. Reste à savoir si sa venue a pour but de former les jeunes tout en donnant des minutes et de la défense ou bien juste parce qu’il fallait une contrepartie à Felton… Si c’est pour cette deuxième raison, alors il pourrait vite faire ses valises. Il correspond à un profil que les Blazers n’ont pas (le défenseur intérieur expérimenté) mais ne semble pas vraiment coller au moule de l’équipe.



Le staff

Neil Olshey est le nouveau GM depuis juin 2012. Ancien membre du front office des Clippers, il est notamment à créditer de la draft de Blake Griffin et des moves importants de la saison dernière (Chris Paul, Caron Butler, Nick Young entre autres).
Terry Stotts est le nouveau coach de l’équipe. Passé par Atlanta et Milwaukee, il n’a jamais réussi à finir une saison avec un bilan positif en tant que head coach. Par contre, c’est un ancien assistant de Rick Carlisle à Dallas et qui est donc champion NBA. Là bas, il était réputé pour sa créativité dans les systèmes d’attaque.
Les assistants coachs: Kaleb Canales (qui reste donc), Jay Triano, Kim Hugues, David Vanterpool et Dale Osbourne.



Le recrutement

L’équipe compte 15 joueurs actuellement mais pourrait encore changer légèrement d’ici le début de la saison. Ensuite, il faudra voir comment le GM gérera son effectif durant la saison suivant les résultats. Ce ne serait pas surprenant qu’un des membres majeurs de l’équipe ne saute en cas de mauvaises performances.

En attendant, on voir clairement que l’effectif a énormément changé en l’espace d’un an et même d’un été. Les anciennes bonnes recrues (Felton et Crawford) ont fait un flop retentissant et ont été mis à la porte aussi vite que possible. Gerald Wallace a quitté le navire en mars contre un tour de draft qui a donné Damian Lillard. C’en est également fini des anciens Kurt Thomas et Marcus Camby qui ne semblaient plus du tout à leur aise dans l’équipe. Jonny Flynn arrivé contre Camby n’a pas été prolongé et est toujours agent libre actuellement.

Les sept arrivées sont pour la plupart des jeunes joueurs et seuls 4 joueurs ont plus de 26 ans (Aldridge, Price, Jeffries et Pavlovic) dans l’effectif. On remarque également que la majorité des recrues sont européennes et que le GM semble vouloir poursuivre sur cette voie en obtenant les droits de draft des Grecs Georgios Printezis et Kostas Papanikolaou. Les deux sont de très bons joueurs et pourraient être de bonnes pioches dans le futur.

L’équipe qui a donc dérivé dangereusement la saison passée a été a priori purgée de ses erreurs de casting. Résultat, l’équipe est passée de prometteuse et progressant en playoffs à intéressante mais sans superstar et probablement trop juste pour les phases finales. Il faut noter que 8 joueurs sur 15 ont joué deux saisons ou moins.



Les objectifs

Plusieurs objectifs pour les Blazers cette saison :
- Créer une équipe presque de toutes pièces.
- Restaurer une image écornée la saison dernière.
- Faire progresser les jeunes et leur faire prendre de l’expérience.
- Essayer de rallier les playoffs.
Les 3 premiers objectifs sont tout à fait réalisables et vu les joueurs, les Blazers pourraient devenir très agréables à voir jouer cette saison. Le dernier sera plus compliqué vu la concurrence à l’ouest mais peut être jouable si la mayonnaise prend vite.



La composition probable

MJ : Lillard - Smith - Price
Ar : Matthews - (Barton) - (Williams)
AS : Batum - Claver - Pavlovic - (Babbitt)
AF : Aldridge - Freeland
P : Hickson - Leonard - Jeffries
Avatar de l’utilisateur
par ThaTrigga
#437749
J'aime bien le logo devant sous le col et les bandes de couleurs entremêlées. On est loin de la tâche de mayonnaise géante qui va servir d'Alternate aux Nuggets cette saison!
Avatar de l’utilisateur
par LucAl
#437763
Je trouve aussi ce maillot très réussi. J'espère que l'équipe sera à sa hauteur.

Franchement, il y a des armes à Portland pour faire mal. Si l'équipe parvient à trouver son identité de jeu et à parfaire son collectif, je les pense au niveau de Denver. Maintenant, vu que ce groupe part de zéro, je pense qu'il faudra bien un ou deux ans avant de pouvoir concrétiser ce potentiel. Ceci dit, je pense que l'équipe va être sympa à voir.
Avatar de l’utilisateur
par DaJuan
#437835
Le point positif c'est que vu la faiblesse du Roster, c'est qu'il y aura forcément une voire 2 ou 3 bonnes surprises à titre individuel cette saison. :thum:
Avatar de l’utilisateur
par LucAl
#437864
D'un autre côté, on peut imaginer les choses comme ça :
- LaMarcus Aldridge à 22 points de moyenne, 9 rebonds. C'est faisable.
- Nicolas Batum à 18 ou 19 points + 5-6 rebonds et quelques passes de plus. Franchement envisageable si bien coaché. Je pense qu'il est le meilleur créateur de cette équipe et qu'il pourrait se mettre en mode Nancy Euroleague si le coach le veut bien.
- Wes Matthews à 16 points, c'est du déjà vu. Disons les 3 joueurs majeurs à 60 points cumulés.
- Damian Lillard à une bonne dizaine de points.
- JJ Hickson à 12 points environ.

Derrière, il y a des gars comme Claver ou Freeland qui sont de bons joueurs et qui peuvent marquer aussi leur petit quota de points. Je ne dis pas que ça va faire du 100 points à chaque match mais si l'équipe défend fort comme dans le passé, il y a vraiment moyen de faire quelque chose de sympa. Pour les PO, ça risque d'être un peu court cette année mais on sait jamais car il y a toujours des surprises à droite ou à gauche. Si Terry Stotts confirme qu'il est un bon technicien en attaque, il peut profiter de joueurs qui ont un QI basket intéressant pour jouer. En défense, il faudra aussi rendre les choses difficiles.

OKC à ses débuts n'était pas magique du tout malgré Durant et Westbrook. Portland n'a pas les mêmes qualités intrinsèques mais a plus de joueurs capables d'apporter sur la durée. C'est pour ça que je dis que cette année risque d'être difficile (en tout cas pour les résultats vis à vis de PO) mais que d'ici un ou deux ans, ça peut faire du vraiment bon.
Avatar de l’utilisateur
par LucAl
#438432
Premier match de présaison et première victoire pour les Blazers face à des Lakers privés de Kobe + Howard.

Même si le niveau de l'adversaire était douteux, j'ai bien aimé ce que j'ai vu des Blazers ce soir. Terry Stotts a la réputation d'un bon coach offensif et ça s'est vu sur ce match. J'ai trouvé que la balle bougeait bien dans l'ensemble et qu'il y avait relativement peu d'isolation par rapport au passé, ce qui est positif. Certains systèmes de Vincent Collet ont été repris aussi j'ai remarqué.

En défense, j'ai aussi apprécié certaines choses même s'il y avait du laisser aller.

Nicolas Batum a enfin plus de responsabilités en attaque et c'est plaisant. Même s'il n'a pas réglé la mire en 1re mi-temps, il a fourni une prestation solide globalement. En défense, il a souffert face à World Peace par compte... Ce que j'ai le plus aimé, c'est son implication dans les systèmes à la distribution. Prometteur donc.

Aldridge a pas encore tout à fait le rythme mais j'ai apprécié son apport.

Matthews a aussi mis quelques bons paniers.

L'autre bon point, c'est que Damian Lillard a été très bon. Excepté son problème de faute en début de match, il a été très bon. C'set très prometteur.

Pour le reste, pas de mauvaises surprises. Les rookies ont un potentiel à exploiter. Seul Claver était en vrac avec Babbitt (celui là...) et Smith. À noter le bon retour au affaires d'Adam Morrison qui a été efficace. Peut être qu'il sera conservé s'il continue comme ça.

À confirmer donc mais c'est très positif par rapport à la bouillie de basket de la fin de saison dernière.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 7
long long title how many chars? lets see 123 ok more? yes 60

We have created lots of YouTube videos just so you can achieve [...]

Another post test yes yes yes or no, maybe ni? :-/

The best flat phpBB theme around. Period. Fine craftmanship and [...]

Do you need a super MOD? Well here it is. chew on this

All you need is right here. Content tag, SEO, listing, Pizza and spaghetti [...]

Lasagna on me this time ok? I got plenty of cash

this should be fantastic. but what about links,images, bbcodes etc etc? [...]